Translation

 

Select your language below

 
 

 

Recherche Dans Ce Site Web

2 novembre 2021 2 02 /11 /novembre /2021 08:50

 

 

Département 46 - LOT

 

 

 

 

Pour me plaire, la belle s'est habillée d'une ronde forme

Le bourg :

Situation :   (--> le voir sur une carte)

   La commune de Labastide-Murat est située à 35km au Sud-Est de Domme (voir cette bastide), à 25km au Nord-Nord-Est de Cahors (voir son pont fortifié) et à 20km au Sud-Sud-Ouest de Rocamadour.

 

  Coordonnées de la tour :

44° 38' 21" N 01° 34' 15" E
 44.63924°  1.571081°

 

 

 

 

La tour :

L'extérieur :

Blanche Neige

* Après avoir visité le musée de Joachim Murat, (qui n'est point un personnage médiéval mais du Premier Empire), je marche pour le plaisir en direction du Sud-Ouest.

* A une portée de flèche de la commune, dans une zone sans habitation apparente, mes poils de castellologue amateur se dressent.

* Devant moi, une blanche construction se cache derrière les arbres.

Est elle médiévale ?

 

 

Les 7 nains habitent ils avec la Dame Neige ?

 

 

En la voyant, j'ai le syndrome de Peter Pan. Immature je suis

Peter Pan (je me sens)

* L'angle Sud-Est montre une ronde forme (me donnant des tremblements de plaisir) dont la fonction me semble évidente : Une tour escalier.

Nota : Les spécialistes nomment ceci : "Un escalier à vis hors d’œuvre".

* Des fentes étroites, espacées régulièrement sur toute la hauteur, amenaient la lumière.

* Le sommet de la rondouillette semble crénelé.

Le bâtiment est/fut il fortifié ?

 

 

Elle est comme Pinocchio

* En la contournant par la gauche, je vois une haute construction pointue comme un pic, un cap, une péninsule ou.... heu... comme un........ nez. cheeky

* Trois de ses angles sont droits.

* Sa base semble être carrée.

* Chaque coté extérieur mesure plus de 7 mètres.

* Sa hauteur est d'environ 30 mètres.

* Chaque niveau est séparé par un cordon en pierre anti-rongeurs.

 

 

Au pays des merveilles je suis, comme Alice

* En découvrant la tour de Soyris, je suis dans un autre monde. Je rêve. 

* Mais il me faut retrouver la réalité car je dois l'analyser avec sérieux :

- Les pierres sont parfaitement taillées et jointives (signifiant que la famille fut riche).

- Le premier niveau, proche du sol, ne semble posséder qu'une seule ouverture (puits de lumière ?).

Était ce un ratier ?

- Le deuxième niveau montre une jolie fenêtre aux l'intrados trilobés avec colonne centrale. En dessous la fente m'intrigue.

- Le troisième niveau, avec ses nombreuses fenêtres, fut certainement l'étage de vie. La pierre en dessous correspond-il :

1 - A la suppression d'un évier ?

2 - Au rebouchage d'une ouverture défensive ?

- Le quatrième niveau, avec le "crénelage", est l'étage défensif et de guet,,

- Au dessus le toit en pavillon (à quatre versants) termine ce chef d'oeuvre.

* Sur la hauteur, en positionnement asymétrique, je distingue quelques archères (parfois cruciforme ?).

 

 

 

L'intérieur :

* Hélas, la propriété privée n'est pas visitable.

* Comme il est tard, je me dirige vers le Nord pour rejoindre une taverne à Montfaucon, qui n'est point le lieu du terrifiant gibet.

 

 

Le diaporama de la tour est visible ici - CLIC

 

 

 

Histoire de la maison forte :

* Au milieu du 13ème siècle, plusieurs membres de la famille Soyris sont cités dans des textes, aussi bien en tant qu'ecclésiastique, chevalier ou "hérétique" (c'est la grande époque du Catharisme et de sa croisade).....

...... puis au siècle suivant, un procureur du Roi.

* Au (milieu ?) 14ème siècle (à vérifier), construction d'une maison forte avec une imposante tour. Elle est possession de la famille de chevaliers nommée : Soyris.

* Au milieu du 16ème siècle, la famille Saint Géry possède le site.

* Au 18ème siècle (à vérifier), la famille Lavaur de la Poisse possède la maison forte.

* Dans le dernier quart du 20ème siècle, restauration de la tour.

* Au 21ème siècle, la découverte de l'extérieur de la tour est libre et gratuite depuis la route et le sentier communal. La visite de la propriété privée est interdite. Veuillez respecter le silence du site et la tranquillité de ses habitants.

 

 

Point de Belle au Bois Dormant derrière cette fenêtre

 

      Cliquez pour aller au menu des Châteaux du 46 Vers Menu châteaux du Lot
Partager cet article

commentaires

P
T our ronde ou carrée, vous nous proposez,
O ui, deux architectures du passé.*
U n air magique souffle aussi par noms
R appelant contes de l’enfance.** Avons

D onc, tout pour de bien folles rêveries !
E t tant pis si j’aime un peu moins bâti.***

S uis-je consciente de ce qu’avez fait :
O n oublie, là, que l’ensemble est refait.
Y vois-je signe de délicatesse,
R ehaussant idée d’une forteresse…
I mmaculée est construction. Pourtant,
S ut « se salir les murs », je pense, antan…

L es guerriers attributs ont disparu ?
O n imagine qu’en fut peu pourvue
T our, jadis. A dû effrayer intrus

Q uand s’approchaient : rien n’était accessible !
U n lieu austère, hermétique au possible :
E ntrée fort en hauteur, des ouvertures
R ares, des archères trouant les murs.
C ela m’a plu, même si « toiletté ».
Y ai-je le Moyen-Âge humé.

* réf. à l’article précédent montrant une ronde tour, à Chambles.
** cf. les divers titres des § de votre article.
*** si j’aime moins ce bâti que le précédent (la tour du castel de Chambles).
Répondre
L
* N'est il pas extraordinaire ce Fabuleux et Merveilleux Chevalier ?
- 1 - Il a réussi à trouver et mettre en valeur une rondeur sur une anguleuse tour.
- 2 - Il a réussi à transformer des personnages de conte pour.... conter et raconter une tour.
* N'est il pas extraordinaire ce Fabuleux et Merveilleux Chevalier ?........
........ Je connais la réponse : OUI !........... hihihihi.