17 avril 2021 6 17 /04 /avril /2021 07:50

 

 

Département :  22 - CÔTES D'ARMOR

 

 

 

 

Les attaquants ont ils franchi ces douves ?

Le bourg :

Situation :   (--> le voir sur une carte)

   La commune de Corlay est située à 40km au Nord-Est de Carhaix-Plougers, à 30km au Sud-Ouest de Saint Brieuc et à 15km au Nord de Mur de Bretagne.

 

   Coordonnées du château :

48° 19' 06" N 03° 03' 36" W
 48.318436°  -3.060206°


 

 

 

Le château :

L'extérieur :

Deux boules pour moi

* J'ai une envie ! 😮

* Point de coquinerie en mon propos ni de salacerie. Comme souvent, j'ai le besoin "vital" d'une gourmandise (je vous en ai déjà parlé ici).

* C'est donc 2 boules de glace 🍧 que je souhaite déguster dans.... une crêpe puisque je suis en terre de ce met.

* Ayant laissé mon destrier brouter dans l'herbe proche d'un étang, je me dirige vers le centre bourg quand...... mon regard se pose sur une belle.

Va-telle être prioritaire sur ma gourmandise ?

 

 

 

Ces rondeurs ont elles repoussé beaucoup d'attaquants ?

Je veux ses rondeurs !

* Ceux qui me connaissent après la lecture de nombreux articles savent......

..... que LA rondeur est signe de beauté parfaite.

* C'est donc avec délectation que j'approche cette beauté aux formes généreuses.

* Hélas pour moi, elle n'est point seule. Un puissant mur s'accroche à elle.

* Et puis, cette belle doit être une mégère car elle me montre ses multiples canonnières défensives.

* Je contourne cette imposante ronde espérant qu'elle soit moins farouche et agressive sur l'autre flanc.....

.... Erreur !

 

 

Le castellologue amateur reprend la place de l'amoureux

* La tour d'angle, en plus des canonnières, arbore au sommet des vestiges d'un crénelage (que je pressens avoir été reconstruit).

* En excluant les pierres de réparation, les parements sont dignes du château d'un puissant propriétaire.

* Le rempart est aussi composé de pierres correctement taillées et jointives. Il possède :

- Des ouvertures verticales avec ébrasement extérieur.

- De petites canonnières (ou arquebusières).

- Au sommet, les consoles des fantomatiques mâchicoulis ressemblent à un alignement de pots de fleurs. 🤔

* Mon errance m'emporte vers une autre rondeur s'élançant dans le ciel. Son fruit (base évasée) rappelle les constructions médiévales. Il a été percé pour recevoir une petite canonnière pour tir rasant (le plus meurtrier).

 

 

Ces plots servaient ils pour l'entrainement des soldats ?

 

 

Un fantôme pour entrer

* Enfin, je suis devant l'entrée composé :

- D'une porte pour carrosse.

- D'une porte piétonne.

* Le temps, les hommes, les révolutions, l'oubli ont détruit ce chef d'oeuvre défensif. Mais avec un peu d'attention, il est possible voir :

- L'empreinte de l'encastrement du pont levis.

- L'emplacement de la ou des flèche(s) de levage du pont.

- L'épaisseur de cette porte puis la position et surface de la poutre de blocage des portes.

* Il est impossible de voir :

- La bretèche (voir vocabulaire) au dessus.

- Les archères, arquebusières et canonnières.

- Les douves (comblées il y a un siècle).

 

 

 

Les soldats ont ils joué au football sur cette herbe ?

L'intérieur :

L'immensité est.... immense

* En découvrant les entrailles du château je me suis dit :

"Wahou..... je pressens de nombreux détails". 😍

* Derrière l'écran, je vous entends pouffer :

"Chevalier, il n'y a que de l'herbe.... que tu as du fumer !" 🤪

* Vils moqueuses et moqueurs vous êtes. De suite je vous montre les merveilles :

- Un magnifique arc de décharge au dessus d'un linteau.

- Une immense cheminée avec piédroits sculptés.

- Une ouverture (de guet ?) avec coussiège au fond d'une large niche.

- Un.... heu.... passage secret vers un autre monde.

- Puis..........

 

 

Le besoin de glace

* Toutes ses rondeurs m'ont donné chaud. 🤑

* Je vais donc me rafraîchir dans une crêperie en traversant la porte piétonne à droite.

* Je vous laisse admirer la maquette, puis comprendre les aménagements intérieurs.

 

 

Le diaporama du château est visible ici - CLIC

 

 

 

Histoire du château :

* En 1195 (?), construction d'un château par une famille éponyme (Il est probable que ce soit le chevalier Henri de Corlay).

- Certains historiens doutent de ces affirmations

* En 1276, le château est cité dans un texte. Il est possession du Vicomte (voir titre de noblesse) de Rohan (voir liste).

* Au 15ème siècle (1461 ?), durant la Guerre de Cent Ans, le château est attaqué puis ruiné.

* A la fin du 15ème siècle, le château est reconstruit par le Vicomte Jean II de Rohan.

* En 1527, Jacques Ier de Rohan décède au château. Sa disparition rapide crée des "perturbations" dans l'héritage des biens.

* En 1532, le Bretagne est annexée au Royaume de France. Le château est possession de la famille Rohan-Guéméné (voir liste).

* A la fin du 16ème siècle, durant les Guerres de Religion, le château est possession Royale.

* Vers 1592, Henry III de Navarre, "ce protestant", est pressenti Roi de France. Le Catholique Philippe Emmanuel de Lorraine, Duc de Mercoeur, à la tête d'une troupe de ligueur attaque puis s'empare du château.

* A partir de 1593, les troupes Catholiques Espagnoles occupant le château réalisent de nombreux travaux de terrassement (amélioration des systèmes défensifs).

* Durant 5 ans (?), le château est la cible de nombreuses attaques entre "Royalistes" et partisans de la cause Bretonne, parfois vues comme lutte entre Catholiques et Protestants.

* En 1598, après la signature de la paix de Vervins, les Espagnols quittent les nombreux sites occupés donc Corlay (à vérifier, car certains historiens affirment que le château n'était plus occupé par des Espagnols).

* En 1616, Louis XIII (voir liste des rois) ou plutôt le Cardinal de Richelieu, pour lutter contre le pouvoir des Grands seigneurs, ordonne le démantèlement de nombreux châteaux défensifs, dont Corlay.

* Au 18ème siècle (à vérifier), le château n'est plus habité.

* Vers 1792, le château est transformé en carrière de pierres.

* Au 19ème siècle, les vestiges du château sont utilisés comme gendarmerie, écuries, etc.... Les douves sont comblées.

* En 1926, les ruines sont inscrites aux Monuments Historiques.

* En 1978, la commune achète les ruines. Après quelques travaux de consolidation, un musée est établi dans un bâtiment plus récent.

* Au début du 21ème siècle, la découverte des ruines est libre et gratuite en respectant les vieux murs historiques.

 

La vidéo du château est ici - CLIC

 

 

Le guetteur voyait il ces arbres ?

 

  Cliquez pour aller au menu des Châteaux des Côtes d'Armor

Vers Menu

châteaux des

Côtes d'Armor

Partager cet article