30 juillet 2021 5 30 /07 /juillet /2021 07:50

 

 

Département :  07 - ARDÈCHE

 

 

 

 

Que voila architecture complexe pour une simple église

Le bourg :

Situation :   (--> le voir sur une carte)

   La commune de Faugères est située à 50km Au Sud-Ouest de Montélimar (voir son château), à 45km au Nord d'Alès et à 10km à l'Ouest de Joyeuse (voir son château).

 

   Coordonnées de l'église :

44° 28' 31" N 04° 08' 07" E
 44.475269°  4.135400°

 

 

 

 

L'église :

L'extérieur :

Est ce ou n'est ce point ?

* D'habitude, dans les petits bourgs, les vieilles églises sont entourées ou accolées à un cimetière.

- Hors, à Faugères, il n'en est rien.

* Depuis le cimetière, il me faut encore marcher, un petit kilomètre sur la route principale vers le Sud-Ouest, pour voir le curieux bâtiment religieux.

* Curieux est le mot qui le qualifie car ce ne fut point un simple moutier.

* Pour vous en convaincre, regardez cette représentation,

 

 

Que reste il des systèmes défensifs ?

Les réponses sont là

* Évidemment, les siècles et les hommes ont détruit ou modifié cet ensemble défensif, mais avec un œil "attentif" il est possible de voir :

- Un imposant rempart, certes un peu arasé.

- Des fantômes de baie (défensives ?) avec un triple ébrasement (voir vocabulaire) intérieur.

- Un bâtiment d'habitation (logis ?) aux pierres aux dimensions variables et moyennement équarries.

- La base du bâtiment montre un pan incliné pour la "stabilité" et la défense.

- La voûte d'un bâtiment construit après le "logis" (regardez son mur dans l'angle) me fait penser à une réserve (nourriture, matériel...).

- Puis un autre arc dont la partie droite a été modifiée (postérieurement) pour diminuer le passage. Avec son blason, j'ose affirmer que ce devait être l'entrée principale (unique ?) et médiévale des bâtiments.

* Après cet inventaire des détails, il me faut comprendre l'architecture globale de ce "château-église".

* Pour cela, rien de compliqué (normalement). Il suffit de prendre du recul.

* Ce recul ne m'apprend rien.... ou plutôt je suis certain de voir une église.

 

 

Voyez vous d'autres systèmes défensifs ?

 

 

Que voila donjon d'un autre temps !

Le début de la Vérité sur cette église

* Par rapport au croquis, le clocher tour me semble "maigre" (plutôt peu épais).

* Pour comprendre la raison de cette cure d'amaigrissement (dont les damoiselles aimeraient connaitre le secret blush ), j'avance vers l'Ouest en longeant la route.

* Effet d'optique je fus victime.

* Ce clocher-tour :

- A la même épaisseur qu'au Moyen Âge.

- Possède une porte d'accès à l'étage (comme un donjon).

- Montre un escalier que je ne peux pas dater avec certitude.

- Arbore une fente de tir

* Évidemment, ma passion pour ce clocher-tour m'a fait oublier le bâtiment à droite (coté Sud) :

- Il est composé de 3 niveaux.

- Les systèmes défensifs ont été gommés.

- Des fenêtres modernes illuminent les étages supérieurs.

 

 

La suite de la Vérité

* Entre le clocher-tour et le logis, je vois une ronde construction flanque.

* Evidemment, moi qui les adore ronde..... je me suis précipité en ses bras.... bases.

* La Belle qui a eu droit à un lifting (ses joints ont été refaits) arbore :

- Coté Sud, un fente droite bouchée par des cailloux (car le courant d'air à 'intérieur doit être désagréable).

- Coté Nord, une fente dont l'une des pierres, en se cassant, transforme l'archère en un curieux trapèze.

 

 

Voila des consoles qui ne viennent pas d'IKEA !

 

 

La Vérité finale

* Si vous doutez que le clocher ne fut point une tour de défense, voici une preuve :

- Au sommet, une ligne de console triple ayant porté un chemin de ronde avec mâchicoulis (voir vocabulaire).

 

 

 

L'intérieur :

Romane

* L'entrée de cette église est très sobre, point de sculpture ou de représentation de Saint. Je pressens qu'elle n'existait pas à la création.

* La nef est étroite, ce qui est évident par la dimension extérieure de l'église et sa fonction historique. Sur la gauche, je vois une porte menant aux étages. Hélas, fermée elle est.

* Point de pilier, seuls les arcs semblent soutenir le plafond et la masse du clocher.

* Rapidement je regarde la chapelle latérale, puis la statut de ma Jehanne d'Arc, avant de quitter ce lieu sobre comme les commandements de Saint Benoît.

 

 

Le diaporama de l'église est visible ici - CLIC

 

 

 

Histoire de l'église :

* En 998 (?), Pons Ier (?), Comte de Gévaudan (voir liste) donne ce territoire producteur de vin à l'abbaye Bénédictine de Saint Chaffre de Monastier,

* Au 11ème siècle (?), à la demande de l'abbé, construction d'une petite église en schiste.

* Au 12ème siècle, suite à l'effondrement de l'église (trop proche de l'à-pic), une nouvelle église est construite un peu plus au Nord avec un autre matériaux : Le grés. Un logis est construit accolé à l'église. Le prieur de Langogne (dépendant de l'abbaye) est seigneur de la petite cité. Bien que paroissiale, cette église est aussi la chapelle d'un château prioral.

* Au 14ème siècle, à cause de la guerre de Cent Ans, fortification du site demandé par le prieur de Langogne.

* Au 16ème siècle, durant les Guerres de Religion, le château prioral est attaqué puis occupé par les Huguenots. Le site est décrit "ruiné" (?).

* A la fin du 16ème siècle, pour récupérer le site, Jean Barthélémy, lieutenant du bailli de Joyeuse, paie pour la reddition des Protestants. Il se fera rembourser la somme par les Etats du Vivarais

* Au 17ème siècle (?), ajout d'une chapelle latérale. 

* En 1675, les fonts baptismaux sont installés dans la chapelle latérale. Le prêtre délégué par monseigneur de Suze, évêque de Viviers, qualifie l'église de "bien réparée" après les attaques des guerres de Religion.

* Au ??ème siècle, "le monde" semble avoir oublié l'existence de ce site défensif ayant copié un château fort.

* En 1978, le site est inscrit aux monuments Historiques.

* A la fin du 20ème siècle, des travaux de restauration/consolidation sont réalisés.

* Au début du 21ème siècle, la découverte de l'extérieur de l'église (dédiée à Saint Théofrède) est libre et gratuite. La visite des fortifications intérieures est interdite.

 

 

Au loin.... Est ce l'Amérique ?

 

Vers Menu églises
fortifiées
de France
Cliquez pour aller au menu des églises fortifiées   Cliquez pour aller au menu des Châteaux du 07

Vers Menu châteaux de l'Ardèche

Partager cet article

commentaires

Pierrote 02/08/2021 13:30

F allait-il que soient riches religieux.
A insi, fortifièrent maison de Dieu.*
U n refuge sûr, confortable aussi
G aranti par construction d’un logis.
E st singulier l’aspect de ce moutier.
R ien n’est droit, ni rond, tout est fort mêlé,
E t cela rend site très atypique,
S ans aller jusqu'au terme de magique.

V ision de la place j’aurais voulue
I ntacte, lorsqu’était bien défendue.
V ous nous donnez un croquis tel qu’antan
A ncêtres la connurent : c’est puissant !
R ien à voir avec une église !… J’ai
A imé rempart, base talutée et
I rrésistible voûte ; entrée aussi.
S ûr que ronde tour fut, pour vous, ici,

A ttirante ! La pauvre n’a gardé
R estes très conséquents de son passé :
D es archères... c’est bien à peu près tout…
E t clocher-donjon nous montre surtout
C ette force de jadis. Eléments
H abillant ses parois, le défendant,
E ffacés sont presque tous... tant navrant…

P araît encore forte cette église.
S ut-elle avoir sur moi, oui, quelque emprise.

* même si cela leur fut imposé, il fallut beaucoup d’argent aux religieux pour transformer cette église en quasi castel.

Le Chevalier Dauphinois 02/08/2021 14:03

* Heureux je suis que cette construction, pourtant religieuse, vous ait séduite.
* La question est : Comment nommer ce bâtiment ?
-- Un château ?
-- Une église ?
-- Un château-église ?
-- Une église-château ?
.
* Ma réponse est : Un châglise...... hihihi.