25 août 2020 2 25 /08 /août /2020 07:49

 

 

Département :  68 - HAUT RHIN

 

 

 

 

Lequel vais je visiter ?

Le bourg :

Situation :   (--> le voir sur une carte)

    La commune de Ribeauvillé est située à 25km au Sud-Ouest d'Andlau (voir son château), à 20km au Nord-Nord-Ouest de Colmar et à 9km au Nord de Kaysersberg (voir son château).

 

  Coordonnées du château :

48° 12' 13" N 07° 18' 26" E
 48.203621°  7.307393°

 

 

 

 

Le château :

L'extérieur :

Curiosité

* Dans les livres, les revues et les plans, ce château possède plusieurs noms :

- Stein,

- Girsberg,

- Girsberg stein,

- Petit Ribeaupierre.

 

 

Ne pas se tromper

* Depuis le bourg, la randonnée comporte 3 châteaux d'origine et d'altitude différentes.

* Ma mission première est de visiter le plus petit, c'est à dire celui-ci.

* Faut-il que je m'équipe d'un baudrier pour escalader la paroi rocheuse ?

 

Que voila construction qui ne renie pas son origine médiévale

 

Comme toujours, il est là haut

* Le sentier, monte, monte, monte.

* Ho hisse !

* Soudain je me retourne.

* Oups..... Je suis trop haut, il me faut redescendre un peu.

* Je constate que :

- Les courtines épousent parfaitement le rocher.

- De grandes fenêtres ont été percées.

 

 

Le plan

* Pour comprendre cette ruine "un peu" cassée, je pressens qu'il va me falloir m'imprégner du plan :

1 - Donjon pentagonale.

2 - Logis.

3 - Basse cour.

 

 

Tu es pierre

* La végétation est dense, elle ne laisse point voir la ruine.

* En approchant je vois un haut rocher portant une imposante tour. C'est évidemment le donjon.

* Trois curiosités m'interpellent :

- Les nombreuses pierres saillantes sur la tour. Ce ne sont pas des pierres à bosse, donc :

Est ce une "erreur" de reconstruction ou consolidation ?

- Sur la droite (coté Nord-Est) la pointe (le bouclier ?) de la tour maitresse.

- Sur la gauche, une tour ronde très arasée.

 

 

La ruine a copié le kaki des militaires

Elle est secrète

* Je contourne le rocher pour voir.... peut être le fantôme du fossé....
   ....... mais surtout un curieux mur bicolore. Le granit et le grès s'harmonisent.

* Cette paroi montre :

- De la brique au sommet... (consolidation ?).

- Une ouverture rectangulaire ressemblant à..... heu.... une canonnière (à vérifier).

- Sur la gauche à mi-hauteur, les vertiges d'une.... heu....je ne sais point (porte, fenêtre.... ?)

 

 

 

L'intérieur :

Des murs et des trous partout

* En entrant, je vois l'intérieur du trou que j'ai supputé être une canonnière.

* Soudain, je suis perdu :

- Une courtine, posée sur le rocher, montre au sommet une fenêtre.

- Puis une autre porte haut perchée et une fenêtre à gauche.

- Une niche, avec un linteau en mitre comportant la lettre T gravée, m'interpelle par sa position (erreur suite restauration ?).

- Dans l'angle, un arrachement de mur.

* Je suis perdu !

 

 

La fin est une suite

* Pensant avoir tout vu sans avoir tout compris, je continue mon ascension vers le deuxième château : Le Grand Ribeaupierre.

 

 

Le diaporama du château est visible ici - CLIC

 

 

 

Histoire du château :

* Au 13ème siècle, le sir de Rappolstein fait construire un petit château sur la roche. Il est rapidement nommé : Der Stein (la pierre).

* En 1288, un violent orage accompagné de grêle s'abat sur la région. La foudre frappe le château qui s'embrase.

* En 1304, la famille Girsberg ou Guirsberg (vassale des Ribeaupierre) habite le château. La famille Ribeaupierre est toujours propriétaire de cette petite construction défensive.

* Au 14ème siècle, le logis est construit ou amélioré (à vérifier) par la famille Girsberg.

* En 1422, le château est cité comme appartenant aux Ribeaupierre.

* En 1513, le château est toujours habité (mais par qui ?.... car les Girsberg n'ont plus de descendant direct).

* A la fin du 16ème siècle (ou début 17ème ?), ce petit château n'étant pas très confortable ni très utile stratégiquement, il est abandonné par les Ribeaupierre.

* En 1841, le site est inscrit aux Monuments Historiques.

* Au  20ème siècle, une association sauvegarde consolide la ruine.

* Au début du 21ème siècle, la découverte du château est libre et gratuite. Soyez prudents car une ruine est toujours fragile.

 

La vidéo du château est ici - CLIC

 

 

Un fantôme qui ne se révèle pas entièrement

 

      Cliquez pour aller au menu des Châteaux du 68

Vers Menu

châteaux du Haut Rhin

Partager cet article