21 janvier 2022 5 21 /01 /janvier /2022 08:50

 

 

Département 73 - SAVOIE

 

 

 

 

Sa blancheur éblouit votre Chevalier

Le bourg :

Situation :   (--> le voir sur une carte)

  La commune de Chignin est située à 35km au Sud-Ouest d'Albertville (voir cette cité), à 15km au Nord de Pontcharra (voir son château) et à 10km au Sud-Est de Chambéry (voir son château).

 

   Coordonnées du clos

45° 31' 28" N 06° 00' 04" E
 45.524611°  6.001306°

 

 

 

 

Le clos :

L'extérieur :

La découverte

* Après avoir conquis la tour de Montagny puis la tour du Villard, puis la tour de La Place, puis la tour de Boichère-Corraz, puis la tour de Bourdeau, je me dirige au Sud-Ouest pour rejoindre la vallée.

* Proche de la route nationale 6, je me retourne pour admirer une dernière fois les tours de Chignin quand.....

..... je remarque d'imposantes constructions mêlant religiosité et systèmes défensifs (repère 6 sur la carte).

* Je me dois de remonter le sentier pour examiner ces blancs bâtiments.

 

 

Est ce une tour médiévale ou une église récente ?

 

 

Analyse avant la remontée

* A l'arrière, ne faisant pas partie du clos, la tour grise est nommée : La Place. Je vous l'ai déjà présentée.

* Devant, entourant les bâtiments, je remarque un rempart arasé réalisé avec des pierres pauvrement équarries. Il me semble voir des petites tours rondes dans les angles.

* Au milieu, une tour avec :

- A mi hauteur, une fenêtre à colonne centrale et oculus quadrilobé.

- Au sommet, un crénelage plus esthétique qu'efficace.

- En dessous, de faux mâchicoulis ressemblant plus à des bandes Lombardes.

* A droite de la tour : Un porche.

* A gauche de la tour : Un chevet.

Nota : Je n'ai pas montré la maison moderne à l'extrême droite.

 

 

Une église qui fut une tour... quelle vie !

Au dessus... c'est comme en dessous

* Ho hisse..... Je remonte la pente haute comme l'Everest. 🤣

* Enfin, je suis au sommet, au moins à 8000 mètres. 🤥

* C'est un Chevalier essoufflé mais conquérant qui approche des constructions entières.

* La vision depuis le dessus n'est pas différente :

- Une nef et un chevet classiques.

- Un clocher tour impressionnant mais reconstruit en style néo classique.

- Une tour escalier extérieur terminée en lanternon.

* L'ensemble a été très reconstruit et modernisé, seule l'âme médiévale est présente.

 

 

 

L'intérieur :

* La propriété privée n'est pas visitable.

* Puisqu'il est tard, il me faut retourner en mon Dauphiné en longeant les vignes.

 

 

Le diaporama du prieuré est ici - CLIC

 

 

 

Histoire du prieuré :

* A la fin du 11ème siècle, Pierre de Chignin est cité. il possède un "château" (nommé La Biguerne ?) surveillant la vallée. 

* Au 13ème siècle, le Comte de Savoie (voir liste) Amédée IV, en guerre contre le Dauphiné (quelques kilomètres à l'Ouest et au Sud), demande la construction de systèmes défensifs au lieu dit Villard. Il est possible que les défenses du château soient modernisées (à vérifier).

* Au début du 14ème siècle, Michel de Chignin accompagne le Comte (voir titre de noblesse) Amédée V de Savoie dans quelques "batailles".

* Au milieu du 14ème siècle, Barthélémy de Chignin est l'un des conseillers du Comte Amédée VI de Savoie.

* A la fin du 15ème siècle, Pierre de Chignin est coseigneur de La Biguerne et de Chignin. Il est vassal du Duc de Savoie.

* En 1538, Françoise de la Biguerne, en épousant Claude Alamand, apporte La Biguerne en dot.

* En 1542, François Alamand, fils de Françoise et Claude, aliène La Biguerne à Pierre de Caluse.

* En 1568, Philiberte de Caluse vend le site à Jean Ruffin. Une chapelle est érigée.

* Vers 1578, le seigneur de la Biguerne est nommé Barthélémy Ruffin.

* En 1699, Aymard Carron achète le site.

* En 1692, par mariage, le site est la propriété de François Carron et Hyacinthe Favier.

* Vers 1738, le site est la propriété de Jean-François Favier.

* Vers 1753, par sa dot, la fille de Jean François transmet la seigneurie à la famille d'Oncieu.

* A la fin du 18ème siècle, La Biguerne est possession de la famille Clermont de Vars.

* Au milieu du 19ème siècle (1867 ?), le site est possession des révérends Pères Chartreux. Ils reconstruisent le site partiellement ruiné.

* En 1877, à la demande des Chartreux, une nouvelle chapelle est construite par Pierre Bossan. Elle est dédiée à Saint Anthelme.

* Au 20ème siècle, le site change de nombreuses fois de propriétaires et de familles.

* Au 21ème siècle, la découverte de l'extérieur du clos Saint Anthelme (son patronyme actuel) est libre et gratuite depuis la route et le sentier. La visite de la propriété privée est interdite.

 

 

J'ai l'impression... de dominer le monde !

 

     

Vers Menu châteaux de Savoie

Partager cet article