7 juillet 2017 5 07 /07 /juillet /2017 07:09

 

 

Le château est là haut !Département 48 - LOZÈRE

 

 

 

Le bourg :

Situation :   (--> le voir sur une carte)

   La commune de Le Rozier est située à 70km à l'Ouest d'Ales, à 50km à l'Est-Sud-Est de Rodez, à 35km au Sud-Ouest de Florac et à 20km au Sud-Est de Séverac le Château (voir son château).

 

     Coordonnées du château :

44° 11' 35" N 03° 12' 52" E
 44.193229°  3.2144907°

 

 

 

Le château : 

L'extérieur :

Tourisme castral

* Parfois la différence entre castellologie et tourisme est faible car la ruine peut se situer proche d'un sentier de randonnée.

* C'est donc avec une armure, mais chaussé d'un chapeau de paille, que je me présente en cette commune du Gévaudan.

* Depuis le pont enjambant la rivière nommée La Jonte, je vois une route qui serpente vers un rocher isolé. C'est évidemment le site que je dois visiter ce jour.

 L'arc de triomphe !

 

La montée et les premiers bâtiments

*  Après avoir marché sur le sentier en légère pente, je dois gravir un escalier creusé dans le rocher.

* Sur le plateau, une ancienne construction difficilement identifiable se laisse envahir par la végétation. Il semblerait ce que fut la citerne.

* Les vestiges s'enchaînent. Je crois deviner qu'habitations ils furent.

* Soudain, un bâtiment presque neuf me fait face. Il s'appuie partiellement sur le rocher.

"Chevalier, penses tu vraiment que cela soit médiéval ?" me demandez vous.

* Certes, la reconstruction est récente, mais les bases de cette architecture sont anciennes : Le fameux style Caussenard.

* A peu de distance, un autre bâtiment similaire n'est pas fermé. C'est le four banal pour le pain.

Avez vous remarqué le sol partiellement taillé ?

 

 Est ce un trou de balle géante ?

Le voyez vous ?

* Derrière votre écran, je vous entends grommeler :

"Mais où est le château ?"

* Pour le voir, il faut lever la tête.

"Chevalier, mais où est il ?"

* Regardez mieux, il est là !

* Je pressens que la montée va être une aventure.

 

 

L'intérieur :

Voyage au centre de la terre

* Pour enter dans le château il faut monter dans.... les entrailles de la terre (j'exagère un peu).

* Le câble permet au vieux Chevalier Dauphinois de ne point redescendre sur les fesses.

* Durant la montée, je remarque sur les parois des encoches pour des poutres.

* Au loin, je vois la plateforme avec sur la droite, l'autel médiéval.

 

 

Toujours plus haut ! Est ce une boule de bowling géante ?

* C'est devant cette plateforme que je comprends la mince frontière entre castellologie et randonnée de plaisir.

Suis je un touriste ou un Chevalier ?

* Mon instinct de Dauphinois adorateur des montagnes me quémande de grimper. Ma sensibilité de castellologue m'informe que je suis dans le château.

Que vais je faire ?

* Je vais grimper par les nombreuses échelles pour être au "sommet du monde" !

 

 

Je vois ses bas

* Goldman chante : "Là bas, tout est neuf et tout est sauvage".

* Mais le Chevalier chuchote : "En bas, tout est gris et tout est sauvage".

* Car le vieux village, abandonné depuis le milieu du 20ème siècle, n'est plus qu'une ombre de l'histoire.

* C'est sur cette pensée que je vous abandonne pour admirer le panorama et.....

   ...... manger une spécialité régionale que j'ai emmenée pour l'occasion.

 

 

Le diaporama du château est ici - clic

 

 

 

Histoire du château :

* En 1036, un château est cité.

* Au 12ème siècle, la seigneurie appartient à la famille Montferrand. Cette famille détient aussi la seigneurie de Peyreleau (voir ce château).

* En 1195, le site est possession de la veuve de Guy de Peyreleau. Elle fait don (à vérifier) de ses possessions de Peyreleau et de Capluc au Roi d'Aragon (voir liste).

* En 1250, la seigneurie appartient à Pierre de la Capelle (ou Chapelle).

* Vers 1289, le site est acheté par le seigneur de Séverac. Ce même seigneur possède aussi Peyreleau.

* Vers 1300, le site dépend de la seigneurie de Peyrelade (voir ce château).

* En 1309, le site est possession Royale. Il est donné à une famille prenant le nom de Capluc.

* En 1329, le site est attaqué puis pris par le seigneur de Mostuejols.

* En 1593, le site est (serait ?) l'enjeu d'un conflit entre Catholiques et Protestants (à vérifier).

* Au 21ème siècle, la découverte du site est libre et gratuite. Les échelles sont glissantes et les à-pics importants. Soyez très prudents.

 

 

Est ce le toit du monde ?

 

      Cliquez pour aller au menu des Châteaux du 48 Vers Menu châteaux de la Lozère
Partager cet article