Translation

 

Select your language below

 
 

 

Recherche Dans Ce Site Web

31 décembre 2007 1 31 /12 /décembre /2007 07:00

 

 

Département :  11 - AUDE

 

 

 

 
  Est ce un mirage ?.....

 

Le bourg :

Situation :    (--> le voir sur une carte)

   La commune de Villerouge La Crémade est située à 35km Est-Sud-Est de Carcassonne, à 25km Ouest-Sud-Ouest de Narbonne, à 10km au Sud de Lésignan Corbières et à 4km au Sud-Est de Fabrézan.

 

  Coordonnées du château :

42° 06' 50" N 02° 44' 32" E
 43.113997°  2.742355°

 

 

 

 

Le château :

L'extérieur :

Je flâne

* Sur la route reliant les abbayes de Lagrasse et Fontfroide, proche de la départementale 611 apparaissent au loin les ruines d'un château.

* Sans réfléchir, je tire sur les rennes de mon destrier pour découvrir cette curiosité que je n'avais pas notée sur ma carte des "Châteaux de l'Aude".

 

 

L'approche

* Depuis la route, une "ombre de mur" apparaît sur une colline au milieu du village.

* Sa couleur sombre tranche avec le ciel et le vert des vignes.

* La marche sera courte car le petit parking est proche de cet ancien château.

 

 

Ne reste il qu'un mur ?

Rapide analyse

* Autour de la ruine, des fondations de murs de rempart sont visible, ils sont épais (donc médiévaux ?), composées de pierres assez grossièrement assemblées.

* Le dénivelé de la colline est faible, ce qui est surprenant pour un château médiéval, souvent haut perché.

* Mais il existe de nombreux exemples de petit fort, ou de château de plaine à l'époque médiévale.

* L'enquête sur la féodalité de notre ruine peut continuer.

* La montée est courte et facile. En haut, trônent les restes de la ruine.

 

 

 

L'intérieur :

Vraiment minimal

* Il est impossible de comprendre l'aménagement du site.

* La terre a submergé toutes traces, l'herbe verte, même si elle est jolie avec ses pâquerettes, est peu agréable pour un castellologue amateur chercheur d'indices

* Il reste ce pan de mur.

Que me dit il ?

 

 

La recherche de preuve médiévale

* La fenêtre est grande, trop pour un château si peu protégé des attaques.

* Il y a souvent des châteaux ayant des ouvertures aussi grandes, mais elles sont situées face à  l'à-pic.

* Cette fenêtre a du être construite (ou agrandie ?) après le 15ème siècle.

* Le mur est peu épais pour une fortification féodale.

* Il est vrai que parfois, les habitats dans un château n'ont pas 1 mètre d'épaisseur de mur.

* Ce château résiste à mon analyse.

* Je conserve encore l'espoir de trouver des traces de féodalité dans cette ruine.

 

 

Dois je douter ?

* Dans le mur, des trous de boulins sont présents (voir vocabulaire).

* Ceci est peut être une preuve de l'ancienneté du mur, mais ce n'est pas une preuve irréfutable.

* Longtemps après le 16ème siècle, dans certaines régions, cette technique de construction était encore utilisée.

Époque médiévale ou pas ?

* Sa position sur la butte tendrait à le prouver, mais le doute subsiste.

 

 

J'ai le secours d'un habitant

* Voyant mon désarroi et surtout étant surpris qu'un touriste s'intéresse à un pan de mur, un habitant s'approche de moi puis me dit :

 "L'église du village est du 11ème siècle, elle a été construite (peut être) avec le château".

* C'était (peut être) l'ancienne chapelle castrale.

Vite, je vole vers elle !

* Sa construction est très ancienne avec des murs épais, des fenêtres romanes, des ogives. Voici donc la 'preuve'  qui m'informe de l'ancienneté du site.

 

 

Le diaporama du château est ici - CLIC

 

 

 

Histoire du château :

   Il n'y a rien

* Rien............. Malgré mes nombreuses recherches dans la littérature cathare et de l'Aude, dans les livres sur la croisade des Albigeois, dans les guides bleu, vert, routard etc....

* Je n'ai trouvé :

- Ni de mention d'un acte d'hommage d'un seigneur,

- Ni un titre de vente ou cession,

- Ni une possession par l'une des 2 abbayes si proches et si puissantes au 12ème siècle.

- Ni un combat ou un siège par l'armée de Simon de Montfort.

 

 

   Pourquoi un silence de l'histoire ?

* Contrairement au Castel d'Ase qui n'a certainement jamais existé, ce reste de château est devant moi.

* Dans l’Égypte ancienne (et dans d'autres civilisations d'ailleurs), le bannissement faisait disparaître TOUTES traces, écrits et citations du personnage, mais jamais un château n'eut ce déshonneur !

 

 

 J'ai besoin de vous

* Si vous détenez des informations, je serais heureux d'enrichir mes connaissances sur ce château si mystérieux et lui redonner "la mémoire" à laquelle il a droit.

* Le "Chevalier" que je suis sera à jamais votre débiteur (heu, c'est une expression bien sur, n'en abusez pas).

 

 

Cette ruine m'en fait voir de toutes les couleurs

 

  Cliquez pour aller au menu des Châteaux du 11 Vers Menu châteaux de l'Aude
Partager cet article