24 août 2011 3 24 /08 /août /2011 06:30

 

 

 

   Faire la description d'une grande ville, narrer l'histoire d'une "capitale" régionale est réellement un exercice que je ne tenterai pas.
   Mais j'avais envie de vous montrer une autre facette d'une construction médiévale.

Êtes vous prêts ?.

 

 

 

 

Département :   32 - GERS

 

 

 

 

Ce reflet me rend mélancolique... et vous ?

Le bourg :

Situation :   (--> le voir sur une carte)

    Auch, préfecture du département du Gers, est située à 68km à l'Ouest de Toulouse.

 

  Coordonnées de la tour :

43° 38' 44" N 00° 35' 13" E
 43.645586°  0.586816°

 

 

 

 

La tour :

L'extérieur :

Pourquoi suis je ici ?

* Je n'ai aucune raison de voir cette ville, moi le chevalier des ruines solitaires et perdues, mais quand vient midi, il faut bien se sustenter.

* Avec le mauvais temps de ce mardi de janvier, un bon restaurant gastronomique est un "but vital".

* Après avoir rempli ma panse, je laisse divaguer mon imaginaire dans cette rivière, quand le reflet d'une tour me rappelle ma mission :

Découvrir des bâtiments médiévaux !

 

 

Je monte

* Comme presque toujours, une construction du Moyen Âge est sur une hauteur.

* Ce n'est pas facile de faire de l'exercice après un bon repas dans cette région gastronomique.

* Je grimpe, je souffle.... je grimpe, je souffle....

* Curieusement, la Tour d'Armagnac ne s'approche pas.

* J'aurais bien besoin d'un verre..... d'Armagnac bien sur (ouf, ouf, que je suis drôle). 

 

 

La découverte

* Contrairement à ma pensée d'origine, cette tour n'est pas isolée, elle est accrochée à un bâtiment dont les fenêtres (point médiévales) ont des origines diverses.

* Même en la contournant, en découvrant les autres faces, cette tour me semble énigmatique.

* La brochure de l'office de tourisme m'informe qu'elle n'a jamais appartenu aux Comtes d'Armagnac (voir titre de noblesse)  mais c'était la prison épiscopale.

* Elle comportait une cellule par étage et le dernier étage était une "vigie".

* Une curieuse échauguette d'angle me fait penser à une tour-escalier desservant le dernier étage.

Est ce le verre d'Armagnac, le goûteux repas

ou le mauvais temps qui me stérilise ?

* L'inspiration me manque devant cette tour. Peut être qu'une visite de l'intérieur libérera mes mots.

 

 

 

L'intérieur :

* Ce bâtiment est une propriété privée impossible à visiter.

* Constatation :

Avez vous remarqué ?

- Moins il y a de pierres et plus je suis volubile.

- Les ruines m'inspirent plus que cette tour trop parfaite... Donc , je pars visiter un château "tout cassé".

Me suivez vous ?

 

 

Le diaporama de la tour est ici - CLIC

 

 

 

Histoire du château :

* Au 14ème siècle, l'archevêque d'Auch fait construite la tour (dont la fonction devait être une prison) et un bâtiment annexe.

* Sous l'Ancien Régime, la prison est transformée en salle d'archives épiscopales.

* Après 1792, durant la Terreur, cette tour redevient une prison.

* En 1851, le 2 décembre, c'est le coup d'état de Louis Napoléon Bonaparte. Quelques temps après la tour garde quelques prisonniers.

* En 1945, la tour du "Sénéchal d'Armagnac" est classée aux Monuments Historiques.

* Au 21ème siècle, la découverte de l'extérieur est libre et gratuite. La tour est privée, la visite de l'intérieur est interdite.

 

 

 

  Cliquez pour voir le menu des châteaux forts du 32 Vers Menu châteaux du Gers
Partager cet article