19 novembre 2021 5 19 /11 /novembre /2021 08:50

 

 

Département :  42 - LOIRE

 

 

 

 

Faut il tondre l'herbe avant de visiter ce château ?

Le bourg :

Situation :   (--> le voir sur une carte)

  La commune de Chambles est située à 20km au Sud-Est de Montbrison et à 15km au Nord-Ouest de Saint Etienne (voir son château).

 

   Coordonnées du château :

45° 27' 42" N 04° 14' 45" E
 45.461750°  4.245972°

 

 

 

 

Le château :

L'extérieur :

Recherche d'une autre aventure

* Après avoir visité le site médiéval dans la commune de Chambles, je regarde le plan pour connaitre ma prochaine destination.

* A une portée de flèche au Nord, proche d'un oppidum, apparaît le nom : Essalois.

* Je pressens que ce château va me faire briller les yeux de bonheur.

* Tout en mangeant une pomme, je marche vers ce site

 

 

Rondeurs et angles droits se marient avec bonheur

Un mélange harmonieux

* Dans cet écran de verdure, la pierre grise du château s'illumine.

* N'étant point en ce lieu pour écrire un poème, je me dois de reprendre mon vocabulaire de castellologue amateur :

- Le rempart extérieur a disparu au profit d'un simple muret.

- Une grande cour dont les bâtiments ont disparu est positionnée coté Nord.

- Une cour plus petite montre les vestiges d'une... heu... je ne sais point.

- Deux tours carrées et crénelées sont positionnées coté Nord.

- Au Sud, deux tours rondes dont une est coiffée et l'autre crénelée.

- Des ouvertures du tir pour arme à feu sont visibles.

- Le grand logis a la forme d'un trapèze irrégulier. Sous le toit il me semble deviner la présence d'un niveau défensif.

* Ce mélange d'architecture fin moyen âge, début renaissance et néo-classique (ou presque) est presque déroutant...... et intemporel.

 

 

Ceci n'est point latrine mais baie défensive

 

 

 

Chaleur et axe de circulation résument cette ruine

L'intérieur :

Circuler.... car il faut voir

* En entrant je suis surpris du vide, pourtant rempli de détails.

* Certes, le site a été très consolidé pour recevoir le public, certes les murs sont dépourvus de sculptures, certes, les plafonds ne sont point peints, mais la vie est présente par les axes de circulation :

- Partout il y a des portes.

- Souvent, je croise un escalier droit, parfois un escalier en colimaçon.

 

 

Chauffe Marcel

* Circuler entre les salles et les étages peut évidemment réchauffer le marcheur, mais en plein hiver il peut être agréable de somnoler en une douce chaleur.

* Evidemment, presque toutes les pièces possèdent une cheminée.

* L'architecture des jambages, contrecoeurs, tablette et linteaux permet de définir la fonction de la salle.

 

 

Le monde s'harmonise entre vert et bleu

 

 

Le paradis

* En ce château qui fut ruiné, monter au ciel s'effectue par un escalier du 21ème siècle.

* Au sommet de la tour je suis.... heu.... au sommet du monde (ou presque).

* Mon regard se perd vers l'infini du Royaume de France.

* Soudain, à une portée de flèche au Nord-Est, je remarque au milieu du lac un autre château. Il me faut de suite le découvrir.

* Je vous laisse admirer le panorama pendant que je descends les marches quatre à quatre.

* Pour éviter que vous vous perdiez en ce ce site d'Essalois, je vous griffonne le plan du château.

* J'arrive, ho toi le château Grangent.

 

 

Le diaporama du château est visible ici - CLIC

 

 

 

Histoire du château :

* Au 12ème siècle, probable construction d'un château (c'est ce que supposent les historiens).

* Au 14ème siècle (1337), une charte cite un château en ce lieu. Aucune date fiable de construction existe pour ce château.

* En 1378, Arthaud de Villedieu rend hommage au Comte de Forez (voir liste) pour son château de surveillance de la Loire.

* En 1464, un document cite la Tour d'Essalois appartenant à Beraud de la Batie.

Etait ce le même château ou une simple tour proche ?

* En 1580, Léonard de Bertrand, seigneur d'Essalois, fait construire un château défensif et de confort sur les bases (ou en utilisant les pierres ?) de l'ancien château.

* En 1590 (?), les ligueurs commandés par Honoré d'Urfé attaquent puis pillent le château.

* Au 17ème siècle, le site appartient successivement :

- Aux seigneurs de Sury le Comtal.

- Aux De la Vehue.

- Aux Sourdis.

* En 1671, Catherine d'Entrailles, veuve de Pierre Sourdis, vend le site aux moines de Camaldules du Val Jésus.

* Jusqu'à 1789, les moines possèdent le site.

* Vers 1792, les Révolutionnaires réquisitionnent le château puis le vendent comme Bien National.

* Au 19ème puis 20ème siècle, après avoir été possession de Pierre Théollière de la Renardères, le château en ruine change souvent de propriétaires.

* En 1976, des communes regroupées en syndicat achètent la ruine puis l'aménagent.

* Au début du 21ème siècle, la découverte de l'extérieur est libre et gratuite depuis la place et le sentier. La visite de l'intérieur est gratuite. Veuillez vous renseigner sur les heures et jours d'ouvertures.

 

La vidéo du château est ici - CLIC

 

 

Voyant le bout du monde, j'affirme que la terre est plate !

 

  Cliquez pour aller au menu des Châteaux de la Loire

Vers Menu

châteaux de la Loire

Partager cet article