Translation

Select your language below

 
 

 

 

Recherche Dans Ce Site Web

Joyeux Noël

25 novembre 2022 5 25 /11 /novembre /2022 08:50

 

 

Département 66 - PYRÉNÉES ORIENTALES

 

 

 

 

Que voilà une construction peu classique !

Le bourg :

Situation :   (--> le voir sur une carte)

  La commune de Montbolo est située à 35km au Sud-Ouest de Perpignan, à 25km au Sud-Est de Prades et à 20km Ouest-Nord-Ouest de Le Perthus.

 

  Coordonnées de l'église :

42° 29' 05" N 02° 39' 18" E
 42.484890°  2.655176°

 

 

 

 

L'église :

L'extérieur :

L'âme... de fond en comble

* Après avoir pris mon bain bi-annuel à Molitg-les-bains (voir son château), mon autoritaire destrier m'emporte vers le Nord.

* Il pense :

- "Après le nettoyage du corps, il faut que le Chevalier nettoie aussi son âme !"

# Note à moi même : Je pressens que mon quadrupède est influencé par Épona.

* Quelques minutes plus tard, devant une curieuse construction que je n'imagine point être religieuse, ma palefroi m'ordonne de descendre de sa selle.

 

 

Que voila un énigmatique mur plat !

Un questionnement exige une réponse

* En découvrant la première façade, je ne saurais affirmer qu'église je vois puis que chevet cela est/fut.

* Mais sur ce mur, deux fentes verticales attirent mon attention.

Sont ce des archères ?

* Je contourne le bâtiment.

* Le haut du mur opposé possède des abat-sons, j'en conclus que clocher d'église il y a devant moi.

* Soudain, mes merveilleux yeux bleu d'azur voient deux fentes verticales.

* Le doute n'est plus possible : Église fortifiée j'ai devant moi !

# Note à moi même : Les lectrices et lecteurs ayant lu le titre de l'article ne sont point surpris.

* Mais une question se pose :

De quel coté se situe le chevet (plat évidemment) ?

 

 

Latéralisation... ou pas ?

* Ne voyant aucune construction latérale, j'ose affirmer que cette église est dépourvue de transept.

# Note à moi même : Il m'arrive de m'étonner d'être aussi intelligent.

* Le coté de la nef situé au Sud possède une ouverture avec deux pierres en encorbellement (que j'analyserai ultérieurement)....

* L'autre coté de la nef (évidemment situé au Nord) montre plusieurs fentes verticales alignées horizontalement ainsi que le fantôme d'une construction en encorbellement que je pressens avoir été les latrines (que j'affectionne tant).

# Note à moi même : Le coté Nord possède de nombreux arbres ne facilitant pas la photographie, je vais le délaisser. Si les lectrices et lecteurs souhaitent le voir... qu'ils y aillent.

 

 

Cette église est grande... comme une montagne

 

 

Au Sud, il fait chaud... au cerveau

* Ceux qui me suivent depuis plusieurs années savent que pour comprendre un édifice (religieux ou seigneurial) je prends du recul pour l'embrasser... du regard bien sûr.

* Le clocher étant à gauche, je pressens (mais sans preuve architecturale) que le chevet est à droite (à l'Est).

# Note à moi même : Supputation gratuite car il existe des chevets avec clocher.

* L'ensemble est rectiligne et anguleux.

 

 

Angles droits et droites fentes

Défenses analysées 

* Que voila une architecture unique pour une église !

* Curieusement, je crois la voir symétrique mais elle se montre asymétrique.

* Je me dois de mieux la regarder pour l'analyser :

- Coté Est (à droite), il y a ce mur-tour. Sa fonction défensive et de guet est évidente.

- Le coté Ouest montre aussi un mur-tour de défense.

# Note à moi même : J'ai déjà vu ce type d'architecture défensive en Dordogne.

- En dessous, une longue rangée de fentes verticales symétriquement espacées m'informant qu'une salle défensive existe.

# Note à moi même : La salle de repli doit communiquer avec les tours. Je dois vérifier cela en entrant.

- Les fenêtres de faibles largeurs sont positionnées en hauteur limitant ainsi l'intrusion.

- Au dessus de la porte, l'habituelle et si efficace bretèche (voir vocabulaire).

# Note à moi même : Il faut que je comprenne l'absence d'un hourdage ou de mâchicoulis.

* Lentement, j'avance vers cette petite porte latérale.

* Je vérifie qu'aucun défenseur tente de m'interdire l'accès.

 

 

 

Droite comme un 'i', comme Illuminée !

L'intérieur :

Devant et derrière sont mes rêves !

* Devant la porte en bois je quémande : "Chevillette, bobinette !"

# Note à moi même : Il faudra que je teste aussi "Sésame".

* Dans un crissement digne d'un film d'angoisse...... la porte s'ouvre.

* Derrière, habilement positionnée, une poutre d'au moins 600 ans bloquait (et bloque peut être encore) les assaillants (ou les intrus).

# Note à moi même : Pourquoi faut il laisser la porte ouverte en présence d'une poutre de blocage ?

* Quelle curieuse atmosphère :

- La nef si linéaire est couverte d'une voûte en berceau brisé.

- Les petites fenêtres romanes laissent passer peu de lumière, pourtant tout est identifiable !

- Le plan réalisé par Jean-Auguste Brutails est donc correct.

* Je suis surpris par le nombre de statuts, peintures, tableaux, etc...

* Derrière l'autel, le retable parait aussi brillant et doré que ceux de Collioure (voir cette église).

 

 

L'analyse

* N'étant point venu en cette église pour faire du tourisme, je me ressaisis.

* Le castellologue amateur que je suis sensé être se doit de trouver la méthode pour visiter la salle de repli défensif.

* Rien.

* Je ne vois pas de porte latérale.

* Soudain, au dessus de moi j'entends une voix :

- "Chevalier, le fond est toujours LA solution."

# Note à moi même : Ne plus boire avant la visite d'une église, sinon je réveille des voix intérieures.

* Comme l'a affirmé la célèbre Pucelle, mes yeux bleus d'azur regardent au fond.

* Que voila un escalier en colimaçon annonçant une visite en hauteur !

* Hélas, la porte est fermée, la visite ascensionnelle ne sera que dans l'imaginaire. 🤯

# Note à moi même : Prévoir un escalator ou un hélicoptère pour la prochaine église.

 

 

La découverte du diaporama est ici - CLIC

 

 

 

Histoire de l'église :

* Au 12ème siècle, construction de l'église. Elle s'inspire de l'architecture d'Espira de l'Agly avec une nef rectiligne et deux absides jumelles en cul de four aménagées dans l'épaisseur du mur Est.

* A la fin du 12ème siècle (?), une vierge à l'enfant en bois est posée sur un piédestal.

* Au 14ème siècle, à cause des nombreuses attaques de Routiers, l'église est fortifiée.

* A la fin du 15ème siècle, une cloche en bronze est posée dans le clocher.

* Au 17ème siècle, l'intérieur de l'église a été remanié en style Baroque, les deux absides jumelles sont masquées.

* En 1627, une tribune a été construite coté Ouest.

* Au 18ème siècle, des retables ont été apposés dans les niches (2 au Nord et 2 au Sud) et dans le choeur.

* En 1900, une violente tempête arrache le toit.

* En 1993, l'église est inscrite aux Monuments Historiques.

* Au 21ème siècle, la découverte de l'extérieur de l'église (dédié à Saint André) est libre et gratuite. La visite des fortifications intérieures est interdite.

 

La vidéo de l'église est ici - CLIC

 

 

Derrière ces montagnes, est ce l'enfer ou le paradis ?

 

Vers Menu églises
fortifiées
de France
Cliquez pour aller au menu des églises fortifiées   Cliquez pour aller au menu des Châteaux du 66

Vers Menu châteaux des

Pyrénées Orientales

Partager cet article