Translation

 

Select your language below

 
 

 

Recherche Dans Ce Site Web

20 mars 2020 5 20 /03 /mars /2020 08:50

 

 

Département 26 - DRÔME

 

 

 

 

Que voila merveille qui va me faire plaisir

Le bourg :

Situation :   (--> le voir sur une carte)

  La commune de Chabrillan est située à 25km au Sud de Valence, à 15km à l'Est de Livron du Drôme (voir son château) et à 10km à l'Ouest de Crest (voir son donjon).

 

   Coordonnées du château :

44° 43' 28" N 04° 56' 31" E
 44.724392°  4.941954°

 

 

 

 

Le château :

L'extérieur :

Est ce le bon endroit ?

* Après avoir visité le bourg fortifié de Chabeuil, mon destrier reprend la route vers le Sud.

* Ma mission est de visiter le château de Montélimar.

* Soudain comme par magie, apparaît une colline fortifiée.

* Bien que je ne souhaitais point visiter Chabrillan, car d'autres merveilles étaient prévues ce jour, mon destrier, l'unique décideur de notre couple, me dépose aux pieds d'un rempart puis part brouter sa verte nourriture.

* En levant les yeux, je comprends sa décision : Quelle merveille !

 

 

La pacification des remparts est très... heu.... romantique

Ramper devant les remparts

* Je suis si excité de découvrir le château que je ne prends pas le temps de regarder l'extérieur du rempart (quel piètre castellologue je suis).

* Je coure, je coure..... puis je stoppe pour observer l'intérieur du mur de protection du bourg.

* De nombreuses fenêtres ont été ouvertes dans le rempart prouvant que des maisons s'appuyaient dessus.

 

 

Où est le château ?

* Le nez collé sur le haut mur (atteignant parfois une hauteur de 8 mètres), avec ses pierres pauvrement taillées, j'erre à la recherche du château.

* Les murs sont longs, longs, longs.

* Je pressens que derrière il y a des maisons.

* Mon instinct (raisonnement) ne peut point se tromper puisque des fenêtres et des portes modernes égayent mon errance.

* Soudain, dans un angle je vois une tour ronde. Comme le rempart elle est arasée et ne montre plus de systèmes défensifs.

* Un peu plus loin, une autre tour, aussi ronde et "désarmée", m'informe que le bourg fut bien protégé.

* Soudain, derrière le feuillage, je vous une porte que je ne peux point franchir.

Où est le château ?

 

 

Raisonner, c'est résoudre un problème sans faire d'effort

* Je me dois de réfléchir.

* Un château étant toujours positionné au sommet, je dois monter.

* Ho hisse, ho hisse.....

** Nota :

- Je vous dois LA vérité.

- Ma prose fait croire que la ruine castrale est cachée, difficilement trouvable.

- En réalité, le chemin est direct vers le site en ruine et privé.

- Mon coté aventurier se devait de vous faire croire à.... l'aventure. cheeky

 

 

Les rayons de Râ réchauffent les vieilles fissures de la ruine

 

 

Château hoooooo

* En découvrant cette ruine je vous avoue que.... je ne la comprends pas.

* Je contourne cet assemblage de constructions entrelacées pour voir....... heu..... d'autres formes.

* Il me faut réfléchir :

- A gauche, c'est une tour défensive qui devait s'accrocher à la courtine.

- A droite, ce doit être le donjon primitif.

* Puis plus loin, un angle au parement dont la base semble plus abîmée (consolidée ?) que la partie supérieure.

* Je suis perdu.

* Ceux qui me suivent depuis quelques temps savent qu'en cas de "perdition", ma solution est : Prendre du recul.

 

 

Quelle magnifique ruine !

Complexe, cassé mais si fascinant !

* Le site est précédé d'un mur peu haut dont la "modernité me fait penser qu'il n'est point médiéval (mais je peux me tromper).

* Derrière, la tour d'angle ne comporte plus de système défensif (fragilisant, par ses ouvertures, la vieille construction) ni de crénelage ni de mâchicoulis (voir vocabulaire).

* En contournant la belle ronde, je vois..... heu.... je suis encore perdu.

* Cette masse compacte, avec ses échafaudages, me perturbe.

 

 

 

L'intérieur :

* La propriété privée n'est pas ouverte à la visite.

* Je redescends en admirant le paysage.

 

 

Le diaporama du château est visible ici

 

 

 

Histoire du château :

* Au 10ème siècle, sur la butte, aménagement d'une motte castrale.

* Au milieu du 12ème siècle, une famille nommée Chabrillan est citée dans un texte. Chabrillan rend hommage au Comte (voir titre de noblesse) du Valentinois (voir liste). Il est fort probable qu'un château en pierre existe.

* A la fin du 12ème siècle, Aymar II, Comte de Valentinois, est vassal du Comte de Toulouse (voir ce livre). Cette alliance aura un impact terrible sur tous les vassaux de Aymar II, dont le seigneur de Chabrillan. 

* Vers 1216, durant la Croisade des Albigeois (voir ce livre indispensable) l'armée royale de Simon IV de Montfort (voir ce livre) attaque toutes les fortifications Cathares. Le seigneur de Chabrillan étant lié à "un Cathare", sa cité et son château sont partiellement détruits.

* Au 14ème siècle, sur la demande des habitants du bourg, trop souvent attaqués par de petites bandes armées, un rempart est aménagé. Il est composé de 3 portes et de 4 tours semi-circulaires. Durant les siècles suivants le rempart du bourg est entretenu par les habitants.

* En 1349, le Dauphiné est transporté au Royaume de France.

* Vers 1350, par mariage avec Polie de Chabrillan, la seigneurie est reçue en dot par la famille de Beaumont.

* Vers 1370, le Comte de Valentinois concède une charte de franchise aux habitants de la cité.

* Vers 1440 (à vérifier), Louis, Dauphin de France (futur Louis XI) achète Chabrillan.

* En 1450, le Dauphin Louis donne à la famille Moreton, la seigneurie de Chabrillan contre la co-seigneurie de Pierrelatte.

* Au 16ème siècle, durant les Guerres de Religion, le château est un point de conflit entre les armées Catholiques et Protestantes.

* Vers 1650, la famille Moreton (les propriétaires) quitte le château définitivement (à vérifier).

* En 1675 (à vérifier), Chabrillan devient le centre d'un Marquisat (voir titre de noblesse).

* Au 18ème siècle, avec le calme revenu, et puis, en cas de conflit, la puissance des canons, rendent inutiles le vieux rempart. De nombreuses maisons sont donc construites contre le rempart "économisant" ainsi, la construction d'un mur. Des fenêtres sont créées. Une autre partie du rempart devient une carrière de pierre.

* Vers 1790, le château est réquisitionné par les Révolutionnaires. Il est vendu comme Bien National puis devient une carrière de pierre.

* En 1926, le château est inscrit aux Monuments Historiques.

* En 1974, une partie des remparts s'effondrent. Quelques années plus tard, ils sont restaurés.

* Au 21ème siècle, la découverte de l'extérieur du château et des remparts du bourg est libre et gratuite. La visite de l'intérieur du château est interdite.

 

 

L'infini est le trésor des ruines médiévales

 

      Cliquez pour aller au menu des Châteaux du 26

Vers Menu châteaux de la Drôme

Partager cet article