28 septembre 2021 2 28 /09 /septembre /2021 07:50

 

 

Département 16 - CHARENTE

 

 

 

Voyez vous le moutier ?

 

Le bourg :

Situation :   (--> le voir sur une carte)

   La commune de l'Isle d'Espagnac est située à 4km au Nord-Est du centre d'Angoulême (voir son château).

 

  Coordonnées de l'église :

45° 39' 38" N 00° 12' 05" E
 45.660556°  0.201333°

 

 

 

 

L'église :

L'extérieur :

Un travail... des travaux

* Quelle curieuse sensation j'ai, en ce jour très nuageux :

- Je suis en vacances mais d'autres travaillent pour reconstruire les rues proches de l'église.

* Il me faut donc :

- Déposer mon destrier loin de l'église.

- Être vigilant pour ne point gêner les travailleurs.

- Ne pas tomber dans un trou pendant que mes yeux regardent en hauteur. 

L'angle droit est partout !

 

 

Curieux empilement de cubes !!

* En découvrant l'église, je suis étonné par cette "cacophonie" de verrues anguleuses.

Pourquoi mon étonnement ?

* Ma petite brochure affirme que le moutier est linéaire, sans transept avec un chevet plat.

* Je me dois d'être attentif :

1 - Le clocher semble récent.

2 - Ce que je pressens être la sacristie n'est pas médiévale.

--> Conclusion :

- Cette église est bien linéaire, sans transept avec un chevet plat.

 

 

Premières constatations

* Le chevet est plat. Aucun modillon vient donner du relief à cette façade.

* Les parois sont réalisées avec des pierres correctement taillées.

* Les joints ont été refaits récemment.

* Curieusement, la couleur des pierres est différente entre le bas et le haut.

Ravalement récent ?

* Le contrefort d'angle est puissant. Je pressens qu'il est d'origine médiévale.

* Je ne vois aucun système défensif.

* Il me faut continuer ma recherche d'indices.

 

 

Identifiez vous la fonction de ces 2 pierres en encorbellement ?

Que de curiosités architecturales ! 

* En longeant la nef coté Nord, je vois un enfeu à la base d'une "verrue" avancée. Il est surmonté d'une fente verticale.

Comprenez vous cette architecture ?

* Il semble que l'enfeu soit à la base de l'escalier intérieur de l'ancien clocher (voir historique).

** Coté Sud, un enfeu aussi beau que le précédent.

** Puis, un peu plus loin, une niche (une sorte de petit enfeu), mais creusée dans le contrefort à larmier.

Aviez vous déjà vu cela ?

** Pensant avoir tout vu, je marche vers le portail de l'église quand.... j'ai l'idée saugrenue de me retourner.

** Et je vois.... Hoooo !

** Là haut, presque sous le toit actuel, des pierres en encorbellement et alignées.

** Je pressens que ce furent les supports d'un hourdage (voir vocabulaire).

* Conséquence :

- Soit le toit était plus haut.

- Soit il existait une plateforme (voir exemple ici).

 

 

Une façade ressemblant à du Gruyère

La façade d'entrée..... surprenante

* Après avoir vu un chevet plat puis des murs latéraux (presque) plats, je m'attends à découvrir une façade d'entrée plate. 

Gagné !...... Je suis très fort ! ! ! ! 🤩

* Après ce moment de délectation (peu habituel pour un chevalier), je remarque :

- Qu'il n'y a qu'une seule baie, contrairement aux portails Saintongeais.

- Qu'il n'y a pas de bretèche pour protéger la porte.

- Mais..... qu'il y a des trous de boulin alignés et réguliers.

* Réfléchissons : 🤔

- Ils sont au dessus de la porte.

- Ils sont à la même hauteur que les pierres en encorbellement coté nef.

- Ils sont surmontés d'une ouverture,

* Donc, un hourdage protégeait l'entrée.

 

 

 

L'intérieur :

Je suis tant.... et trop !

* "Comme je suis intelligent !"

* "Comme je suis formidable !"

* "Comme je suis inégalable !"

* "Comme je suis......... !"

* Oups..... point modeste je suis en ce jour..... 🙄

..... je me dois d'entrer en confession dans cette église. 🙏

 

 

Religieusement... j'avance

* Sombre est la nef. Cela n'est pas surprenant avec le peu de fenêtres que j'ai constatées depuis l'extérieur.

* Rapidement, je comprends que l’accès au clocher m'est interdit.

* Je vous laisse ici car je dois faire pénitence suite à mon égo surdimensionné.

 

 

Le diaporama de l'église est ici - CLIC

 

 

 

Histoire de l'église :

* En 1110, une église est construite dépendant du chapitre de la cathédrale d’Angoulême.

* A la fin du 12ème siècle, une nouvelle église est construite certainement sur les bases de l'église primitive.

* En 1360, après la défaite Française durant la Guerre de Cent Ans, le traité de Brétigny définit , entre autre, que tout l'Angoumois devient terre Anglaise. L'Isle d'Espagnac ne fait pas exception.

* Au 14ème siècle, l'église est (peut être) fortifiée.

* A la fin du 14ème et au début du 15ème siècle, étant proche d’Angoulême, l'Isle d'Espagnac subit les mêmes attaques des troupes Françaises mais aussi des Routiers.

* Au début du 15ème siècle (?), durant la guerre de Cent Ans, le château (dont je n'ai pas les coordonnées) est détruit.

* Au 15ème siècle, le chœur de l'église est reconstruit.

* Au 16ème siècle, durant les Guerres de Religion, l'église est attaquée par les Huguenots.

* Au début du 17ème siècle, pour amener plus de lumière, plusieurs baies sont ouvertes.

* Au milieu du 19ème siècle, un clocher est construit sur la partie la plus ancienne de l'église.

* Au début du 20ème siècle, le clocher est partiellement détruit par la foudre. Il est reconstruit rapidement.

* Au 21ème siècle, la découverte de l'extérieur est libre et gratuite. La visite d'une possible salle de repli à l'intérieur de l'église (dédiée à Saint Michel) est interdite.

 

 

Que voila une façade pour mon imaginaire !

 

Vers Menu églises
fortifiées
de France
Cliquez pour aller au menu des églises fortifiées   Vers Menu châteaux de Charente
Partager cet article