1 janvier 2010 5 01 /01 /janvier /2010 07:30


Aie.. ma tête


Lorsque je visite une ruine médiévale, il s'avère que 3 étapes bien distinctes rythment ma découverte.

J'ai essayé de changer mes habitudes mais mon instinct me force à procéder par palier.

Après 800 ans  de découverte castrale, voici le secret pour comprendre une ruine.... comme un chevalier Dauphinois.
 
 
J'ai trouvé en Vivaldi (concerto pour flûte "La Notte") les 3 moments définissant la découverte d'une ruine.

Ne soyez pas craintif devant la musique dite classique :

    1 - Ecoutez ce chef d'oeuvre,
    2 - Fermez les yeux (tout en lisant bien sur )
    3 - Imaginez vous (avec moi  ) sous le soleil, avec un vent léger....
 
 
LA DECOUVERTE
---> Cliquez sur ce gramophone moderne pour bien comprendre ce que j'éprouve dans la 1ère étape
Deezer ayant changé sa politique commerciale, il vous faut cliquer sur :  I - Largo
 
* J'arrive proche de la ruine,
* Elle est là, je la sens,
* Elle se cache, mais elle m'attend,
* Je ne la brusque pas,
* Croyant l'avoir comprise et apprivoisée, j'approche plus rapidement,
* Mais je sens que je dois l'observer un peu mieux de loin,
* Alors, lentement je progresse vers elle en la regardant.....
 
 
LA FOLLIE
Lorsque le 1er morceau est terminé, cliquez sur cette "suite"
Deezer ayant changé sa politique commerciale, il vous faut cliquer sur :  II - Fantasmi Presto

** Et comme poussé par une force invisible, je cours vers elle,
** A ses pieds, je ne m'arrête plus,
** Je vais à droite,
** Je vais à gauche,
** Je regarde en haut tout en la contournant rapidement,
** Parfois je tombe, mais je n'ai pas mal,
** Il faut que je coure, que je l'absorbe,
** Je deviens fou,
** Je tourne autour d'elle rapidement,
** Je ne fais que la regarder sans la voir....
 
 
NOUS NE FAISONS PLUS QU'UN

Cliquez pour connaître l'extase de la découverte vraie

Deezer ayant changé sa politique commerciale, il vous faut cliquer sur :  III - Largo

 

* Puis le calme revient,
* Je m'assieds dans l'herbe,
* Je rampe presque vers elle,
* Je regarde chaque pierre au soleil,
* Je touche délicatement chaque recoin,
* Je m'agenouille devant un pan de mur,
* Je l'effleure du regard de peur de la briser,
* Même le vent s'est arrêté pour me laisser la ressentir....
 
 
 
  Maintenant, quand vous verrez une ruine, imaginez un IPOD sur vos oreilles, un Vivaldi dans votre tête et un chevalier Dauphinois à vos cotés .

   Le château fort, la ruine médiévale et même un vieux puits ou un moulin effondré se révéleront à vous autrement
.

Bon voyage !
Partager cet article