27 février 2021 6 27 /02 /février /2021 08:50

 

 

 

Département 64 - PYRÉNÉES ATLANTIQUES

 

 

 

Bien que ruiné, le château est toujours aussi vivant

 

Le bourg :

Situation :   (--> le voir sur une carte)

   La commune de Guiche est située à 35km à l'Ouest d'Orthez (voir son pont fortifié), à 25km au Sud-Ouest de Dax (voir son rempart) et à 20km au Nord-Est de Bayonne (voir son château).

 

    Coordonnées du château :

43° 31' 19" N 01° 12' 05" W
 43.522100°  -1.201402°

 

 

 

 

Le château :

L'extérieur :

La connaissance par l'errance

* Depuis plusieurs jours j'erre en cette province pour comprendre les relations Anglo-Béarnaises après le mariage d'Aliénor d'Aquitaine avec le Plantagenêt devenu Roi des "maudits Anglois".

* Les possessions, les conquêtes et les hommages ont duré plusieurs dizaines d'années (au moins).

* C'est donc fébrile, avec une envie de comprendre mais aussi un manque de repères (car cette histoire est bien différente de mon merveilleux Dauphiné) que j'aborde le château d'un des vassaux du Vicomte (voir titre de noblesse) de Béarn. 

* La découverte commence par le Nord-Est du site castral.

* Hoooooo..... qu'il est beau ! ! ! ! !

 

 

 

Je pressens des heures de découverte  vibrante

La quadrature du cercle de connaissances

* Instantanément, je comprends que le site n'est pas visitable ce jour.

* Rapidement, je sais que je vais passer des heures à lécher les pierres. 😝

* Logiquement, je constate que le site se compose d'une enceinte rectangulaire d'environ 30m par 20m. 

* Naturellement, je remarque 2 parties très différentes :

- Au Nord, un haut mur pour des salles où la vie sociale et de plaisir s'organisait.

- A l'Est, la façade défensive avec une puissante tour.

 

 

Le mur des délectations

* Le mur Nord est fascinant par son contraste.

* Sur la gauche, il ressemble à un rempart (certes un peu arasé) avec des fentes.

* La partie droite est beaucoup plus visuelle. Ce n'est pas qu'un simple mur mais l'un des cotés du donjon habitable (situé au Nord-Ouest) de 3 étages, mesurant 13 mètres de coté. Cette face montre :

- De belles fenêtres trilobées.

- Des baies géminée trilobées.

- Un encorbellement que je suppose être : Des Latrines.

 

 

 

Un angle mystérieux

* La façade Ouest a été très abîmée. Son parement a été arraché montrant le remblai.

* Mais à l'angle je marque 2 ouvertures :

- Au sommet, je pressens que ce fut des latrines.

- En dessous, légèrement décalé à droite, l'ouverture verticale plus étroite en 2 partie m'intrigue. La partie inclinée en bas me fait imaginer que ce fut un évier (au dessus) avec un vide-ordure (en dessous).

Quel est votre ressenti ?

 

 

Que voila porte bien curieusement haut perché

 

Une autre tour !

* Tout en prenant du recul, lentement je contourne le site pour découvrir la façade Est.

* Oups.... je suis dans la foret. Je me dois d'approcher le château.

Que voila captivante curiosité ?

* D'abord je suis surpris de voir un plan incliné à la base du mur (puisque le logis-donjon n'en montre point).

*  Puis je suis fasciné par cette imposante construction carrée de 6 mètres de coté.

- Bien que l'ouverture ait été obstruée, il semble évident que ce fut l'entrée principale du château.

- Bien que je ne vois aucune trace de flèche de levage d'un pont-levis, je pressens qu'un pont à bascule existait.

- Au dessus une archère droite est visible dans la salle des gardes.

- Au sommet, les consoles font penser à une bretèche. Mais elle semble petite par rapport à la largeur de la porte,

Était ce un hourdage s'appuyant partiellement sur les consoles ?

 

 

 

Le recul permet la suite

* En prenant un peu de recul, je vois une "confirmation" d'une de mes déductions :

- La tour possède une porte communiquant avec le chemin de ronde.

- Donc, l'archère droite est dans la salle de garde.

 

 

 

L'intérieur :

* Je cherche la porte d'entrée pour les touristes.

* Je la trouve mais.... close elle est.

* Proche, je remarque des outils modernes de consolidation.

* Il me faudra revenir lorsque le site sera "comme neuf".

 

 

Pour voir le diaporama, veuillez cliquer ici

 

 

 

Histoire du château :

* En 1080, la seigneurie est citée dans un texte.

* En 1240, Gaston VII rend hommage au roi d'Angleterre. Conséquence : La seigneurie de Guiche devient Anglaise.

* Au milieu du 13ème siècle, la pêcherie aménagée sur la rivière Adour par le seigneur de Guiche perturbe le passage des bateaux de commerce vers Bayonne.

* En 1257, les bateliers Bayonnais se révoltent. Ils attaquent le château puis le brûlent.

* A la fin du 13ème siècle (?), (re)construction du château.

* En 1332, Bernard Ezi V d'Albret achète la seigneurie.

* Au 14ème siècle, modernisation des bâtiments : Ajout d'une tour-porte et d'une enceinte, etc....

* Vers 1444, après avoir été Anglaise, la seigneurie passe sous possession des terres du Roi de Navarre (voir liste).

* En 1449, Gaston IV de Foix-Béarn, nouvellement nommé lieutenant général de Guyenne et de Gascogne, attaque de nombreux châteaux dont Guiche.

* En 1563, le Roi de France (voir liste) élève Guiche au rang de Comté (voir titre de noblesse).

* Au 16ème siècle, un bastion avancé est construit (à vérifier).

* En 1648, Guiche est inclus dans le Duché de Gramont (voir son château).

* A partir du 17ème siècle, le château n'est habité que par un "concierge".

* En 2007, les bâtiments et les ruines sont classés aux Monuments Historiques. Le site est toujours possession du Duc de Gramont.

* A partir de 2009, grâce au bail emphytéotique, la ville, la communauté d'agglomération etc....  réalisent des travaux de consolidation permettant une mise en valeur et la visite du site historique.

* Au 21ème siècle, la découverte de l'extérieur du site est libre et gratuite. La visite de l'intérieur est possible certains jours. Veuillez vous renseigner sur les horaires.

 

 

Si la terre était plate, je verrais le Japon

 

      Cliquez pour aller au menu des Châteaux du 64 Vers Menu châteaux des Pyrénées Atlantiques
Partager cet article

commentaires

Pierrote 01/03/2021 13:08

G aston VII relié au Dauphiné ! (
U n tant, mon lien, « par les cheveux tiré »*)
I l ne m’en faut mie plus : suis-je ravie !
C e n’est tout à fait juste : site aussi
H eur de me plaire doit avoir, bien sûr !
E t m’attirent vraiment tous ces vieux murs.

P uissance est là, peut-être moins qu’antan.
Y sont restés, cependant, éléments
R appelant qu’il y eut moments de guerres
E ntre Fleur de Lys et vile Angleterre.
N ombreuses ne sont plus archères, mais
E n est une que nous offrez, reflet
E vident d’un site bien défendu.
S écurités autres ne sont plus vues,

A rasées, disparues. Sont les fenêtres
T émoignage d’aisance, font paraître
L ‘ensemble noble même si guerrier…
A i-je failli à ressenti donner.**
N ous écrivez votre avis : je m’y fie,
T rop heureuse du mystère éclairci !**
I l n’est pas à douter, latrines furent
Q uand vous montrez consoles !*** Une « parure »
U niverselle de cet ancien temps.
E t pour autres mirées,**** esprit content
S erait que des hourds aient portés céans !

N e vais-je tout décrire, ce qui compte,
O ui, est ce que ces murailles racontent,
T rès bien relayé par vous, Chevalier.
A i-je magiques instants, là, passés !

* en fait pas tant tiré par les cheveux que ça, puisque Gaston VII se remaria avec nostre Dauphine, veuve de nostre Dauphin Guigues VII (Béatrice de Faucigny/Savoie).
** § « Un angle mystérieux ». Vous nous posez une question.
*** § « un angle mystérieux ».
**** § « Une autre tour ».

Le Chevalier Dauphinois 01/03/2021 17:05

* Par mon article, par l'historique, par votre prose je démontre que:
--> TOUT APPARTIENT AUX DAUPHINOIS ! ! ! ! ! ! ! ! !
* Le Dauphiné, c'est LA France ! ! ! ! ! !
* Ce n'est point mon Dauphiné qui a été transporté dans le Royaume au 14ème siècle, mais...... le petit domaine Royal en MA province ! ! ! !
* Hic...... il faudrait peut être que j'arrête de boire... hic....après 18h00, heure du confinement roi Manu 1er de Paris.

Pierrote 27/02/2021 21:52

Ah bon ?…

On lavait donc les ponts-levis au Moyen-Âge ?… (dans des stations de lavage, comme celles du XXIe siècle ?)
… § « Une autre tour ! » : Vous nous parlez d’une flèche de lavage d'un pont-levis !!!…

… Je suis dure, je me moque… (mais en fait non, vous me faites bien rire, et puis qui aime bien châtie bien, c’est connu !)

Le Chevalier Dauphinois 28/02/2021 08:43

* Heu.....
* Oui, les ponts étaient lavés à cause de la peste..... (hihihi).