9 octobre 2015 5 09 /10 /octobre /2015 06:30

 

 

Département :  36 - INDRE

 

 

 

La ville « Sans franchir la porte, on peut connaître le monde.» Lao-Tseu

Situation :   (--> le voir sur une carte)

    La commune d'Issoudun est située à 35km au Sud-Ouest de Bourges, à 30km au Sud de Vierzon et à 25km au Nord-Est de Châteauroux.

 

   Coordonnée du château :

46° 56' 52" N 01° 59' 23" E
 46.94781°  1.989782°

 

 

Toponymie :   (--> voir initiation)

* Issoudun serait l'association de deux mots Celte : 

 - Dun ou Dunum, signifie "Fortification, enceinte, citadelle".

 - Uxellos, signifie "Elevé".

--> Issoudun aurait donc été une enceinte fortifiée bâtie sur une hauteur.

 

 

 

Le bourg fortifié

L'extérieur :

Le rêve

Saviez vous que votre Chevalier rêve ?

* Je pressens votre réponse :

"Évidemment !... Il rêve de châteaux forts et de belles princesses."

* Curieusement, ce ne sont point ces sujets qui ont surgi durant la nuit.

* Je ne sais pas ce que mon inconscient recèle mais la veille de découvrir la cité d'Issoudun, mes pensées nocturnes furent pour une porte en bois avec des clous fendeurs de fil de hache.

* Puis, je vis une serrure rouillée dont la clé (du rêve ?) ne m'avait point été donnée.

Était ce prémonitoire ?

 

Fortifié fut ce bourg il y a bien longtemps 

Une porte fortifiée

* Pour découvrir cette vieille coté, je laisse mon destrier à l'extérieur et j'arpente rues et ruelles en espérant découvrir les secrets d'Issoudun.

* Cela commence par la rencontre avec une porte fortifiée.

* Classiquement, cette entrée est protégée par deux tours rondes reliées par un corps de garde sur deux niveaux.

* J'ai osé écrire "classiquement", mais ce terme n'est point péjoratif pour un amoureux des constructions médiévales comme moi.

* Cela signifie que les architectes ont prix toutes les astuces connues à leur époque pour empêcher les vils envahisseurs d'ennuyer les habitants.

* Certains d'entre vous vont rétorquer :

"Chevalier, je ne voir point de bretèche,

ni de mâchicoulis (voir vocabulaire).

Le système défensif est donc minimal !"

* Raison vous avez, le temps et la modernité ont certainement supprimé quelques détails, mais regardez la tour à droite.

 

 

Analyse de la porte nommée : Le Beffroi

* Sur la hauteur, les rangées de pierres verticales sont magnifiquement appareillées en "carreau et boutisse" avec des joints de lit  parfaits.

* Au dessus des ouvertures carrées, un arc de décharge répartit le poids pour alléger le linteau.

Aviez vous remarqué, sur la hauteur,

les trous pour armes à feu ?

 

  Le vieux rempart tente de survivre à la modernité 

Rempart de la ville

* En me dirigeant vers mon Graal, je remarque sur la gauche les restes imposants du rempart médiéval.

* Même si des fenêtres ont été ouvertes, le mur vertical en pierres et la tour flanque évasée à sa base ne me laissent aucun doute sur la fonction défensive.

* Certaines parties très abîmées ont subi un lifting qui n'a point défloré l'âge de la belle.

Avez vous remarqué la construction en encorbellement ?

Que pensez vous que cela fut ?

1 - Un vestige de latrines ?

2 - Des restes de mâchicoulis ?

3 - Des consoles pour une bretèche ?

 

 

L'intérieur :

 * Hélas, les tours de la porte fortifiée sont interdites à la visite.

 

 

 

La tour blanche 

L'extérieur :

La découverte

* Posée au sommet d'une motte haute de 15 mètres, la Tour Blanche (nom donné pour la couleur de la pierre et non pour une blanche personne enfermée) m'impressionne.

* Haute de 27 mètres, cette puissante construction a un diamètre extérieur à la base de 15m et aurait des murs de 4 mètres d'épaisseur.

 

  Pensez vous que cette tour soit ronde ou en fer à cheval ?

Rapide analyse

 * Au sommet, point de crénelage mais des trous de boulin (voir vocabulaire) ayant certainement supporter des hourds.

 * Sur les parois, je suis surpris de ne pas voir d'archère et encore moins de bouche à feu.

 * Les pierres sont correctement taillées et magnifiquement jointives.

 * En contournant la construction, je remarque une "sorte" d'angle.

Point ronde serait la tour ?

 * Je cherche la réponse à cet angle en continuant mon contournement.

Diantre ... Que c'est mystérieux !

* En réalité, point d'énigme il y a.

* Lorsqu'une construction est face à un ennemi, lorsque l'un de ses cotés est en face du point d'attaque, il est classique de le renforcer.

* Je vous révèle le secret architectural dans ce plan en vue de dessus. La solution pour renforcer cette tour est un "bec".

 

 

L'intérieur :

Bien que fermée, je suis heureux

* Hélas, la tour est fermée ce jour, je ne pourrai point monter les 150 marches de l'escalier pour admirer le paysage à 360°.

* Je me console en :

1 - En regardant la vue en coupe transversale de la tour. Elle montre :

- Cinq étages dont 4 planéifiés,

- Les  2 premiers ont une forme circulaire

- Les 3 suivants affichent un octogone,

- Le 3ème étage possède une voûte en ogive qui retombe sur des colonnettes.

- La pièce du 3ème étage est éclairée par 2 ouvertures et possède une cheminée.

2 - Puis en admirant le panorama sur 120°.

 

 

Le diaporama des fortifications est ici - CLIC

 

 

 

Histoire de la ville et du château :

* En 1187, le roi de France Philippe Auguste s'empare d'Issoudun qui est à la frontière avec le Berry des "Anglois".

* A la fin du 12ème siècle, construction d'un rempart et d'une tour de défense. 

* En 1195, Richard Cœur de Lion (Comte de Poitiers et Duc d'Aquitaine) s'empare du bourg. Il ordonne la construction d'un rempart autour de la ville. Début de construction de la Tour Blanche.

* En 1199, Richard 1er d'Angleterre décède. Qui règnera sur la ville  ?

Jean Sans Terre ou le Roi de France ?

* En 1200, au traité de Goulet, Issoudun revient à la couronne de France.

* En ce début de 13ème siècle, les travaux de la Tour Blanche sont dirigés/demandés par le Roi de France (voir liste).

* En 1202, la Tour Blanche est terminée.

* Au 15ème siècle, les portes fortifiées sont modifiées pour permettre le tir avec armes à feu.

* En 1840, la Tour Blanche est classée aux Monuments Historiques.

* Durant la 1ère guerre mondiale, les tours de la porte fortifiée sont transformées en prison.

* En 1986, les restes du rempart médiéval de la ville sont inscrits aux Monuments Historiques.

* Au début du 21ème siècle, la découverte de l'extérieur de la porte fortifiée puis de la Tour Blanche est libre et gratuite. La visite de l'intérieur de la Tour Blanche est payante. Renseignez vous sur les horaires.

 

 

Inaccessible est ce donjon en cette fin de 20ème siècle

 

  Cliquez pour aller au menu des Châteaux du 36 Vers Menu châteaux de l'Indre
Partager cet article