9 octobre 2009 5 09 /10 /octobre /2009 06:30

 

 

Département :    63  - Puy de Dôme

 

 

 

Voyez vous le château au loin ?

Le bourg :

Situation :    (--> le voir sur une carte)

   La commune de Billom est située à 25km au Sud-Ouest de Thiers, à 22km au Nord-Nord-Est d'Issoire et à 20km à l'Est de Clermont Ferrand.

 

   Coordonnées du château :

45° 43' 27" N 03° 19' 10 E
 45.724158°  3.31933°

 

 

 

 

Le château :

L'extérieur :

Préambule

Pourquoi ai je précisé dans le titre de cet article :

La ruine oubliée !

* C'est très simple :

- Dans le bourg, aucun panneau indique le sentier pour la visiter,

- Dans les livres, aucune information sur cette ancienne forteresse,

- Dans la mairie, pas de documentation ni d''information.

* Je vais vous montrer un lieu "qui n'existe pas ".

 

 

La surprise

* Proche de la route D212, un mamelon isolé (nommé Le grand Turluron) attire mon attention.

* Avec mes yeux d'aigle je vois distinctement un bâtiment fortifié.

* Je vous sens dubitatif

Regardez avec attention, il est là !

* Il est vrai que la végétation du 21ème siècle cache en partie cette beauté.

* Il n'en était rien il y a 1 siècle.

* En voyant cette butte, je pressens une marche agréable vers une ruine incroyable.

 

 

Quel damier noir et blanc !

La découverte

* La 1ère vision de ce château est surprenante.

* C'est évidemment une ruine (ma passion) mais ses couleurs sont bien différentes des classiques fortifications de pierres.

* Les angles merveilleusement appareillés sont réalisés avec un matériau blanc (Archose ?).

* En opposition, les courtines ont une couleur très sombre (pierre volcanique) avec une surface très irrégulière.

Cette dualité est surprenante !

 

 

Bicolore

* En prenant un peu de recul, je m'aperçois que tous les angles sont blancs avec des courtines en pierres de lave.

* La façade si sombre est éclairée par des fenêtres "récentes" entourées de blanc.

 

 

Mais où sont les défenses ?

* Il est surprenant qu'un château fort ne possède ni tour flanque, ni archère, ni bouche à feu (voir vocabulaire).

Ne serait ce donc pas une ruine de château fortifié ?

* Et c'est à ce moment de doute qu'un indice s'offre à moi.

Le voyez vous ?

* En haut se cache timidement les restes d'une échauguette.

* Mais ce n'est pas tout, le mur possède des trous de boulin alignés.

* Cela ressemble à un positionnement pour des hourds en bois (?).

 

 

Encore des surprises

* Proche de cet angle, 3 curieux détails m'intriguent :

- Un trou (de boulin ?) décalé par rapport à l'alignement des autres. De plus il est réalisé avec des pierres blanches.

- Un arc de décharge au dessus de la fenêtre. Y avait il autant d'étages et de masse au dessus pour avoir besoin de répartir le poids ?

- Une inscription datée de 1506. C'est assez rare sur l'extérieur du piédroit d'une fenêtre.

 

 

 

Point de princesse m'attendant dans ces fenêtres

L'intérieur :

La végétation a le pouvoir

* Évidemment, dans une ruine oubliée la nature a repris ses droits. Racines, arbres, orties, ronces sont des défenseurs difficile à combattre aux 21ème siècle.

* Mais en écartant délicatement les branches, des "merveilles" se dévoilent.

 

 

Une ruine très modifiée

* Ce qui est impressionnant, ce sont les nombreuses fenêtres.

* Des consolidations (ou des améliorations ?) ont parfois changé leur esthétique, mais il existe encore d'ancienne construction dans l'épaisseur des murs comme cette fenêtre à coussiège.

* Après avoir regardé en bas, il faut aussi lever la tête et là.... Je vois

Hooo... un départ de voûte.

 

 

Toujours en recherche

* Mais curieusement, comme au début de ma visite, je suis toujours à la recherche de système de défense. Je n'en vois aucun.

* Je vous laisse et je prends ma pelle pour retourner toutes les pierres couchées sur le sol.

Vais je découvrir le secret de cette ruine oubliée ?

 

 

Le diaporama du château est ici - CLIC

 

 

 

 

Histoire du château :

 

Rien... Je n'ai rien dans mes multiples livres et revues !

Pourquoi l'histoire a-t-elle oublié cette ruine ?

 

* Au 21ème siècle, la ruine est sur une propriété privée, sa découverte est sujette à une demande au propriétaire. Le risque de recevoir une pierre existe.

 

 

Mirage ou vraie ruine... Qu'en pensez vous ?

 

  Cliquez pour aller au menu des Châteaux du 63 Vers Menu châteaux du Puy de Dôme
Partager cet article