20 août 2021 5 20 /08 /août /2021 07:50

 

 

Département :  07 - ARDÈCHE

 

 

 

 

Que voila massive construction que je pressens médiévale

Le bourg :

Situation :   (--> le voir sur une carte)

   La commune de Tournon sur Rhône est située à 12km au Sud-Est d'Annonay, à 11km au Nord-Est de Lamastre (voir son château) et à 20km au Nord de Valence (voir le château surplombant).

 

   Coordonnées du château :

45° 04' 05" N 04° 49' 56" E
 45.068268°  4.832225°

 

 

 

 

Le château :

L'extérieur :

Que vois je au loin ?

* Il fait beau, il fait chaud, j'ai une immense envie de manger une glace (voir un autre site où mon péché mignon fut abordé).

* Étant assis sur une pierre du rempart (voir sa description) de la commune, je regarde en bas pour dénicher un magasin vendant ma gourmandise préférée.

* Soudain, au lieu de voir une glace, je vois des vitres. 😮

* Devant moi s'affiche, dans toute sa beauté de pierre, une construction médiévale fortifiée, certes "un peu" modifiée à la renaissance.

* Cette beauté possédant de ravissantes rondeurs (dont je raffole nuit et jour), de suite, je descends pour mieux la comprendre, puis la séduire et enfin la pénétrer...... en tout bien tout honneur. 😳

 

 

Les canonnières trahissent ses transformations après le 15ème siècle

Une masse

* Quel contraste entre le château vu depuis la route (proche du fleuve) et la hauteur où je l'ai découvert !

* Autant le site était aérien depuis la tour de l'Hôpital (ou tour de la Vierge), autant il ressemble à une masse, à un rocher aménagé.

* De plus, avec cette ronde tour et ses multiples canonnières à large ébrasement, renforcée par d'imposants mâchicoulis créés par 5 consoles en encorbellement, l'aspect massif est encore plus impressionnant.

* Un peu plus loin, je suis surpris de voir ce trou béant dans la courtine.

Y a-t-il eu un effondrement ?

* En découvrant la rupture dans les mâchicoulis, je pressens que ma supputation doit être correcte.

* Plus je contourne ce château et plus la base me parait massive.

* Soudain, comme un oiseau, le logis s'accroche au ciel.

* Quel contraste !

* Tout contournement a une fin. C'est ainsi que j'arrive devant l'entrée "moderne" (voir historique) du château.

* Cette porte en chêne agrémentée de clous datant du 15ème siècle m'informe que le château médiéval est ouvert....... exceptionnellement pour moi (heu.... laissez moi rêver).

Avez vous remarqué qu'elle est précédée d'une herse ?

 

 

 

L'intérieur :

Rappel

* La visite de ce château-musée étant payante, je ne me sens pas le droit de tout vous montrer.

* Je ne vais pas vous détailler les salles des Comtes ou du Cardinal de Tournon ou du Dauphin François ou de la chambre d'Hélène de Tournon..........

........ Mais je vais tenter de vous faire comprendre l'ambiance pour que vous ayez l'envie de visiter cette construction historique du Vivarais.

 

 

Je suis emprisonné dans un tourbillon

* Un vieux château c'est d'abord...... des escaliers qui tournent, tournent, tournent.

C'est parfois des geôles avec lourds verrous et judas impressionnants...... car ce château fut aussi prison.

* Puis, en sortant c'est encore un escalier qui m'emporte dans des pièces de vie.

 

 

La variété

* Ce château ayant été habité jusqu'au 17ème siècle, les plafonds, fenêtres et murs montrent une architecture variée.

* De plus, étant devenu un musée, certaines pièces arborent des murs ou des tableaux hors contexte, comme cette salle des blasons.

* Mais les décorations peintes sont encore visibles dans certains pièces de vie.

 

 

Plusieurs siècles se ressentent dans chacune des salles

La vie de château

* Etre un châtelain, c'est d'abord lire les missives puis répondre à coté d'une chaleureuse cheminée.

* C'est passer un peu de temps dans la chapelle, avant d'aller dormir dans ce lit baldaquin confortable.

* C'est aussi penser ou lire proche des fenêtres, hélas dépourvues de coussiège.

* Puis, c'est imaginer la conquête de mon Dauphiné en regardant à travers les vitres transformant le paysage en tableau.

 

 

Le transport vers le rêve

* L'escalier ne monte pas au paradis (bien que cette visite pour moi soit paradisiaque), mais sur la plateforme.

* Ce lieu permet de voir la ville, le Rhône et les collines où les vignes (de mon Dauphiné) se dorent avant les prochaines vendanges.

* Je vous laisse car j'ai repéré un glacier...... hummmm ! 😝

 

 

Le diaporama du château est visible ici - CLIC

 

 

 

Histoire du château :

* Au 9ème siècle, le Roi (voir liste) Charlemagne apprécie le vin de Tournon. Ainsi, la renommée de la cité s'amplifie.

* A la fin du 10ème siècle, un château est construit (les archéologues n'ont pas de trace sur son architecture exacte).

* En 1064, Ricardus, seigneur de Tournon, est cité comme témoin dans un texte d'accord entre l'évêque de Vienne et les chanoines de Romans.

* En ce 3ème tiers du 11ème siècle, Austorge est seigneur de Tournon.

* En 1082, Guillaume, fils du seigneur de Tournon, est cité comme témoin dans un texte de donation.

* Au 12ème siècle, pour protéger les habitations au pied du château, un rempart est construit.

* En 1146, Pierre Guillaume de Tournon et son fils Guillaume Austorge sont cités dans un acte de don et promesse de mariage.

* En ce 3ème tiers du 12ème siècle, Odon, seigneur de Tournon, concède aux habitants des bourg des libertés, des privilèges et de franchises.

* En 1211, le seigneur Guigue de Tournon confirme les franchises et privilèges accordés par son père.

* En 1226, le seigneur de Tournon rend hommage pour son château et terres au Roi de France Louis VIII.

* En 1241, Guillaume, seigneur de Tournon, rend hommage pour son château et terres au Roi de France Louis IX.

* Vers 1248, Louis IX séjourne (une nuit ?) au château lors de son périple vers Aigue-Morte pour préparer sa croisade en Terre Sainte.

* A la fin du 13ème siècle, de nombreuses habitations se sont établies à l'extérieur du rempart primitif (au Sud-Ouest). Pour protéger ces habitations, un deuxième rempart est construit.

* En 1292, le seigneur Odon de Tournon confirme les franchises et privilèges précédemment accordés aux habitants.

* Au 14ème siècle, la cité est riche par son commerce du vin et l'implantation d'un couvent puis des pères Jésuites. Construction du château sur un rocher en bordure du fleuve.

* Au milieu du 14ème siècle, de nombreuses habitations se sont établies au Nord. Pour les protéger, un troisième rempart est construit.

* Vers 1450 (?), Jacques II de Tournon fait aménager une chapelle proche de l'ancien château (à vérifier).

* En 1469, le roi de France Louis XI autorise la cité de Tournon à organiser 2 foires annuelles.

* En 1489, naissance au château du cinquième enfant de Jacques II de Tournon. Il est nommé : François de Tournon

* En 1515 (à vérifier), avant d'aller combattre en Italie, le Roi de France François Ier séjourne au château.

* En 1536, le Dauphin François, fils ainé du Roi de France François Ier, décède au château.

* Vers 1552, avant d'aller combattre en Italie, le Roi de France Henri II séjourne au château.

* Au 16ème siècle, de nombreuses modifications de confort sont réalisées au château dont certaines dues à la Comtesse (voir titre de noblesse) Claude de la Tour Turenne, Dame d'honneur de la reine Margot.

* En 1567, durant les Guerres de religion, pour lutter contre les Huguenots, la Comtesse fait fortifier les remparts et le château. Les tours et courtines reçoivent des canonnières.

* En 1644, durant la Guerre de Tente Ans, pendant le siège de Philippsbourg, Just-Louis II de Tournon décède sans héritier. Le château est possession d'une aïeule nommée : Marguerite de Montmorency.

* En ce milieu du 17ème siècle, le château n'est plus habité. Lentement, il est dépouillé de ses ornements.

* Vers 1670, le château devient une prison.

* Vers 1792, les révolutionnaires récupèrent le château puis l'utilisent comme prison.

* En 1809, la commune "hérite" du château.

* En 1848, l'entrée du château est modifiée.

* En 1881, une partie du château est le siège d'un tribunal d'instance, l'autre partie (la tour Beauregard) est une prison.

* Vers 1926, la prison est déplacée vers un autre site Ardéchois.

* En 1927, façades et toitures sont classées aux Monuments Historiques.

* En 1938, certaines salles et certains décors intérieurs sont classés aux Monuments Historiques.

* En 1960, la porte cloutée en chêne de la poterne est classée aux Monuments Historiques.

* En 2009, le tribunal est définitivement fermé.

* Au début du 21ème siècle, la découverte de l'extérieur est libre et gratuite depuis les routes et rues. La visite de l'intérieur du château-musée est payante. Des expositions d'artistes locaux ainsi qu'un musée régional sont visibles. Veuillez vous renseigner sur les horaires.

 

La vidéo du château est ici - CLIC

 

 

En face...... Mon Dauphiné !

 

      Cliquez pour aller au menu des Châteaux du 07

Vers Menu châteaux de l'Ardèche

Partager cet article

commentaires

Pierrote 23/08/2021 19:00

C ertes, il y a des aménagements.
A castel été habité long temps.
S urprenant est aspect toujours austère,
T out du moins pour moi. Mettez en lumière
E léments qui font oublier, pour sûr,
L es fenêtres nombreuses. Seuls les murs

D ominent notre esprit avec défenses
E videntes, efficaces. Puissance

T rès affirmée en ce lieu est restée.
O n est, par force de jadis, happé.
U n lien étroit entre roche et bâti
R end plus massif encore site. Et puis,
N e sont figurantes les rondes tours !
O n sait que pour elles avez grand amour.
N éanmoins, ne leur contait-on fleurette !

S ur elles on comptait plutôt pour la guette.
U n autre rôle à n’omettre, que non :
R udoyer ennemis en maints façons.

R iche des « communs » guerriers attributs,
H eur eut être la place contre intrus.
O ui, extérieur est fort de son passé.
N e sont entrailles si bien conservées
E n matière de « médiévalité »…

N e dirai-je sur elles que ceci :
O n sait que durant siècles ont servi.
T ant de remaniements, lors, se comprennent.
A imé j’ai, à sa vraie valeur, domaine.

Le Chevalier Dauphinois 23/08/2021 20:49

* En votre belle prose je note : "Mettez en lumière éléments qui font oublier, pour sûr, les fenêtres nombreuses...."
* Je suis démasqué !
* Je pointe des détails médiévaux (ou presque parfois) et défensifs... pour attirer les pensées de mes lectrices et lecteurs.
* Suis je honnête ?
* Oui.... car je n'écris point que le reste n'existe pas (ou n'a jamais existé)....... j'oriente (un peu) la vision avec mes images.
* Malin est le Chevalier Dauphinois.... autant que LE Malin !