7 août 2011 7 07 /08 /août /2011 06:30

 

 

Département :   90 - TERRITOIRE de BELFORT 

 

 

 

Le bourg :

L'avantage des ruines, c'est l'absence de toit qui permet une vision de son aménagement intérieur. Situation :   (--> le voir sur une carte)

     Rougemont-le-Château est une commune située au Sud des Vosges, à 15km au Nord-Est de Belfort.

   Le château est planté à 736m d'altitude, sur une colline proche du village. 

 

  Coordonnées du château :

47° 44' 25" N 06° 58' 03" E
 47.740263°  6.967473°

 

 

Origine du nom :

* J'adore quand la toponymie est aussi simple.

* Rougemont est dû à la couleur de la roche en ce lieu.

* Autrefois, le site se nommait :

- En Français : Rubremonte,

- En allemand : Rothenburg. 

 

 

 

Le château :

L'extérieur :

Je le vois

* En arrivant sur le site, je suis heureux.

* Certes ce n'est pas l'absence de soleil qui m'apporte cette joie, mais l'absence d'arbre et de ronce.

* Enfin, je vais pouvoir déguster une ruine médiévale dans son ensemble.

 

 

Analyse

* Le château est posé sur une petite colline et entouré d'un fossé dont les parois, sûrement creusées par l'homme, sont presque verticales et dissuasives pour un envahisseur du 13ème siècle.

* En faisant le tour à la lisière de la forêt puis en marchant dans le fossé, il m'est aisé de faire le plan de cette ruine (en vérité, je l'ai récupéré sur un des panneaux mis par le foyer rural de Rougemont, organisme qui a participé aux fouilles au 20ème siècle).

* Détaillons ce plan :

    A - Le donjon circulaire,

    B - Le logis,

    C - Les communs,

    D - La forge et l'écurie, qui seront transformés en logement des gardes (?),

    E - L'entrée du château et la barbacane (voir vocabulaire),

    F - La citerne.

 

 

Je vais entrer

* Pour franchir le fossé, un solide pont fixe remplace au 21ème siècle un pont mobile ou levis qui devait être la première défense passive du château.

Venez avec moi.

Oups... le pont bouge un peu.

 

 

L'intérieur :

Je suis dans la place

* La première constatation est la faible hauteur des murs.

* Je suis dans le squelette de cet ancien château.

- Le point négatif : Il me sera impossible de deviner l'âge de la construction (grâce aux archères par exemple), ni voir l'évolution architecturale (par la présence de bouche à feu).

- Mais l'avantage : Ce squelette montre l'étendu du site et la répartition des bâtiments.

* Comme sur le plan, je distingue devant moi le logis (à droite) et les communs.

* Puis au fond, l'ancienne forge et l'imposant mur de la barbacane.

 

 

La surprise

* En me rendant de l'autre coté du logis et en me retournant, je vois (au Nord-Est) sur la porte ogivale du logis et au fond, le solide donjon circulaire ne comportant aucune archère.

* Sa petite surface ne le rend pas habitable.

* C'était sûrement le moyen de repli ultime et le lieu de surveillance  du guetteur.

Proche du donjon, que voyez vous ?

* Bravo, vous avez trouvé,  c'est la citerne.

 

 

La citerne

* Au Moyen Âge, l'eau est une préoccupation importante.

* Dans un château, en cas de siège de l'ennemi, il est important d'avoir une réserve pour plusieurs jours.

Comment avoir de l'eau ?

1 - Construire un château à coté d'une rivière, ou détourner un ruisseau. La solution n'est possible que pour les constructions dans les plaines. Souvent, ces châteaux ne comportent pas de fossé mais des douves (voir vocabulaire),

2 - Pour les châteaux installés sur une petite colline, il est possible de forer un puits.

3 - La grande majorité des châteaux médiévaux construits sur un pog, ou une haute colline rocheuse, le puits est impossible. La solution est la récupération des eaux de pluie dans une citerne. Mais cette eau descendant des toits est chargée de poussières. Il faut donc la filtrer.

* A Rougemont, le puits est impossible, il a donc fallu construire une citerne à filtration.

* Elle est de forme circulaire ce qui est classique.

* C'est un immense trou, dont les parois et le fond sont recouverts d'argile.

* Au centre, un couvercle protégeait l'orifice pour puiser l'eau potable.

* A l'extérieur, les eaux de récupération sont filtrées par une succession de couches de galets, de pierres, de sable.

 

 

Fin de la découverte

* Il suffit que je parle de pluie pour qu'elle tombe sur mon armure.

* Je quitte à regret l'instructive ruine du château de Rougemont.

 

 

Le diaporama du château est ici - CLIC

 

 

 

Histoire du château :

* Au début du 12ème siècle, le Comte de Ferrette (voir son château principal) suzerain de Rougemont, fait construire sur la colline une tour carrée entourée de remparts. Cette tour n'étant pas habitable, un logement existerait adossé à la courtine Sud.

* Au 13ème siècle un incendie ravage le petit château. La tour carré est arasée et remplacée par un donjon rond, plus défendable. Le logis est déplacé au Nord et des communs sont agencés rendant ce château plus approprié à ce nouveau siècle.

* Au milieu du 13ème siècle, une barbacane est construite améliorant la défense.

* En 1324, Ulrich III, Comte de Ferrette, meurt sans héritier "mâle". Jeanne de Ferrette, fille du dernier Comte, épouse l'Archiduc Albert II de Habsbourg. Le Comté de Ferrette passe à la maison d'Autriche. La seigneurie de Rougemont appartient maintenant aux Habsbourg.

* En 1330, il semble que le donjon ait été une prison pour 5 mois.

* En 1375, la région est ravagée par des troupes de mercenaires commandées par Enguerran VII, sire de Coucy. Ce cousin du Duc d'Autriche revendique la partie Sud de l'Alsace. N'ayant pas satisfaction, il prend par la force les territoires. Le château de Rothenburg est détruit après une courte attaque. Le château ne sera jamais reconstruit. Les ruines tombent dans l'oublie.

* En 1618, début de la guerre de "30 ans". La seigneurie de Rougemont étant Autrichienne, elle subit de multiples invasions qui ravagent le pays.

* En 1648 (le 24 octobre), signature du Traité de Westphalie mettant fin à la guerre de "30 ans". La seigneurie devient territoire Français.

* En 1673, bien que le château ne soit plus habité, il existe encore une partie du donjon qui pourrait servir de refuge. Louis XIV (voir liste des rois) ordonne la démolition de cette tour symbolique.

* En 1977, le foyer rural de Rougemont organise un chantier de fouille.

* En 1990, après 13 ans de recherche, le site est ouvert au public.

* En 1996, les ruines sont inscrites aux Monuments Historiques.

* Au 21ème siècle, la découverte de la ruine est libre et gratuite. Le risque de recevoir une pierre est faible.

 

 

 

  Cliquez pour aller au menu des Châteaux du 90 Vers Menu châteaux du Territoire de Belfort
Partager cet article