Translation

 

Select your language below

 
 

 

Recherche Dans Ce Site Web

26 novembre 2009 4 26 /11 /novembre /2009 07:30

 

 

Blason du canton de Fribourg

Pays :

 SUISSE

Canton :

 FRIBOURG

 

 

 

 

Le bourg :  (--> le voir sur une carte)

Situation :

  La commune de Gruyère est à 30km au Sud-Sud-Ouest de Fribourg et à 5km au Sud-Est de la ville de Bulle (voir son château).

 

   Coordonnées du château :

49° 35' 05" N 07° 04' 59" E
 46.584608°  7.083196°

 

 

 

 

La citée fortifiée :

Extérieur :

Préambule

* Dans certains livres et cartes, le nom Gruyère s'écrit sans S, mais sur le site officiel, et dans certaines revues, le nom s'écrit : GruyèreS.

* Je ne sais que penser.

* Je ne vais pas mettre le S, puis j'attends vos remarques sur la raison de cette double écriture.

 

 

Mes poils se dressent !

* En arrivant près de ce village, j'ai les "naseaux" en effervescences.

* Non, ce n'est pas une odeur de fromage qui me titille, mais celle caractéristique de la pierre médiévale. Hummm...

La sentez vous ?

* Curieusement, une illustration me revient en mémoire.

* Je vais voir, non pas un simple château, mais une cité fortifiée avec un château.

 

 

Les systèmes défensifs se sont transformés en balcon fleuris

Il est là haut

* Sur une belle colline verdoyante se dessinent les formes rondes du château de Gruyère.

* Une route carrossable monte vers la cité, mais je préfère la découvrir à pieds, par un chemin qui serpente au milieu des arbres.

* La cité est construite tout en longueur (500m) sur la colline.

* Le rempart de la cité est encore visible, à l'intérieur quelques détails agrémentent la visite :

- Emplacement du pilori,

- Une mesure à grain (impôt ou marché ?),

- Tour de guet,

- Etc......

* Les commerces "très modernes" ont envahi les maisons, la place, et les ruelles.

* Il est tard, je ne vais pas m'attarder ici. Je me dépêche pour admirer le château.

 

 

 

Le château :

Extérieur :

Défensif

* Le château de Gruyère n'est pas une ruine comme je vous en présente souvent, mais un ensemble de bâtiments ayant évolués durant 5 siècles.

* Son architecture médiévale est visible partout, je vais me "régaler".

* Un premier rempart me fait face.

* Il a été restauré mais montre ce que devait être la défense d'un château.

 

 

Défensive est cette entrée

 

Intérieur :

Il est là haut

* Après les quelques piastres données au guichet, j'entre dans la basse-cour.

* Elle est grande et pouvait sûrement protéger une partie du bétail en cas d'attaque.

* La façade d'entrée est le reflet de ce qui m'attend durant toute la visite.

* Elle est très défensive par ses murs épais et par une porte défendue par un pont-levis (disparu).

* Mais l'apparence est très douce grâce à l'époque Renaissance qui a modernisée ses formes.

* De nombreuses fenêtres à accolade et à meneau en croix du 15ème siècle amènent la lumière aux étages.

* Le cercle en fer sur la gauche est une sculpture du 20ème siècle, le château est aussi une centre artistique.

 

 

Quelle ambiance feutrée

La cour intérieure (ou cour d'honneur)

* En entrant dans ce château, je me sens "tout bizarre".

* Bien sur, il y a le choc de ne pas voir une ruine à laquelle je suis si habituée, mais c'est l'harmonie des styles et la légèreté de l'architecture qui me surprend.

* Certes, ce n'est pas une vrai demeure Renaissance comme Blois ou Chenonceau, mais il me semble que l'architecte a donné de l'air à cette vieille bâtisse médiévale.

* C'est le calme qui règne dans cette cour.

 

 

Le plan

* Pour comprendre la visite, il faut regarder le plan :

- En Orange : le guichet,

- En Gris : La basse cour,

- En Jaune : La chapelle castrale,

- En vert clair : Le jardin à la Française,

- En bleu foncé : Le donjon "Savoyard",

- En violet : Les appartements,

- En vert foncé : La cour intérieure,

- En rouge des tours flanques entre le rempart.

 

 

Je me sens un appétit d'Obélix

Le rez de chaussée

* Pour faciliter l'axe de circulation vers les étages, il a été construit au 15ème siècle une tour escalier à l'extérieur des bâtiments d'habitation.

* Le rez de chaussée m'attend.

* Je rentre dans un univers que je connais..... hummm, cela sent bon !.

* Voici : La cuisine.

* En pensant "cela sent bon", je ne pensais pas à l'odeur de la viande rôtie ni aux plats goûteux, car cette pièce n'est plus utilisée, je pensais à "l'odeur médiévale", bien sur.

* Quelle pièce magnifique !

* De plus elle est meublée.

* Le sol est mal nivelé, c'est une astuce architecturale classique.

* Le sol dans ce type de cuisine est souvent gras.

* Pour éviter les chutes, la solution est de "mettre" de la rugosité, et même parfois de créer des caniveaux en pente pour évacuer les saletés.

 

 

Salle des gardes

* Un peu plus loin, une pièce est nommée: "Salle des Gardes".

* Bien que reconstruite au 15ème siècle, elle garde sa maçonnerie originale du 13ème avec des murs épais.

* Les salles de cet étage sont les communs et ne bénéficient d'aucune décoration et ressemble par leur rusticité, à mon époque favorite.

 

 

Connaissez vous ces blasons ?

Les étages

* Changement de décors.

* Les nombreuses salles d'habitation sont très Renaissance.

* Murs et plafonds comportent des décors peints d'une grande finesse.

* Ce style "florale" est une constante dans beaucoup de châteaux occupés par les Bernois ou les Fribourgeois.

* Je vous en montrerais d'autres.

 

 

La chapelle castrale (en jaune sur le plan) : 

* Elle n'est pas proche de l'habitat seigneurial, mais construite dans le rempart Nord.

* La voûte et l'abside ronde sont de style roman.

 

 

Le jardin (en vert clair sur le plan) : 

* Entre le donjon Savoyard et le rempart Nord-Est, un joli jardin à la Française a été aménagé par les Fribourgeois.

* Ce contraste des styles est incroyablement esthétique.

 

 

Le chemin de ronde (entre les 2 tours rouge sur le plan) :

* Il est rare qu'un château ayant évolué à la renaissance ait gardé un chemin de ronde, et il est encore plus rare qu'un visiteur puisse le découvrir.

* Gruyère offre ce double plaisir.

Et que fait un "soldat" sur un chemin de ronde ?

* Comme moi, il regarde le paysage.

 

 

Le diaporama du château est ici - CLIC

 

 

 

 

Histoire du château :

* Vers le 3ème siècle, un habitat faiblement fortifié (en bois) est construit sur la colline contrôlant le passage des 2 vallées.

* Au 10ème siècle, une famille d'Ogoz, venant de Bourgogne s'établit sur la colline. Il semble que le seigneur porte le titre de Comte (voir titre de noblesse) et il rend hommage au Comte du Genevois.

* En 1139, un "Come de Gruere" est cité dans un texte.

* Au milieu du 12ème siècle, la colline est fortifiée par un rempart et un château en pierres.

* A la fin du 12ème siècle, un marché hebdomadaire est autorisé, la cité devient prospère.

* Vers 1200, Rodolphe II de Gruyère est vassal du Comte de Savoie (voir liste des Comtes).

* En 1254, le Comte de Savoie autorise la construction d'une église avec un haut clocher (servant aussi de tour de guet).

* En 1272, devant les menaces des Habsbourg, Philippe (le futur Comte de Savoie) renforce la défense du bourg et du château. Il fait construire un puissant donjon circulaire dans l'angle Est.

* En 1474, début de "la guerre de Bourgogne". La population de Gruyère se rallie aux confédérés et entre en guerre contre les Savoyards.

* En 1476, le Duc de Bourgogne attaque Fribourg. Gruyère est aussi sous le feu de l'ennemie.

* En1480, un incendie ravage partiellement le château. Il est reconstruit sur les mêmes bases architecturales. Il semble que le comte dépense sans compter et organise de grandes fêtes.

* En 1555, Michel, Comte de Gruyère, est endetté. Il vend la seigneurie aux Fribourgeois. Gruyère devient le siège d'un baillival.

* En 1795, le bailli est remplacé par un préfet, habitant au château.

* En 1848, la préfecture est transférée au château de Bulle.

* Vers 1849, le château est vendu à un riche industriel de la Chaux de Fonds nommé John Bovy. Des restaurations sont entreprises.

* Quelques années plus tard, les Bovy revendent le château.

* Vers 1938, le château est vendu à la ville de Fribourg.

* En 1969, après quelques années de restauration, le château devient le centre Européen de l'art fantastique. 

* Au 21ème siècle, la découverte de l'extérieur et de la cité est libre et gratuite. La visite du château est payante. Renseignez vous sur les dates et heures d'ouverture.

 

 

 

Cliquez pour aller au menu des Châteaux Suisse
Partager cet article