3 août 2013 6 03 /08 /août /2013 07:15

 

 

Département 57 - Moselle

 

 

 

Mais où est la Tour aux Puces ?

 

Le bourg :

Situation :    (--> le voir sur une carte)

   La commune de Thionville est située à 25km au Nord de Metz (voir sa porte fortifiée) et à 15km au Sud de la frontière du Grand Duché du Luxembourg.

 

   Coordonnées de la Tour :

48° 57′ 44″ N 06° 27′ 08″ E
 48.9623°  6.4522°

 

 

Origine du nom :  (--> initiation à la Toponymie)

* Officiellement, le seul vestige médiéval du château se nomme : La Tour aux Puces.

* Une légende prétend qu'une princesse logée dans la tour aurait été "mangée" par des puces.

* J'adore les légendes mais la vérité est tout autre. A l'origine, ce lieu se nommait  Peetzsturn,mot dérivé d'un patois Luxembourgeois. Il a été déformé par le temps, le bouche à oreille et la traduction approximative.

* Le nom du lieu fortifié est devenu : Tour aux Puces.

 

 

 

 

Elle est là...

La tour :

L'extérieur :

La surprise

* Après avoir dormi dans une taverne de Thionville,  je me rends au petit matin au bord de la rivière nommée Moselle pour humer l'air frais avant de partir vers la découverte des châteaux du Luxembourg.

* Un panneau me guide vers un bâtiment très reconstruit mais dont je pressens les origines.

* Et avant même mon analyse de ses formes, une beauté me regarde derrière.... Hooo !

 

 

La tour

* Comme toujours, avant de regarder les détails, je prends un peu de recul pour admirer cette impressionnante tour.

* C'est une sorte de donjon qui parait rond, mais est en réalité c'est un polygone à 14 faces.

* Avec de telles dimensions, il était habitable.

* En plus de ce damier "coloré", la tour comporte des traces du passé comme cette empreinte d'un toit (un entrepôt ?) et une fenêtre de confort (du 16ème ?).

 

 

Questionnement sur la tour

* Plus haut une ouverture faisant "oeil de boeuf" ressemble beaucoup à une bouche à feu.

* Puis à quelques mètres des boules de pierres bien "attachées" au parement.

Qu'est ce ?

A - Sont ce des pierres à bossage ?

J'en doute, point centrées sont ces boules.

B - Sont ce des "Michottes" ?

J'en doute car il ne semble y en avoir qu'au château de Prény.

Peut être mais sont ils là depuis plusieurs siècles ?

* Devant tant de doutes, je préfère regarder le ciel pour connaître la météo du jour.

* C'est à travers un crénelage très refait que je distingue les prémices du ciel bleu annonciateur de découvertes castrales Luxembourgeoises.

En avant !

 

 

Le diaporama de la tour est ici - CLIC

 

 

 

Histoire de la tour :

    L'histoire de la Tour aux Puces est étroitement liée à celle de la ville de Thionville. Elle est si riche qu'il m'est impossible de n'y consacrer qu'un petit article. Je ne vais faire qu'une approche rapide.

 

* Vers le 8ème siècle, à l'époque Mérovingienne une "légende" prétend que Charlemagne (voir liste des rois) passe quelques nuits dans le château "Theodonis-Villa".

* En 939, les partisans du futur empereur Othon 1er détruisent les fortifications.

* Au 10ème siècle, Thionville  est sous domination Luxembourgeoise. Sur les bases de l'ancienne fortification, le Duc du Luxembourg (voir liste) fait construire un château. Il est logique de penser que la tour fut le donjon du château.

* En 1292, le château devient la résidence du Prévôt.

* En 1542, des modernisations et reconstructions de la porte d'entrée et des fortifications de la ville sont réalisées.

* Jusqu'en 1639, la ville est aux prises à des combats et des luttes.

* Vers 1659, la ville est Française par le traité des Pyrénées.

* Vers 1660 (?), Louis XIV (voir liste des rois) demande à Vauban de fortifier la ville.

* Hélas durant 250 ans Thionville ne connaît pas vraiment la paix. Les guerres entre Prussiens et Français vont transformer la ville.

* En 1903, la municipalité fait détruire des vestiges des fortifications. Cet acte met en valeur la beauté de la Tour aux Puces.

* En 1980, inscription partielle aux Monuments Historiques.

* Au 21ème siècle, la découverte de l'extérieur est libre et gratuite. La tour est un musée historique avec accès payant.

 

 

Quel magnifique polygone à 14 cotés !

 

  Cliquez pour aller au menu des Châteaux du 57 Vers Menu châteaux de la Moselle
Partager cet article