29 octobre 2016 6 29 /10 /octobre /2016 06:30

 

 

 

Département 17 - CHARENTE MARITIME

 

 

 

 

Quelle magnifique église fortifiée !

Le bourg :

Situation :   (--> le voir sur une carte)

  La commune d'Ecoyeux est située à 60km au Nord-Ouest d'Angoulême (voir son château), à 40km au Sud-Est de Rochefort, à 15km au Nord-Est de Saintes et à  15 km au sud de Saint Jean d'Angély.

 

   Coordonnées de l'église :

45° 49′ 23″ N 00° 30′ 21″ W
 45.823056°  -0.505833°

 

 

 

 

L'église :

L'extérieur :

La découverte

* Après avoir visité la maison forte d'Ecoyeux, je marche quelques mètres pour dévorer des yeux un magnifique bâtiment religieux fortifié.

 * L'église sans transept est massive tout en étant légère.

Incroyable n'est ce pas !

* Le choc de la surprise passé, je tente de retrouver un peu de lucidité.

* Pourtant, je suis certain d'être en face d'une des plus belles églises Romanes fortifiées de France.

Qu'en pensez vous ?

 

 

Est ce un clocher ou un donjon ?

Je n'ai aucun doute sur la présence de système défensif

* Parfois, en découvrant une église qui serait fortifiée, il me faut de longues minutes d'observation pour trouver l'indice qui va justifier la présence d'un article du bâtiment religieux.

* Mais en face de l'église d'Ecoyeux, je ne me pose aucune question, les preuves sont multiples.

Sauriez vous me les énoncer ?

 

 

Analyse des défenses

* Il y a tant à voir qu'il me semble plus logique de faire une liste numérotée :

1 - A droite, coté portail, deux magnifiques échauguettes comportent de petites archères en croix.

2 - Une des échauguettes est posée sur des consoles créant ainsi des mâchicoulis (voir vocabulaire).

3 - L'autre est plus haute sans mâchicoulis.

N'êtes vous pas surpris par cette asymétrie ?

4 - La plus petite échauguette est curieusement portée par un contrefort à larmier dont l'épaisseur est surprenante.

5 - Au dessus de la nef, dont les petites fenêtres en hauteur ne permettent pas le passage d'un assaillant, un étage a été aménagé après la construction de l'église. Curieusement, cette salle de repli ne comporte aucun système de tir.

6 - Le clocher, carré et massif, possède deux larges et hautes fentes sur 3 faces. Il devait y avoir une salle de guet.

7 - Au dessus d'une corniche (sous les fentes), de nombreux trous de boulin à l'espacement symétrique me font penser aux vestiges d'une passerelle en encorbellement.

8 - Sur la quatrième face, une sorte de petite tour carrée est accrochée. Elle possède plusieurs fentes verticales pouvant s'apparenter à des archères primitives.

Quelle curieuse "verrue" ! 

9 - En prenant un peu de recul, je ne vois plus un clocher mais une tour de défense. La fonction de la "verrue" me semble évidente. Cette construction abrite un escalier desservant les 2 étages.

10 - Comme pour la nef, le chevet comporte sous le toit une salle de repli défensive.

11 - De nombreuses archères facilitent la défense.

12 - Je suis surpris par la diversité de ses fentes : Droites, cruciformes, etc....

 

 

L'élégance des colonnettes contraste avec les fentes de tir

 

 

Décoration il y a

* Ma description des différents systèmes défensifs m'a fait oublier que le bâtiment est une église.

* En général, les constructions religieuses comportent de nombreuses pierres sculptées.

* Celles-ci sont magnifiques comme par exemple ses colonnettes et ses modillons.

* Entre les deux, des archivoltes embellissent le mur et donne de l'élégance au chevet.

* Le contraste avec la salle de repli défensive au dessus est fascinant.

 

 

Une porte bien défendue

* L'entrée est défendue par les 2 échauguettes couvertes de toitures en poivrières.

* Elles sont reliées par un chemin de ronde non couvert.

* Celui-ci possède un classique crénelage dont les merlons sont fendus.

Quel système de défense lui manque-t-il ?

* Pour être parfait, il faudrait une bretèche (voir vocabulaire) au dessus de la porte.

 

 

Le portail

* Le contraste entre les rudes systèmes défensifs en partie supérieure et les délicates décorations en partie basse m'interpelle.

* Sous une fenêtre, la corniche, avec de jolis modillons, semble être portée par 2 colonnes.

* La partie basse comporte un vaste portail à trois arcatures aux claveaux magnifiquement décorés de palmettes et de fleurs. Ce riche portail est  flanqué de deux baies extérieures aveugles.

* Ces 2 baies possèdent 2 caractéristiques :

- Au centre un mur en opus spicatum --> (voir définition).

- Sur le coté, des contreforts à larmier certainement aménagés après  la construction de l'église.

 

 

 

L'intérieur :

"Sésame, ouvre-toi !"

* C'est ainsi que j'entre dans l'église. Comme je l'avais constaté à l'extérieur, la nef est linéaire.

* L'ambiance est sobre, sans sculpture ni colonne et encore moins de plafond voûté d'ogives.

* La renaissance n'a pas changé la pureté Romane de l'abside.

* Ne trouvant pas de porte ouverte pour visiter les salles supérieures de repli, je reprends la sortie en suivant la lumière.

 

 

Le diaporama de l'église est ici - CLIC

 

 

 

Histoire de l'église :

* Au 12ème siècle, construction de l'église.

* Au 15ème siècle, l'église est fortifiée.

* Vers 1789, un rapport affirme que l'église est en mauvais état. La somme pour la rénover est très importante.

* En 1881, le curé du village fait un état des lieux très négatif sur l'entretien de l'église.

* En 1907, l'église est classée aux Monuments Historiques.

* Au 21ème siècle, la découverte de l'extérieur de l'église (dédiée à Saint-Vivien) est libre et gratuite. La visite des fortifications intérieures est interdite.

 

 

Est ce la plus belle église fortifiée de France ?

 

Vers Menu églises
fortifiées
de France
Cliquez pour aller au menu des églises fortifiées   Cliquez pour aller au menu des Châteaux du 17 Vers Menu châteaux Charente Maritime
Partager cet article