Translation

 

Select your language below

 
 

 

Recherche Dans Ce Site Web

22 octobre 2021 5 22 /10 /octobre /2021 07:50

 

 

Département :  42 - LOIRE

 

 

 

Mes yeux de vieux castellologue amateur ne voient net que l'incroyable donjon !

 

Le bourg :

Situation :   (--> le voir sur une carte)

  La commune de Doizieux est située à 25km au Sud-Ouest de Vienne, à 15km au Nord-Est de Bourg Argental et à 10km au Sud-Est de Saint Etienne.

 

   Coordonnées du donjon :

45° 25' 36" N 04° 35' 09" E
 45.426927°  4.586086°

 

 

 

 

Le donjon :

L'extérieur :

Préambule

* Ceux qui me suivent depuis quelques temps savent que je ne suis jamais d'accord sur la dénomination : Tour.

* Il est rare qu'au moyen âge, une tour (surtout si elle est imposante) soit le seul bâtiment construit.

* Il exista des petites tours de guet ou de signal, mais il est rare qu'elles soient parvenues en notre siècle.

* L'immense majorité des tours (tel qu'indiquées sur les cartes ou les panneaux) que j'ai visitées sont des donjons de châteaux disparus. Parfois cela peut être une tour du rempart.

* Donc : La tour de Doizieux fut le donjon d'un château, seule haute construction ayant survécu au temps et aux hommes.

 

 

Est elle en sustentation ?

* Après avoir visité le château de Montchal à Burdignes, je quémande à mon destrier de se rendre à Pelussin au Nord-Est où une taverne attend mes vieux os.

* N'a-t-il pas compris Est dans Nord-Est ?

Ses sens sont ils diminués avec les années à me transporter et me supporter ?

Curieusement, mon palefroi m'emporte vers le Nord.

* C'est ainsi que j'arrive en cette commune.

* Soudain, il stoppe proche de la rivière nommée Dorlay.

* Devant, mon équidé a vu une tour....

.... Que dis je, un donjon...

....... Que dis je, une merveille de forme carrée !

 

 

Les deux façades ne sont point identiques... Pourquoi ?

La face EST

* Face au passage dans la vallée Dorlay, de loin ce coté semble presque borgne, non lumineux.

* En réalité il possède sur plusieurs niveaux des archères droites.

* Le plus surprenant est qu'une porte d'entrée (aujourd'hui inaccessible sans échelle) soit positionnée (au 2ème niveau) sur cette face.

Avez vous remarqué sa forme en arc brisé en tiers point ?

* Le sommet, plateforme défensive, montre un volet dont l'axe de rotation est au dessus, comme le sabord d'un navire de guerre de cette époque. Pour une construction médiévale, ce volet est nommé : Huchette (voir vocabulaire).

- Je vous ai déjà montré ceci par exemple en Suisse.

* Tel un amant devant sa promise, je contourne la belle tout en l'admirant sans la perdre des yeux.

 

 

La face NORD

* La face au dessus de la rivière est surprenante de douceur.

* Cette sensation est due aux deux fenêtres superposées.

Voyez vous une différence entres ces deux baies géminées ?

* Celle du haut, située au 3ème niveau du donjon, date du 13ème siècle.

* Celle du bas, située au 2ème niveau du donjon (la même pièce que l'entrée), date du 19ème siècle. Elle éclairait la salle de la mairie.

Incroyable n'est ce pas ?

* Evidemment, ce donjon défensif possède deux étages.... défensifs. 😃

- Un possède des archères droites.

- L'autre montre les huchettes.

 

 

Ceci n'est pas un clocher avec abat-son

 

 

e pressens que mes naseaux vont sentir..... hummm

La face OUEST

* En contournant ce donjon, je remarque l'asymétrie d'architecture de chaque face.

* Lentement, comme pour mieux savourer cet instant unique, j'avance dans la rue en pente.

* Au milieu de la montée, je stoppe pour analyser ce coté :

- La porte du bas est "récente" (19ème siècle).

- Comme sa consoeur sur la face Nord, la fenêtre géminée, pourtant dans le style médiéval, est évidemment un aménagement récent pour la mairie.

- Au sommet, l'archère droite et la huchette ressemblent aux 2 autres façades.

- Comme moi, vous avez remarqué l'encorbellement en bois. C'est une latrine puisque cet étage était celui du seigneur et de sa famille. Je ne vais pas m'attarder dessous. 😃

 

 

La face SUD

* Ce coté est le plus surprenant :

- D'abord par la porte basse très moderne.

- Puis par l'escalier en fer du 20ème siècle accédant à l'étage seigneurial.

- Puis par l'absence de huchette.

- Enfin par l'archère cruciforme que je suppose être un remploi récent.

 

 

 

L'intérieur :

* J'avance puis je toque à la porte.

* Elle (la porte bien sur, pas la tour) ne bouge pas.

* Je rebrousse chemin en admirant une dernière fois la vallée et ses maisons suspendues.

 

 

Le diaporama du donjon est visible ici - CLIC

 

 

 

Histoire du donjon :

* En 1265, bien que promise à Amédée V, futur Comte de Savoie (voir liste), Alix de Viennois de la Tour du Pin, fille du Dauphin Humbert Ier (voir liste) épouse Jean 1er, Comte de Forez. Elle apporte en dot les terres de Doizieu (sans X).

* En 1296, sur les bases d'une maison forte (à vérifier), construction (par Briand de Lavieu ?) du château seigneurial de Doizieu (sans X) avec donjon habitable.

* En 1487, partage de la forêt de Doizieu (sans X) entre trois seigneurs :

- Louis de Layre, seigneur de Doizieu,

- Artaud de Saint-Germain, seigneur du château des Farnanches,

- Le chapitre de l'église de Lyon.

* Au 16ème siècle (?), le site est possession de la famille Mitte de Chevrière.

* Au milieu du 18ème siècle (?), le château est en ruine, seul le donjon existe (à vérifier). 

* En 1768, la seigneurie et les terres sont vendues par la famille Vieuville au Marquis de Mondragon.

* En 1890, la Vicomtesse (voir titre de noblesse) de la Villarmois, fille du Marquis de Mondragon, donne la tour à la municipalité. Rapidement, des travaux de consolidation sont réalisés. Un toit à 4 pans avec un crénelage est apposé. Une porte basse est créée.

* En 1895, la mairie est officialisée au 1er étage.

* En 1994, la municipalité déménage la mairie dans une construction moderne.

* En 2004, la tour est inscrite aux Monuments Historiques.

* En 2009, des rénovations extérieures sont réalisées.

* Au début du 21ème siècle, la découverte de l'extérieur du donjon est libre et gratuite depuis les rues de la commune. La visite du bâtiment est interdite.

 

La vidéo du donjon est ici - CLIC

 

 

Le donjon surveille toujours l'entrée des gorges

 

  Cliquez pour aller au menu des Châteaux de la Loire

Vers Menu

châteaux de la Loire

Partager cet article

commentaires

P
D ame ! Comme êtes doué pour trouver
O uvrages symboliques du passé !
N ‘est complètement authentique tour ?
J e n’en tiens compte car possède atours
O n ne peut plus médiévaux, à travers
N ouveaux éléments. J’ai aimé archères

D ont la vue sait me mettre fort en joie.
E lles sont signe guerrier d’autrefois.

D ans façade Est, mout de rudesse se lit.
O ui, durent être à la peine ennemis
I nvestissant castel. En d’autres temps
Z ones défensives, évidemment,
I nstallées furent.* La face Ouest arbore
E xcroissance montrant, du lieu, confort :
U n « petit coin » dont nostre Chevalier
X fois nous a parlé, x fois vanté

L a beauté ! (avec raison, je l’avoue :
O nt ces latrines, pour sûr, charme fou !)
I mbrication du bois et de la pierre :
R ien, en bâti, ne saurait plus me plaire !
E njouée assez ai-je été, j’espère !**

N e les ai-je oubliées, cette fois-ci !**
B ien plus : parlant d’elles, je n’ai menti.***

* j’aurais bien aimé voir le castel dans son entier, antan, savoir à quoi il pouvait ressembler.
** cf. votre réponse à mon commentaire au castel de Ratières.
*** parce que j’aime aussi ces encorbellements… en pensant à l’esthétique, pas la fonction !
Répondre
L
* Doué je serai ?.... Il est vrai que Merveilleux et Fabuleux Chevalier je suis..... mais j'avoue m'aider de livres pour identifier ces sites puis les cocher sur ma carte.
* Cela faisait longtemps (au moins 1 siècle) que j'avais coché ce "donjon" et quelques autres ruines dans le département 42.
* Mais..... la proximité est parfois un problème..... Je m'explique :
-- Lorsqu'un site castral est loin, il me parait logique de le visiter (ainsi que d'autres autour) durant une semaine de vacances.
-- Mais, lorsque le bâtiment est à 2 heures de route (par exemple), il n'est pas assez loin pour partir en vacances, mais trop proche pour faire un simple aller-retour dans la journée.
* Donc : Les sites des départements du Nord Isère, du Nord de la Drôme, du 42, du 69 sont trop proches et pas assez loin... et réciproquement.
* C'est donc durant un retour de vacances ou durant un week de 3 jours que je visite ces sites castraux (ou religieux bien sur.... hihihi).
* Ce donjon (avec ses latrines que vous avez humées) est certainement le plus fascinant de ma randonnée en cette frontière 42/38. D'autres constructions vont paraître avec une architecture bien différente.