Translation

 

Select your language below

 
 

 

Recherche Dans Ce Site Web

5 novembre 2021 5 05 /11 /novembre /2021 08:50

 

 

Département :  67 - BAS RHIN

 

 

 

 

Que voila une belle rondeur qui va illuminer ma matinée

Le bourg :

Situation :   (--> le voir sur une carte)

   La commune d'Ottrott est située à 40km au Nord de Colmar, à 25km au Sud-Ouest de Strasbourg et à 3km à l'Ouest d'Obernai.

 

   Coordonnées du château :

48° 27' 41" N 07° 24' 27" E
 48.461497°  7.407532°

 

 

 

 

Le château :

L'extérieur :

La montée de la découverte

* Sachant que le site castral est positionné à 500 mètres d'altitude, sachant que le parking où broute mon destrier est plus bas, je sais....... que je vais monter. 🏃

* Le club Vosgien sait accueillir les touristes, il a aménagé des panneaux sur des sentiers à faible pente. Ainsi, c'est un Dauphinois sifflotant 🗣 qui marche gaiement.

* Le site que je vais découvrir possède deux châteaux

- A gauche, le Rathsamhausen.

- Au centre (en gris foncé) le vieux lutzelbourg qui n'est plus que ruine minimale au sol.

- A droite (coté Ouest), le Lutzelbourg, objet de ma découverte.

* Grâce à une vieille carte postale, je connais l'ampleur de ce château.

Est il toujours aussi beau et fringuant ?

 

 

Posée sur les rochers, la ruine se dore au soleil

Presque neuf

* Je passe rapidement devant les ruines presque inexistantes du vieux château (en gris foncé sur la carte) pour me cogner dans la ronde tour à bossages (donjon ?) faisant face au Rathsamhausen.

- Je pressens que rivalité il y avait entre les 2 familles.

* Elle est accolée à une longue paroi dont la fonction m'interpelle :

- Ses nombreuses ouvertures rectangulaires ainsi que ses 4 niveaux me font imaginer que ce fut le logis d'origine.

- Le sommet crénelé (bien qu'il soit très remanié) m'informe que fonction défensive il y avait.

* Le bâtiment est précédé par un rempart construit sur d'imposants rochers, rendant inefficace un travail de sape.

Avez vous remarqué les arcs de décharge reliant les blocs ?

 

 

L'entrée pentue

* La porte est là haut.

* Pour accéder au château, il y a une rampe en pierre encadrée par 2 murs. Ainsi les assiégeants ne pouvaient pas se cacher ni manoeuvrer avec un bélier sur roue.

* Il est probable que les assiégés aient pu faire couler un liquide enflammé perturbant l'ascension des attaquants.

* Au sommet : La porte. Je pressens que les siècles ont assagi cette entrée :

- Je ne vois pas la trace d'un pont levis.

- La bretèche (voir vocabulaire) n'existe plus.

- Les archères latérales ou fentes de tir ont disparu.

 

 

Avant d'entrer, il faut résoudre des énigmes : Signé le Sphinx

 

 

Les détails à découvrir

* Regardez attentivement la porte d'entrée :

- Au dessus, des mâchicoulis borgnes, à moins que ce soit des bandes lombardes décoratives.

- En dessous une pierre (de remploi ?) curieusement non centrée montre :

-- Une niche en forme de bouteille ou d'amphore.

Etait pour une statut d'un Saint protecteur ?

-- Sous la niche, la sculpture effacée d'un aigle.

Est ce celui de l'empereur du Saint Empire ?

- Un arc de décharge peu symétrique.

- Derrière, une ronde tour au bout d'un tunnel formant un sas en équerre.

 

 

 

Que voila une belle rondeur qui va illuminer ma matinée

L'intérieur :

Passage de la première porte

* Lentement je travers la porte pour longer sur la gauche un mur défensif.

* Au donc, la tour flanque arbore une archère droite.

* Etant un Chevalier ami, le fantôme du garde me laisse tourner à gauche pour traverser une deuxième porte dont l'encoche m'informe qu'une poutre la bloquait.

* En me retournant, je vois à droite la porte et à gauche l'intérieur de la tour flanque.

 

 

La belle ronde

* La première construction que je remarque est évidemment : La ronde tour avec pierres à bossage.

* C'est évidemment le donjon que j'ai "cogné" en découvrant le site.

* Elle est accolée à un haut mur défensif comportant des archères droites en niche, un crénelage avec chemin de ronde.

* La tour montre une ouverture précédée par des consoles en encorbellement.

Quelle fut sa fonction ?

1 - Latrines : Je doute car je suis dans la cour intérieure du château.

2 - Porte d'entrée accessible par une passerelle : Je ne vois aucun trou de boulin pour des poutres.

3 - Porte d'entrée accessible par une échelle rétractile : Possible mais surprenant.

 

 

Le rouge et le vert

* De l'imposant palais et des salles, il ne reste que des pans de mur avec un tapis de verdure.

* Mais en prenant le temps de regarder et de comprendre, il est possible de voir :

- Des archères droites avec un important ébrasement intérieur.

- Les étages de vie et les communs.

- Les pierres en encorbellement marquant les étages.

 

 

Derrière ce mur, les belles dames dansaient et les hommes buvaient

Une curiosité architecturale

* Dans la salle principale du logis, mon attention est attirée par des corbeaux sculptés.

* Il n'est pas rare de voir des pierres en encorbellement avec des dessins en relief, mais l'utilité de ces corbeaux est.... inexplicable.

* Les cinq (?) pierres sont sous les corbeaux soutenant les poutres.

Quelle fut la fonction architecturale de ces corbeaux "isolés" ?

* Il est possible qu'ils supportaient :

- Une "corde" pour une lampe,

- Ou une corde/pièce en bois pour une tapisserie,

- Ou une poutre pour une tenture se séparation de la salle.

Quel est votre avis ?

* Les spécialistes ont identifié plusieurs blasons de seigneur :

- Rathsamhausen,

- Hohenstein,

- Andlau,

- Etc....

 

 

Le diaporama du château est visible ici - CLIC

 

 

 

Histoire du château :

* Au 11ème siècle, un château primitif est construit (c'est que que supposent les historiens sans que des preuves tangibles existent).

* Au 13ème siècle, à 50 mètres au Nord-Est d'un autre château nommé Rathsamhausen (le voir ici), construction du château (un logis protégé par un "mur bouclier") nommé Lutzelbourg. Un site comportant deux châteaux très rapprochés est rare (bien que je vous ai déjà montré un site avec 3 châteaux). Les historiens et castellologues formulent deux hypothèses :

- Soit la famille possédant le Rathsamhausen s'est agrandi, il a donc fallu faire un partage ou une création d'un nouveau "logis".

- Soit pour montrer la présence des deux rivaux durant l'interrègne, une place forte est aménagé en face.

* Quelques dizaines d'années plus tard (les historiens ne sont pas en accord sur une date), dans le même château, un autre logis au Nord est construit.

* A la fin du 14ème siècle, le château est/serait possession de la famille Andlau. Il est/serait partiellement en ruine suite aux attaques de routiers (à vérifier).

* Au 15ème siècle, avec l'amélioration des armes à poudre, l'entrée du château est mal défendue. Les propriétaires décident l'édification d'un mur avec porte à la perpendiculaire formant "un sas".

* Au début du 16ème siècle, le pont levis de l'entrée principale est remplacé par une rampe, le fossé est comblé.

* Vers 1525, durant la guerre des paysans, le château est attaqué puis ravagé.

* A la fin du 16ème siècle, la famille Rathsamhausen récupère le château.

* Au 17ème siècle, durant la Guerre de Trente Ans, le château est attaqué par les Suédois.

* Au 18ème siècle, le château est "transformé" en ferme (certains historiens supposent que le site permet l'élevage d'animaux dont (surtout ?) des chevaux).

* Au milieu du 19ème siècle, la famille Scheidecker achète le château en ruine et les terres.

* Au 20ème siècle, la ruine très fragile, peu sécurisée est visitable au risque et péril de l'aventurier touriste.

* En 1985, le site est inscrit aux monuments Historiques. des fouilles sont organisées.

* A la fin du 20ème siècle, le site est interdit à la visite.

* Au début du 21ème siècle, une association de sauvegarde réalise des travaux de consolidation.

* Au 21ème siècle, la découverte de l'extérieur est libre et gratuite en respectant les limites. La visite de l'intérieur serait possible parfois, veuillez vous renseigner. Le risque de recevoir une pierre existe.

 

La vidéo du château est ici - CLIC

 

 

Il est encore beau ce corbeau blasonné

 

      Cliquez pour aller au menu des Châteaux du 67

Vers Menu

châteaux du Bas Rhin

Partager cet article

commentaires

P
L as ! Ne me siet trop ce castel, encore.
U ne image je n’ai de château fort.
T elle est peut-être ici ma réticence :*
Z ones de confort plus que de défense
E voquent ces ruines. C’est mon avis.
L a puissance que j’attendais n’est mie,
B ien que subsistent certains attributs,
O ui, pour occire, repousser intrus…
U ne autre fois, peut-être que passé
R essurgira de ces murs tant rosés…
G rand doute j’ai… On peut toujours rêver…

* mis à part le fait que les pierres soient roses.
Répondre
L
* J'ai visité cette colline comportant deux châteaux rapprochés il y a multiples années (et même 1 siècle puisque c'était au 20ème)......
....... mon matériel photo était minimal avec un objectif de piètre qualité.
* Conséquence : Mes images sont "rares" et ne peuvent pas tout montrer...... cela explique peut être votre ressenti de "peu défensive construction".
* Mon but était de montrer le confort et l'aisance malgré la situation élevée du site castral.
* Et puis, montrer l'opposition (et la continuité) architecturale entre les 2 châteaux si rapprochés.
* Confort médiéval et renaissance en opposition aux châteaux guerriers comme Aguilar (par exemple).
* Oups..... J'ai donc manqué ma mission ou bien ne l'ai je point assez mise en avant.... Oups !
* Qu'importe..... il me reste beaucoup de châteaux Alsaciens à montrer (si, si, c'est vrai)..... je vais donc mieux décrire ma pensée dans l'introduction (ou pas.... car.... c'est moi le chef du clavier.... hihihihi).