22 juin 2010 2 22 /06 /juin /2010 06:30

 

 

Département :   38 - ISÈRE

 

 

 

 

Le bourg :

Situation :  (le voir sur une carte)

    La commune de Corenc se situe à 4km à vol d'oiseau au Nord-Est de Grenoble sur la D512 en direction de Saint Pierre de Chartreuse.

    La "Tour des chiens" est située sur les hauteurs de Corenc (à 530m d'altitude) un peu à l'Ouest.

 

  Coordonnées de la maison forte :

45° 13' 26" N 05° 45' 14" E
 45.223762°  5.753826°

 

 

Toponymie :  ; (--> voir d'initiation)

Quel curieux nom pour une fortification !

    Un "bouche à oreille" prétend que le futur roi de France Louis XI (voir liste) alors Dauphin du Dauphiné (voir explication), aurait utilisé cette construction pour héberger ses chiens entre 2 chasses dans les bois proches.

   S'il est vrai que la région Grenobloise a accueilli de nombreuses fois cet illustre personnage, il se rendait plutôt dans les bois proches de la maison forte de Jarrie nommée "Bon Repos" (à 9 km au Sud) plutôt que celle-ci.

Alors, d'où vient ce nom ?...... Mystère.

 

 

 

 

La maison forte :

L'extérieur :

Préambule

* Parfois, une fortification médiévale parait anodine, sans âme, sans intérêt, pourtant elle a vécu des aventures incroyables, eut la visite de personnages importants ou a été l'enjeu de querelleurs.

* "Mon" Dauphiné comporte quelques maisons fortes peu connues, pourtant très vivantes.

* Voici une petite curiosité nommée : "La Tour des Chiens".

 

 

L'arrivée

* Pour trouver le site nommé La Tour des Chiens", il faut monter au dessus du bourg de Corenc.

* Proche d'un stade sportif, après un double virage, une construction apparaît.

* Posée sur un plateau naturel, protégée sur 3 cotés par une pente dissuasive, cette construction dispose des atouts nécessaire pour se défendre contre des assaillants à l'époque médiévale.

 

 

Pourquoi une fortification en ce lieu

* La vallée du Grésivaudan est une large "route " entre la ville de Grenoble située en Dauphiné et l'axe Albertville-Chambéry (voir son château) situé en Savoie.

* Les escarmouches entre ces 2 provinces étaient courantes.

* Pour protéger Grenoble, il avait été aménagé de chaque coté de cette vallée des maisons fortes pour le guet et la signalisation.

* Évidemment, les Savoyards pouvaient aussi venir par le massif de Belledone au Sud ou par la Chartreuse (non, non, pas l'alcool, mais le massif montagneux ...pfff..... bande d'alcooliques ) au Nord-Est (voir cette carte).

* Des maisons fortes (14 sont citées) ont été construites aux pieds des falaises proches des axes de circulation descendant des montagnes.

* Dans cette vallée, je vous ai déjà montré une autre maison forte nommée : La Tour d'Arces.

* La maison forte d'Arvilliers (ceci est son vrai nom) est posée en contrebas du massif de la Chartreuse.

 

 

Description

* La forme générale ne ressemble pas à un château fort, mais avec un peu d'attention, il est possible de voir une puissante tour d'une vingtaine de mètres de hauteur.  ( "Il est possible"...hihihi.... Comment ne pas la voir ! ).

* Sa forme carrée me fait penser à une construction d'avant le 13ème siècle.

* Si l'on excepte les ouvertures basses, la tour semble borgne.

* Cet indice est conforme à ma rapide datation.

* Les ouvertures hautes alignées ressemblent à un crénelage.

* Il n'y a pas de trace d'archère, canonnière, bretèche ou mâchicoulis (voir vocabulaire).

* Mais le plus surprenant sont les dimensions de cette tour la rendant habitable malgré l'absence de latrines.

Y aurait il eu une reconstruction

gommant les traces médiévales ?

* L'ouverture la plus basse ressemble à une porte médiévale située à plusieurs mètres du sol.

 

 

 

L'intérieur

* La propriété est privée, la visite impossible.

 

 

Le diaporama du château est ici - CLIC

 

 

 

  Histoire de la maison forte :

* Vers le 1er siècle (?),un oppidum romain est (peut être) construit.

* Vers le 9ème siècle (après la mort de Charlemagne), il est probable qu'une construction fortifiée existe.

* Au 12ème siècle (?), une maison forte est construite.

* En 1204, André Dauphins (appelé parfois Guigues VI - voir liste)  donne la maison forte d'Arvillier aux "Chartreusines de Prémol".

* En 1211, les Chartreusines logeant à Vaulnavey échangent cette maison forte contre des terres (proche de leur "résidence") appartenant aux Chanoines de l’Église Saint-André de Grenoble. Ce lieu est nommé : Chavannerie (c’est-à-dire : une exploitation agricole).

* A partir du 16ème siècle, de nombreux propriétaires se succèdent.

* Vers 1789, Louis Besson, chevalier de l’Ordre Royal et Militaire de Saint-Louis, le dernier des Sieurs d’Arvilliers s'enfuit (Une légende prétend qu'il aurait caché un trésor dans l'espoir d'un prochain retour).

* En 1792, la construction est réquisitionnée comme "bien national", puis revendue.

* Au début du 19ème siècle, un bâtiment nommé "La ferme" est construit en s'appuyant sur la tour.

* Vers 1867, une dame pseudo nommée "Fanny Oldi" aurait séjourné en ce lieu. Elle aurait été cantatrice du Théâtre Royal de Prusse (?).

* En 1904, le feu ravage la construction.Il ne reste que la tour en pierre dépourvue des plafonds et boiseries intérieure.

* En 1954, les nouveaux propriétaires constatent qu'il ne reste que la puissante tour sans étage intérieur.

* Dans les années 1990, une analyse au Carbone 14 affirme que certains matériaux datent du 14ème siècle.

* En 1994, une expertise de dendrochronologie (analyse des cernes du bois) sur le moignon d’une poutre de sapin détermine une date : 1346.

* Au 20ème siècle, sept familles vivent sur cet ancien site fortifié.

* Au 21ème siècle, la découverte depuis le sentier est libre et gratuite. La visite est interdite : Propriété privée.

 

 

 

  Vers menu châteaux forts de l'Isère Vers Menu châteaux de l'Isère
Partager cet article