Translation

 

Select your language below

 
 

 

Recherche Dans Ce Site Web

15 octobre 2009 4 15 /10 /octobre /2009 07:30

 

 

 
 
   Les églises ont parfois été fortifiées pour protéger les habitants des petites troupes armées ravageant les campagnes. Voici un exemple de fortification minimale.
 

 

 

 

 

Département :    55 - MEUSE

 

 

 

 

L'église surveille les randonneurs et votre chevalier

L'église :

Situation :    (--> la voir sur une carte)

   La petite commune de Burey la Côte est située à 10km au Sud de Vaucouleurs et à 30km au Sud-Ouest de Toul.

 

  Coordonnées de l'église :

48° 30′ 11″ N 05° 41′ 59″ E
 48.503056°  5.699722°

 

 

 

 

L'église :

L'extérieur :

L'approche

* Dans les grandes villes "modernes", les immeubles sont plus hauts que les églises.

* Mais dans ce petit village, elle survole les toits et parait même plus haute que le château d'eau.

* Fièrement campée au centre de Burey la Côte, l'église est entourée du petit cimetière et d'un mur très récent. Aucune défense est visible.

* Je m'approche doucement pour ne pas réveiller des chats et lentement pour scruter au dessus de chaque fenêtre.

Rien !

* J'avance encore en espérant que le clocher me livrera un indice.

* Il est haut comme une tour de guet, il est puissant avec ses imposants contre-forts, mais... Rien.

 

 

Voyez vous les défenses ?

La découverte

* Et c'est toujours dans les moments de doute que ma chance me sourit.

Voyez vous cette beauté ?

* Sur la façade Est de la tour, deux consoles sont les seules traces d'une ancienne bretèche (voir vocabulaire).

* Je la contourne pour être certain de ne pas rêver.

* Mais, comme moi, vous êtes surpris que ce système de défense soit positionné pour protéger un toit et non une porte.

* La raison est simple, l'orientation et l'architecture de l'église ont été modifiées au 18ème siècle.

* La preuve : L'entrée actuelle est "moderne".

 

 

 

L'intérieur :

La découverte

* La porte de l'église paroissiale (dédiée à Saint Léger) étant ouverte, j'en profite pour chercher des traces d'escalier ou d'archère sur les murs.

* Hélas, l'intérieur est classique et la montée dans la tour est interdite.

* La seule trace médiévale est.... l'héroïne locale et nationale : Notre Jeanne d'Arc.

 

 

Conclusion

* Cette église fortifiée :

- N'est pas aussi impressionnante que les châteaux forts,

- N'est pas aussi romantique que les ruines castrales,

---> Mais elle fait parti de notre patrimoine de défense médiévale et ce doit d'être sur ce blog médiéval.

 

 

Le diaporama de l'église est ici - CLIC

 

 

 

Histoire de l'église :

* Au 13ème siècle, construction d'une église.

* En 1363, le village est dévasté par les Bretons.

* En 1568, la peste ravage la région et le village de Burey.

* En 1587, les protestants d'Allemagne brûlent les maisons.

* En 1636, le village est déserté suite à la guerre puis la peste.

* Vers 1642, les habitants reviennent au village.

* En 1722, l'église est agrandie et l'orientation est inversée.

* En 1820, la partie supérieure de l'église est modifiée.

* En 1897, l'église bénéficie de nouveaux travaux.

* Au 21ème siècle, la découverte de l'extérieur de l'église (dédiée à Saint Léger) est libre à l'extérieur. La découverte de l'intérieur est possible mais sans entrer dans la tour.

 

 

Haaa, Jeanne.... comme tu es belle dans cette église de Lorraine !

 

Vers Menu
églises
fortifiées
de France
Cliquez pour aller au menu des églises fortifiées   Cliquez pour aller au menu des Châteaux de la Meuse Vers Menu châteaux de la Meuse
Partager cet article