27 mai 2021 4 27 /05 /mai /2021 07:50

 

 

Département 46 - LOT

 

 

 

Voyez vous des systèmes défensifs de repli ?

Le bourg :

Situation :   (--> le voir sur une carte)

   La commune de Sauliac sur Célé est située à 35km au Sud-Sud-Est de Rocamadour, à 30km au Sud-Ouest de Figeac et à 25km au Nord-Est de Cahors (voir sa barbacane).

 

   Coordonnées du site défensif :

44° 31' 13" N 01° 43' 08" E
 44.520344°  1.718978°

 

 

 

 

Le site défensif :

L'extérieur :

Pourquoi suis je ici?

* C'est à cause de cette carte postale que je marche sous le soleil brulant.

* Elle montre :

- Au premier plan, le château de Geniez (le voir ici).

- Au second plan, un "village" sous roche.

* Sachant que la vallée du Célé comporte de nombreux châteaux Anglais (des constructions défensives "dans une grotte"), mon instinct de castellologue amateur me quémande de vérifier mes supputations.

Nota :

- Le qualificatif "château Anglais" est une invention du 19ème siècle.

- Ce ne sont point ces maudits envahisseurs de notre beau royaume qui ont aménagé ces abris défensifs sous roche.

- Mais ce furent une protection contre les Mercenaires attaquant les villages. 

 

Voyez vous des abris sous roche ?

 

 

Pourquoi la réalité ressemble à une fiction ?

* Il y a plus d'un siècle, le nombre de maisons était important.

* Mais le besoin de confort et le manque d'accès facile ont fait descendre les habitants dans la vallée.

* Lentement, le vieux Sauliac est abandonné.

* Les pierres des maisons hautes ont été souvent utilisées pour la construction des habitats en bas, proches du Célé.

* Ruine semble devenir ce site de notre histoire.

 

 

 

 

L'intérieur :

Pourquoi le rien est émouvant ?

* Évidemment avec l'isolement du site, avec le manque d'entretien, avec la récupération des pierres, je ne suis point surpris de voir un désert.

* Mais ce désert n'est pas désertique....... de trace de vie.

* Par exemple : De nombreuses traces d'encoche pour soutenir des poutres ou réaliser un "placard".

* Les traces de vie sont partout..... avec un peu d'imagination.

 

 

Est ce un château Anglais ou.....

 

 

Pourquoi le "presque" entier est encore présent ?

* Soudain, je lève la tête pour décorer un mur accroché à la paroi du rocher.

* Bien que je ne sache point dire si ce bâti fut un rempart, un mur du château Anglais ou un pan d'une maison, je peux affirmer :

- Ceci est une réalisation des hommes et non de Dame Nature.

* Puis, sur la gauche, je remarque une goulotte.

* Quelle fut la fonction de ce "tuyau ?

A - Latrines.

B - Gouttière.

C - Vide ordure.

* Ne pouvant répondre, je continue mon errance.

 

 

Voyez vous une merveilleuse merveille sans toit ?

Pourquoi une porte sans porte ?

* Un peu plus haut, une autre construction m'intrique.

* Elle ressemble plus à une habitation qu'à un château.

* Coté extérieur, elle possède une grande ouverture que j'ose nommer : Une fenêtre.

* Proche de la paroi, il y a une porte.

* Je la franchi avec délicatesse et respect.

* Puis je vois.....

......Hooooo.......

* Ne voulant pas vous relever tous les secrets de ce site (de notre histoire des campagnes).....

........ je ne vous montrerai rien et ne commenterai point. surprise

 

 

 

Pourquoi je ne vous écrirai plus ?

* Après tant d'aventures et de découvertes, mes jambes tremblent.

* Pourtant je dois redescendre par ce sentier glissant.

* Je jette un dernier regard sur l'horizon, puis j'entame la descente.

* Si je tombe, ceci sera mon dernier article.

Adieu ! ! ! !  crying

 

 

Le diaporama du château est visible ici - CLIC

 

 

 

Histoire du site défensif :

* Au 14ème siècle, à cause de la guerre de Cent Ans et surtout des attaques des Routiers, aménagement des "grottes" au dessus de la vallée du Célé (c'est ce que suppose de nombreux archéologues, mais les dates d'aménagement des abris sous roche ne sont pas attestées clairement puisque les Grandes Compagnies existaient depuis le 12ème siècle).

* Au début du 20ème siècle, plusieurs maisons sont encore habitées. 

* En 1945, le vieux Sauliac est officiellement abandonné par la dernière habitante : Marie Cabrignac.

* Au 21ème siècle, la découverte des anciens habitats et des abris médiévaux est libre et gratuite. Le risque de glisser, de tomber ou de recevoir une pierre existe, soyez très prudents.

 

 

Tous bateaux ou marcheurs étaient vus depuis cette vigie

 

      Cliquez pour aller au menu des Châteaux du 46 Vers Menu châteaux du Lot
Partager cet article