28 août 2018 2 28 /08 /août /2018 08:32

 

 

Blason du canton du Valais

Pays :

 SUISSE

Canton :

 VALAIS

 

 

 

 

 

La tour ne surveille plus les ennemis mais... notre estomac puisque c'est un restaurant

Le bourg :

Situation :   (--> le voir sur une carte)

  Venthône est une petite commune à 805 m d'altitude en surplomb sur la rive droite du Rhône. Elle est située à 3km au Nord de Sierre sur la route en direction de la station de ski Cran-Montana.

 

  Coordonnées du château :

46° 18′ 33″ N 07° 31′ 53″ E
 46.30916°  7.531387°

 

 

 

 

Le château :

L'extérieur :

La découverte

* Au cœur du village, à quelques mètres de l'église, une curieuse tour attire mon attention.

* Comme souvent en Valais, un petit parking attend ma voiture à l'extérieur du village.

* La découverte doit se faire à pieds à travers les rues étroites.

Ce bâtiment rectangulaire est-il le vestige du château de Venthône ?

 

 

Est ce un bâtiment du Moyen âge ?

* Évidemment oui, sinon il ne figurerait pas dans mon blog.

* Avouez qu'il ressemble plus à une maison du 19ème siècle qu'à un château du 13ème.

* Mais en approchant, de nombreux détails révèlent son âge.

 

 

La forme rectangulaire de la tour donne un plan facile à lire.

Le plan

* Avant de découvrir le site, je regarde le plan de cette tour à l'époque médiévale :

A - Caves, en partie inférieur, et salles d'habitation à l'étage.

B - Escalier intérieur,

C - Latrines,

D - "Basse cour" (?) - actuellement place de l'église,

E - Terrasse,

F - Baie romane géminée.

 

 

Face Nord-Est

* Si je fais abstraction du auvent moderne et de l'escalier ajouté récemment, la face Nord-Est de cette tour a de nombreuses caractéristiques architecturales médiévales.

* Le bâtiment est construit sur un rocher qui n'a pas été aplani (regardez au pied de l'escalier).

* L'immense porte plein cintre de style roman est située à plusieurs mètres du sol. Il y a 700 ans, l'accès se faisait par une échelle amovible.

* La façade comporte de nombreux trous de boulins (voir vocabulaire).

* De petites fentes verticales trahissent des archères primitives et des fentes de lumière.

* Au dessus du auvent, au centre de la façade, un vestige de fenêtre géminée aujourd'hui bouchée tente "de survivre".

 

 

Face Sud-Est

* Sur la façade Sud-Est, une belle surprise qui a traversé les siècles "pour nous", attend le visiteur qui sait lever la tête.

* Une véritable baie romane géminée à pilier central du 13ème siècle.

 

 

Face Sud-Ouest

* A la renaissance, les seigneurs avaient une envie de confort et de lumière.

* Une fenêtre trigéminée  avec baie centrale plus grande que les 2 autres a remplacé les petites ouvertures (que je distingue encore).

* Le tube de cheminée est récent, mais grâce à un propriétaire très respectueux du site, il s'intègre parfaitement dans son gainage de pierres.

 

 

Face Nord-Ouest

* Le plan m'indique la présence de latrines (voir vocabulaire).

* Comme souvent elles sont du coté d'un à-pic.  Mais rien, je ne vois rien.

* Pourtant je suis du bon coté.

* Elles semblent avoir disparues.

* En réalité, cette avancé peu esthétique et inutile à notre siècle a été remplacée par une fenêtre moderne, s'intégrant parfaitement dans l'architecture. 

 

 

 

L'intérieur :

* Comme vous l'imaginez, un restaurant ne se visite pas.

* En évitant l'heure de pointe du service puis avec mon sourire et ma passion qui se lisait dans mes yeux, j'ai pu entre-apercevoir quelques salles.

* Les règles d'hygiène d'un restaurant sont souvent incompatibles avec la vétusté des salles du Moyen Âge.

* Il y a donc peu de traces de mon époque préférée. Mais si l'on sait regarder il y a...... (chut, le lieu est privé et je me sens gêné à révéler des indices).

 

 

Le diaporama du château est ici - CLIC

 

 

 

Histoire du château :

* A la fin du 12ème siècle, l'évêque de Sion investit Ulrich de Venthône du fief. Une tour fortifiée est construite. Ce n'est pas un vrai château mais une "aula magna" (maison seigneuriale).

* En 1243, Pierre de Venthône et son épouse Antoinette d'Anniviers sont cités dans un texte relatant un conflit contre Pierre II de Savoie (voir liste).

* En 1268, Pierre de Venthône renonce à tous ses avantages de seigneur et entre à l'abbaye de Hauterive. Sa femme se retire au couvent de Maigrauge. N'ayant pas d'héritier direct, la seigneurie revient à Guillaume de La Tour.

* En 1292, Christine de la Tour, fille de Guillaume donne la seigneurie à Rodolphe de Venthône, branche éloignée de la famille originale.

* Vers 1415 (ou 1421 ?), le dernier membre de la Famille Venthône meurt sans héritier direct. Le seigneur de Rarogne récupère le fief. Il fait construire un toit avec pignon.

* Mais quelques années plus tard, la puissance de cette famille décline. Durant 2 siècles, la tour appartient à de nombreux propriétaires successifs.

* En 1600, la bourgeoisie de Sierre s'installe dans le "château" et commence quelques travaux d'embellissement et surtout de confort.

* En 1609, une salle boisée est construite

* En 1619, un poêle est installé dans la salle.

* En 1634 puis en 1668, des vitraux représentant les propriétaires sont posés aux fenêtres.

* En 1972, restauration complète de la tour.

* Au 21ème siècle, la découverte de l'extérieur depuis la route ou le sentier est libre et gratuite. Le château étant devenu un restaurant, avec un sourire il est parfois possible de voir quelques salles. Le risque de recevoir une pierre est très faible.

 

 

Derrière cette fenêtre, une princesse est prisonnière..... des fourneaux, et non d'un horrible brigand !

 

Partager cet article