18 janvier 2023 3 18 /01 /janvier /2023 08:50

 

 

Département 02 - AISNE  (Thiérache)

 

 

 

 

Est ce le château de la Belle au bois dormant ?

Le bourg :

Situation :   (--> le voir sur une carte)

  La commune de Septmonts est située à 40km à l'Est de Compiègne, à 35km au Sud-Ouest de Laon et à 20km au Nord-Ouest de Fère en Tardenois (voir son château).

 

  Coordonnées du château :

49° 20' 06" N 03° 21' 32" E
 49.335191°  3.358934°

 

 

Toponymie :   (--> voir petite initiation)

* L'actuel nom Septmonts vient du latin "Septum Montes" signifiant : Sept montagnes.

* Autour existent 7 petites collines. 

 

 

 

 

Le château :

L'extérieur :

C'est à cause de Victor

* C'est en lisant les correspondances datée de 1835 écrite par mon ami Victor (dont le patronyme connu de vous est Hugo) à sa femme Adèle Foucher, que j'eus connaissance d'un curieux site :

« À deux lieues de Soissons, dans une charmante vallée repliée loin de toute route, il y a un admirable châtelet du XIVe siècle encore parfaitement habitable. Cela s’appelle Septmonts..… Je te l’achèterais, mon Adèle. C’est la plus ravissante habitation que tu puisses te figurer..… Une ancienne maison de plaisance des évêques de Soissons. »

* À peine ai je terminé la lecture de ce paragraphe que sur mon destrier je fus posé puis au triple galop je parti pour déguster ce symbole du romantisme au 19ème siècle.

 

Ce bâtiment Renaissance n'est pas le château médiéval

 

C'est à cause de mon destrier que je vois ce bâtiment

* En arrivant, je découvre un curieux bâtiment peu haut presque intemporel. 🙄

* Point d'architecture médiévale je vois. 😟

Mon palefroi aurait il commis une erreur ? 😳

* Ce style "néo-gothique" ne me fait point dresser mes poils de castellologue amateur.

- En réalité, ceci fut le logis du 16ème siècle nommé : Palais des évêques.

* De la poche arrière de mon armure, je sors un plan (récupéré dans une poussiéreuse 🤧 bibliothèque).

* Donc, je suis là 👇, il faut que je passe là 👉 pour aller là ☝ et peut être voir cela. 🤞

Avez vous compris ? 🤣

* Je "pousse" la porte.

 

 

Des douves... quel plaisir de les sentir !

C'est à cause des consolidations que doute j'ai

* Derrière, je vois un mur de rempart avec contreforts à larmiers.

- Ayant été partiellement arasé, je ne vois pas son chemin de ronde, ni son crénelage, ni ses mâchicoulis (voir vocabulaire).

* Proche, la ronde tour coiffée n'est pas plus révélatrice.

Est ce l'arche isolée qui a tant ému Victor ?

 

 

C'est à cause de l'odeur que douves j'ai visualisées

* Soudain mes naseaux 👃 sont en ébullition.

* Au bout du rempart, restes de douves (peu larges et peu profondes il est vrai) je vois.

* Ce système défensif précède des fantômes d'échauguettes rondes sur culots reliés par un mur avec un faible fruit que je déguste des yeux.

* Soudain, une belle apparait dans le miroir.

Est ce la Dame du Lac ? 😍

 

 

Est ce la tour des fées ?

C'est à cause des multiples rondeurs que romantique je deviens

* Que voilà un donjon (car je pressens sa fonction) si extraordinaire et si unique qu'il semble sorti d'un film de Walt Disney.

* Certains penseront que c'est une maquette géante dessinée par un décorateur du 19ème siècle appréciant le style gothique «troubadour ».

- Que nenni !

* La construction élancée est beaucoup plus élégante que la fascinante tour de la Lanterne à La Rochelle.

* Cette tour médiévale défensive (je vais vous le démontrer) est si raffinée qu'elle semble annoncer l'arrivée prochaine des châteaux Renaissance.

 

 

C'est à cause des trous que défensive elle fut

* Les systèmes défensifs sont subtils et efficaces :

- À la base d'une ronde tourelle, une trouée s'apparente à un mâchicoulis défendant l'angle mort.... À moins que cela futt de discrètes latrines.

- Au dessus, un élégant chemin de ronde sur culots avec ouvertures de tir carrées.

- Logiquement, une partie des culots est percée pour évacuer l'eau de pluie et permettre une défense s'apparentant aux mâchicoulis (voir vocabulaire).

- Au dessus, une ronde salle couverte permettait le guet à l'abri des intempéries.

- Puis, encore au dessus, une plateforme extérieure.

- La fine tour ronde excentrée possède un escalier en colimaçon éclairé par les nombreuses fentes verticales (pouvant aussi servir d'archères) se terminant par une coiffe pointue, elle même avec 4 petites lucarnes.

* Cet ensemble défensif est fascinant par ses virtuosités, son élégance et ses fantaisies architecturales.

 

 

Faut il que je me voûte devant ces voûtes ?

 

L'intérieur du château :

C'est à cause des voûtes que salles je devine

* Mes chausses Dauphinoises plantées dans l'herbe verte 🍀 de la cour me permettent une vision à 360° 🙃 de cette étendue vide et pourtant pleine. 😳

* Il y a d'abord une mystérieuse voûte.

Est ce l'entrée d'un souterrain vers le Dauphiné ? 🤣

Ou est ce un voyage vers les sombres enfers ? 😱

- Évidemment, vous avez compris que point Belzébuth je vais rencontrer ni voyager vers ma province si lointaine.

- Cet escalier mène vers la source d'eau.

Avez vous remarqué le plafond formant aussi des marches ?

- L'architecture de ce site est surprenante quelque soit les fonctions et salles.

* Puis, le long du rempart je vois :

- Au dessus des vestiges de voûtes la tour carrée médiévale avec ce curieux belvédère carré datant du 19ème siècle (voir historique).

- Proche de l'entrée, les vestiges d'une tour ayant accès au chemin de ronde. Les restes d'un escalier à vis m'informent que 4 niveaux existaient.

* Après avoir dégusté toutes les merveilles depuis les cours, je me dois de dévorer l'intérieur de la tour maîtresse.

 

 

 

L'intérieur du donjon :

 

La suite de la visite est ici - CLIC

 

 

 

Sont ce les méandres de l'histoire ?

 

      Cliquez pour aller au menu des Châteaux de l'Aisne

Vers Menu
châteaux de
l'Aisne

Partager cet article