3 juillet 2021 6 03 /07 /juillet /2021 07:50

 

 

Département 73 - SAVOIE

 

 

 

 

Ce n'est point motte de beure mais motte castrale

Le bourg :

Situation :   (--> le voir sur une carte)

   La commune de Montailleur se situe à 45km au Nord de Saint Jean de Maurienne, à 40km au Sud d'Annecy (voir son château) et à 30km à l'Est de Chambéry (voir son château).

 

   Coordonnées du château :

45° 37' 19" N 06° 16' 36" E
 45.622175°  6.276807°

 

 

 

 

Le château :

L'extérieur :

Qui est le chef ?

* Après avoir conquis victorieusement la cité médiévale d'Albertville (la voir ici), mon destrier me ramène au petit trop en mon Dauphiné.

* Soudain, le bougre stoppe.

* Soudain, il me jette de sa selle.

* Soudain, il me dit : "Regarde là haut petit homme !".

- Note personnelle : Il faut absolument que je change de cheval, mon Rossinante est trop Cervantes.

 

 

Ho hisse... Pourquoi les ruines sont elles toujours mises en hauteur ?

La montée des marches... ou presque

* C'est donc sur mes 2 jambes déjà lourdes d'une première aventure en terre Savoyarde que j'aborde ce château.

* Evidemment, pour me fatiguer encore plus, les Savoyards l'ont posé au sommet d'une colline boisée.

* J'avance avec lenteur tout en regardant en bas et en haut.

* Je vois :

- Une motte arasée sur laquelle un bâtiment (médiéval ?) a été construit.

- En avant, sur une sorte de plateau presque carré d'une trentaine de mètres de coté formant certainement une basse cour.

* Ho hisse.

* Le sentier a disparu au profit d'un pierrier.

* Ho hisse.

* Le Graal est au bout.

* Ho hisse.

* J'ai l'impression que les arbres se serrent pour l'empêcher de voir la ruine.

* Ho hisse.

* Enfin, je suis à ses pieds. 😢

 

 

Un trou de boulin pour le boulot... de consolidation

 

 

Rapide analyse

* L'imposante construction de 8 mètres de coté attaquée par la végétation n'est qu'un fantôme du donjon.

* Les parois sont réalisées avec des petits blocs de schiste pauvrement équarris et peu jointifs.

* Le parement d'angle est en pierres de calcaire avec un équarrissage plus soigné.

 

 

 

Voyez vous la fumée.... du plaisir ?

L'intérieur :

Un intérieur très révélateur

* Avec précaution, j'entre dans la tour.

* Point de lustre ni de sculpture en ses entrailles, seule décoration présente : Des arbres.

* Avec mon oeil d'aigle de castellologue amateur je remarque :

- Le retrait du mur pour la pose du plancher en bois.

- Plus bas, une baie de lumière.

- La cheminée dont le conduit s'élève vers le ciel Savoyard. 

 

 

La fin.... c'est un retour

* Ayant tout vu et tout compris de cette ruine Savoyarde, j'essaie de comprendre la mission de ce château.

* Evidemment, son implantation favorise la surveillance des vallées.

* C'est en pensant à Lesdiguière, un Dauphinois conquérant du château, que je redescends pour retrouver mon quadrupède brouteur d'herbe.

 

 

Le diaporama du château est ici - CLIC

 

 

 

Histoire du château :

* Au 12ème siècle, construction du château.

* En 1223, la seigneurie est possession d'Hugues de La Chambre (voir cette famille). 

Nota : L'un des fiefs principaux de cette famille est à Epierre.

* Au 13ème siècle, modification du bâtiment.

* Un peu avant 1355, avant la signature du traité Franco-Savoyard, le site est (peut être) attaqué par une armée Dauphinoise.

* A la fin du 15ème siècle, le site est possession de Philippe de Bresse.

* A la toute fin du 16ème siècle, durant les guerres de religion, une armée Dauphinoise commandée par Lesdiguière attaque puis détruit le château. Il ne sera pas reconstruit.

- Certains historiens supposent que l'attaque fut en l'an 1600 durant la guerre Franco-Savoyarde.

* Au milieu du 20ème siècle, devenant très instable, le donjon est arasé.

* En 1989, la ruine et la motte castrale sont inscrites aux Monuments Historiques.

* Au 21ème siècle, la découverte de la motte depuis la route et le chemin est libre et gratuite. La visite de la ruine est possible en respectant les propriétés privées et les clôtures. Soyez très prudents car le site castral n'est pas sécurisé, le risque de glisser ou de recevoir une pierre est important.

 

 

Les terres Savoyardes semble infinies !

 

     

Vers Menu châteaux de Savoie

Partager cet article