Translation

 

Select your language below

 
 

 

Recherche Dans Ce Site Web

16 juillet 2021 5 16 /07 /juillet /2021 07:50

 

 

La découverte de l'extérieur du château est ici - clic

 

 

 

 

Département 64 - PYRÉNÉES ATLANTIQUES

Voici le château de mon Gastounet

 

 

 

 

 

 

Le château

La cour :

Avant propos

* La visite du château étant payante, je ne me sens pas le droit de tout vous montrer.

* Je vais donc m'attacher à vous faire découvrir quelques détails pour que vous soyez dans l'ambiance.

* Êtes vous prêts pour un voyage au 14ème siècle ?

* 3....

2.....

1.....

 

 

 

L'imaginaire remplit ce vide historique

.... partir dans le vide

* Bien que la cour soit vide de bâtiments, les traces au sol m'informent des nombreuses constructions d'antan.

* Il y a d'abord la séparation m'informant d'un couloir (une galerie) circulaire de circulation entre chaque salle.

* Puis contre le mur du rempart, de nombreuses pièces aux dimensions identiques dont je ne peux point pour le moment définir la fonction.

* Face à la paroi, grâce aux arrachements des murs, je peux affirmer qu'il y avait au moins 2 niveaux.

* Les pièces du niveau bas, toutes borgnes, devaient être affectées aux communs (stockage, écurie, cuisine....). Voyant que parfois, une cheminée existe à ce niveau, il est possible que des gardes soient présents ou des servantes dans une salle de repos.

* Le niveau supérieur montre parfois de grandes baies. Voyant une coussiège d'un coté, j'ose affirmer que ce furent des fenêtres. Ces pièces de confort s'accompagnent de cheminée.

* Je pressens que les murs des salles aux étages devaient être peints ni recouverts de tapisserie. Mais j'avoue que dans certaines salles, les galets roulés entre lits de pierres ou briques sont esthétiques.

 

 

Le centre de la contemplation

* Après avoir fait le tour de cette immense cour, je me positionne au centre, proche du puits.

* Puis, comme un bonze, je pose mon séant merveilleux et musclé dans l'herbe Béarnaise.

* Soudain, comme par magie, une tour me fait de l'ombre !

 

Ce n'est point un phare, c'est l'ombre de l'histoire

 

Le donjon :

La découverte

* Devant moi, un monstre de 40m de haut en brique rouge.

* Je pressens que je vais dévorer 5 étages.

* A gauche, la tour escalier qu'il va falloir gravir, est faiblement éclairée par les fines fentes.

* En avant !

 

 

Dans l'escalier, je ne vois que le noir     L'ébrasement de l'archère augmente l'angle de tir et...... la lumière

Qui a éteint la lumière ?

* Ho hisse, Ho hisse......

* Dans la faible obscurité, chaque marche est un piège. 🤕

* Ho hisse, Ho hisse......

* La première salle est si sombre que seul le ciel bleu apparaît dans l'archère.

* Ho hisse, Ho hisse......

* La belle fente me laisse voir la campagne Béarnaise mais pas la beauté de la pièce.

* Ho hisse, Ho hisse......

* L'étage supérieur me montre l'ombre des meneaux en croix et des coussièges (voir glossaire).

Suis je devenu partiellement aveugle ?

 

Mon Gastounet savait mettre de l'ambiance dans ses constructions

 

 

Les yeux de Chimène !

* Vous êtes si intelligents derrière votre écran que vous avez compris ma duperie :

- Dans l'escalier faiblement éclairé, il faut un peu de temps pour que les yeux s'habituent.

- Avec un appareil photo, il suffit de correctement régler pour éviter l'image en contre jour.

* En réalité, escalier et salles sont suffisamment éclairés pour savourer les détails de construction.

* C'est ainsi qu'il est possible de voir :

- Les doubles coussièges dans l'épaisseur impressionnante du mur.

- La coussiège simple et l'accès..... à "mes" latrines. 😆

* Évidemment, pour le plaisir et le confort, il faut une cheminée.

* Avec la brique, les salles ne ressemblent point aux habituels châteaux médiévaux que je vous montre depuis des années :

- Pas de sculpture,

- Pas de cul de lampe avec tête,

- Pas de colonne. 

* Mais il suffit de quelques tentures, étendards colorés, blasons et d'une table avec victuailles pour que la fête commence.

* Pendant que je déguste la cuisine de mon Gastounet, je vous propose d'accéder seuls (sans moi) à la plateforme.

 

 

L'infini.... c'est cela

Le toit du monde.... Béarnais

* Si vous êtes essoufflés c'est normal : La beauté se mérite.

* Diantre, que voila vue unique !

* De là haut, je suis certain que vous pouvez voir mon Dauphiné. 🤭

 

 

La fin..... c'est la descente

* Allez hop, il est l'heure pour vous de rentrer.

* Voici l'accès à la tour escalier.

* Faites attention en descendant, il y a 186 marches qui tournent, tournent, tournent.

 

 

Pour voir le diaporama, veuillez cliquer ici

 

 

 

Histoire du château :

* Au 7ème siècle,  une famille nommée Aner fait construire une "fortification" (en bois ?) sur le mont proche de la rivière Adour. Le site du Mont-Aner (Montaner) vient d'être créé.

* Au 11ème siècle, un château est construit sur la motte par le Vicomte (voir titre de noblesse) de Montaner.

* Au milieu du 14ème siècle, pour surveiller la Gascogne, terre ennemie et Anglaise, Gaston Fébus demande à son architecte, Sicard de Lordat, la construction d'une puissante forteresse.

- Comment construire une forteresse lorsque l'argent manque ?

- Mon Gastounet a la solution.

- Il suffit de promettre une exemption d'impôts aux travailleurs et surtout aux cagots en échange de matériaux et travaux de construction.

- Les actes (car plusieurs corps de métier sont concernés) sont signés en 1379 (ou 1375 ?) en l'église de Pau.

* En 1391, Mathieu de Foix, nouveau propriétaire du château (à vérifier), passe un nouvel accord (exception d'impôts) avec les cagots pour l'entretien de la forteresse.

* Au début du 15ème siècle, le Roi de Navarre (à vérifier) vend le château à Jean Ier de Foix.

* Au 16ème siècle, Jeanne d'Albert ayant fait le choix de la religion réformée, le château devient la cible des catholiques.

* En 1589, Henri de Navarre devient Roi de France sous le nom de Henri IV. Bien que le Béarn soit indépendant, la fonction "surveillance de frontière" n'est plus la mission première du château. Lentement il est abandonné.

* Au 19ème siècle, le site est possession du département.

* En 1973, une partie du site est inscrite aux Monuments Historiques.

* En 1980, le site est classé aux Monuments Historiques.

* Au 21ème siècle, la découverte de l'extérieur du château est libre et gratuite. La visite de l'intérieur est payante. Veuillez vous renseigner sur les jours et horaires d'ouverture.

 

La vidéo du château est ici - CLIC

 

 

L'ombre de l'histoire recouvre la cour des Comtes

 

      Cliquez pour aller au menu des Châteaux du 64 Vers Menu châteaux des Pyrénées Atlantiques
Partager cet article

commentaires

P
M iracle encore, vu de l’intérieur,
O ù, en fermant les yeux, comme avez l’heur
N ous le recommander souvent, faisons
T rès beau voyage dans l’un des fleurons
A ppartenant à Gaston Fébus… Sûr,
N ous sommes happés par architecture
E n rond, ce qui n’est mie, du tout, courant.*
R avissant cercle avec, en son mitan,

Puits, ainsi bien protégé, à l’abri.
Y vois-je le symbole de la vie.
R ésister à un siège s’en trouvait
E normément facilité. Etaient
N ombreux, de plus, les attributs guerriers,
E t quelques uns sont encore à mirer.
E t même si fut surtout de prestige,**
S ut ce castel, oui, donner le vertige

A voir maquette réalisée ! Lue
T rès bien la puissance d’antan voulue ;
L a prestance aussi bien par cet aspect
A typique… L’échauguette me siet.
N ul doute qu’archères ont toujours grand prix,
T émoins privilégiés… Est mon esprit «
I rradié » par ce genre d’élément
Q uelconque peut-être, mais si parlant !
U n avis tout personnel… Le passé
E st dans ces défenses primaires, entier,
S ans compter, des galets roulés, vision :

B ien qu’à la brique mariés, ma région
E videmment rappellent. Souvenir
A ttirant, même, sachant m’éblouir !
R ien que des cailloux, et je suis heureuse !***
N ‘est-ce donc point une vie merveilleuse !!!

* du moins, il me semble que cette architecture ne se voit pas souvent.
** entendu dans l’une des vidéos proposées.
*** bon, même si ici il y a de la brique aussi.
Répondre
L
-- Où, en fermant les yeux, comme avez l’heur
-- Nous le recommander souvent.....
.
* Evidemment.
* Pour voyager dans le passé, il faut fermer les yeux car la poussière de l'histoire peut aveugler.
* C'est cela être Chevalier, aider et prévenir (ou inversement).