5 janvier 2013 6 05 /01 /janvier /2013 07:30

 

 

Département 16 - CHARENTE

 

 

 

Voyez vous une église fortifiée ?

 

Le bourg :

Situation :   (--> la voir sur une carte)

  La petite commune d'Angeduc est située à 35km au Sud-Est de Cognac, à 25km au Sud-Ouest d'Angoulême (voir son château) et à 8km à l'Est de Saint Hilaire.

 

   Coordonnées du bourg :

45° 28′ 32.02″ N 00° 03' 05" W
 45.47556° -0.04917°

 

 

 

 

L'église :

L'extérieur :

La découverte

* En découvrant la petite église presque au centre du bourg, je n'imagine même pas qu'elle ait pu être fortifiée.

* De plus, ce bâtiment religieux ne possède ni de haut clocher ni de transept.

* Sans être critique (ce que je ne peux pas être envers un bâtiment médiéval), j'assimile cette architecture à une petite gare comme nous en trouvions tant au siècle dernier.

 

 

Est ce le pays de l'Orange ?

La recherche

* Lentement je m'avance vers la partie centrale qui est la plus haute et la plus large. Plusieurs détails me surprennent :

A - La couleur orangée est due à un enduit récent.

B - Cet épais enduit cache toutes les pierres sauf celles des encadrements des baies.

C - La présence d'une longue pierre (couvercle d'un sarcophage) prouve l'existence d'un ancien cimetière entourant l'église : Emplacement classique au Moyen Âge.

D - La forme de la fenêtre me rappelle l'architecture Romane.

E - Le contrefort plat en pierre bien appareillée ne renforce que le bâtiment central.

F - En parte haute, je ne distingue aucun vestige de porte ou fente de tir.

G - Au centre apparaît une fine fente verticale. Elle n'est pas assez large pour être une ouverture de lumière.

H - Cette fente est aussi présente sur l'autre face (coté ombre).

Pensez vous que ce soit une archère primitive ?

 

 

Quelle magnifique curiosité !

* Je continue ma progression le long de l'église quand je suis interpellé par une architecture à l'angle.

* Posée sur deux contreforts plats en équerre, une échauguette me regarde avec ses deux ouvertures de tir pour arme à feu.

* Cela signifierait que le système défensif date au moins du 15ème siècle.

 

 

Une échauguette sortant magiquement du mur

Je me pose des questions !

1 - Les 2 ouvertures de tir ne protègent pas les murs.

2 - L'échauguette n'est pas assez haute pour un homme debout. Le tireur était il couché ?

3 - Je ne vois pas d'échauguette sur l'autre angle.

 

 

Encore une autre surprise

Soudain, une idée me vient. 

* Il est possible que le système défensif ne soit présent que sur deux angles opposés, couvrant ainsi les 4 faces. Je me précipite coté chevet et là... Je suis en extase.

* J'ai l'impression que les pierres en encorbellement soutenaient une échauguette.

Conclusion : Un bâtiment à la structure banale à l'origine peut montrer une architecture sophistiquée.

 

 

 

L'intérieur :

* Hélas, comme beaucoup d'églises, la porte ne s'ouvre pas.

* Je ne pourrai pas confirmer mes constatations. 

 

 

Le diaporama de l'église est ici - CLIC

 

 

 

Histoire de l'église :

* Au 11ème siècle, une église est construite (à vérifier).

* Au 13ème siècle, l'église est reconstruite.

* Au 15ème siècle, à cause de la Guerre de Cent Ans, l'église est fortifiée (à vérifier).

* En 1730, la voûte de la nef s'effondre.

* Au 21ème siècle, la découverte de l'extérieur de l'église (dédiée à Saint Barthélémy) est libre et gratuite. La visite des dortifications intérieures est interdite.

 

 

Une église aux fortifications discrètes

 

Vers Menu églises
fortifiées
de France
Cliquez pour aller au menu des églises fortifiées   Vers Menu châteaux Charente
Partager cet article