Translation

 

Select your language below

 
 

 

Recherche Dans Ce Site Web

20 avril 2012 5 20 /04 /avril /2012 06:30

 

 

 

Département 02 - AISNE  (Thiérache)

 

 

 

 

Cette église parait très classique

Le bourg :

Situation :   (--> le voir sur une carte)

   La commun de Fontaines lès Vervins est située à 40 km au Nord-Est de Laon et à 2km au Nord de Vervins (voir son église).

 

Coordonnées du bourg :

49° 51′ 11″ N 03° 53′ 47″ E
 49.853101°  3.896483°

 

 

 

 

L'église :

L'extérieur :

La découverte

* En arrivant dans le petit bourg, il n'est pas difficile de trouver l'église tant elle est majestueuse.

* Contrairement à ses consœurs du circuit des églises fortifiées de la Thiérache, celle-ci n'est point en brique rouge.

Ces blanches pierres comportent elles un système défensif ?

 

 

L'enquête commence

* Rapidement, je comprends que la nef ne dispose pas (ou plus) d'une salle de repli à l'étage.

* Les contreforts en briques (posés certainement après le 15ème siècle) ne constituent pas un système défensif.

* Le clocher carré est curieusement borgne et dépourvu des classiques mâchicoulis ou des habituelles bretèches.

N'a-t-il jamais eu de défense ?

 

 

Sont ce les défenses ?

* En prenant un peu de recul, je vois une petite tourelle posée sur un haut contrefort droit.

* Cette curiosité architecturale attire mon attention.

* Une vision de loin est la solution pour comprendre l'utilité de cette échauguette (voir vocabulaire).

 

 

Un puissant clocher-donjon mais peu fortifié

Il y en a une autre

* La construction ronde en encorbellement n'est point seule.

* Deux magnifiques échauguettes encadrent le clocher-donjon.

* Avec des fentes de tir (pour petites armes à feu), leur fonction défensive est incontestable.

* Mais je suis surpris  par l'asymétrie de positionnement et de forme des ouvertures de défense.

 

 

Les défenses des échauguettes

* Ces constructions en briques ayant été aménagées au 16ème ou 17ème siècle, il est logique de voir une canonnière puis une arquebusière.

* Ces ouvertures permettent de tirer sur des attaquant se situant loin de l'église, mais :

Comment est assurée la défense de près ?

 

 

Défense de la porte

* Le clocher donjon ne comporte ni bretèche ni de construction en encorbellement pour défendre la porte.

* Les architectes de cette église ont certainement pensé à un système plus efficace.

Mais lequel ?

* En regardant à la base des échauguettes, je vois une fente verticale pour fusil.

* Bien qu'au 21ème siècle, ces fentes soient transformées en nid pour petits oiseaux, je suis certain que 4 siècles plus tôt, elles ont été très utiles et efficaces durant les guerres de religion (par exemple).

 

 

 

L'intérieur :

* Comme souvent durant notre siècle, les églises sont fermées. Celle-ci ne déroge pas à la règle.

 

 

Le diaporama de l'église est ici - CLIC

 

 

 

Histoire de l'église :

* Au 12ème siècle, construction d'une église.

* En 1633, l'église est réparée (ou consolidée ?).

* En 1927, le clocher est inscrit aux Monuments Historiques.

* Au 21ème siècle, la découverte de l'extérieur de l'église (dédiée à Saint Martin) est libre et gratuite. La visite du clocher est interdite.

 

 

Une double échauguette défensive

 

Vers Menu
églises
fortifiées
de France
Cliquez pour aller au menu des églises fortifiées   Vers menu des châteaux de l'Aisne

Vers Menu châteaux
et églises de l'Aisne

Partager cet article