3 août 2021 2 03 /08 /août /2021 07:50

 

 

Département :  11 - AUDE

 

 

 

Ce château à l'histoire unique rayonne depuis plus de 800 ans

Le bourg :

Situation :   (--> le voir sur une carte)

   La commune de Tuchan est située à 60km au Sud-Est de Carcassonne, à 40km au Sud-Ouest de Narbonne, à 30km au Nord-Nord-Ouest de Perpignan et à 20km au Nord-Est de Cucugnan (voir son château).

 

  Coordonnées du château :

48° 17' 46" N 01° 48' 18" W
 48.296107°  -1.805212°

 

 

 

 

Le château :

L'extérieur :

Pourquoi le choix de ce château ?

* En notre magnifique royaume de France, il existe des sites médiévaux fascinants.

* Ces merveilles sont uniques :

- Soit par leur historique, dense et mouvementée.

- Soit par le personnage qui l'habita ou le façonna.

- Soit par l'évolution architecturale défensive.

* Le château d'Aguilar est l'un des rares à répondre à tous ces critères.

* Voici LE site (ou l'un des 5 sites) qui fit de moi un adorateur des ruines médiévales.

 

 

Rond à l'extérieur, cubique à l'intérieur

Il est là haut, comme un aigle

* Le site castral est posé sur une colline de 96 mètres de hauteur, il domine la plaine de Tuchan de plus de 150 mètres.

* Entourée de pentes abruptes, la ruine isolée dans le ciel porte bien son nom : Le château des aigles.

* Depuis le parking pour touristes, il semble inaccessible.

* Un sentier en légère pente serpente pour l'atteindre. Curieusement, plus j'avance, plus il s'éloigne. 😮

* La montée n'est point difficile, mais sous les rayons de Râ, tout parait plus dense.

* En observant la ruine de loin, je remarque au moins deux périodes de construction :

- A l'intérieur, le château primitif très anguleux.

- A l'extérieur, une enceinte plus récente composée de 6 rondes tours.

* Soudain, mon ascension est arrêtée par des gardes modernes. Ces gens d'arme 👮 (ou plutôt deux ravissantes gentes darmettes) n'ont point d'épée, ni de lance, ni d'arc mais...... un tiroir-caisse. Je dois leur donner quelques piastres 💰 pour continuer ma progression vers ce palais Royal.

 

 

Il faut prier pour que le chemin de croix soit plus 'plat'

 

 

La chapelle

* Tout en marchant, mon oeil de castellologue amateur observe le site castral.

* Un peu en dessous de l'enceinte, il y a une construction moins haute, moins défensive : C'est la chapelle Sainte Anne.

* A l'époque médiévale, cette construction de 5 mètres par 4 mètres n'était pas isolée, d'ailleurs le mur très arasé l'entourant prouve son appartenance au castrum.

* La forme de ses baies de lumière date de la construction du "premier" château.

* Point de sculpture ostentatoire en ses entrailles, la voûte en berceau brisé force au recueillement.

* Derrière l'emplacement de l'autel deux niches auraient représenté/possédé :

- L'épître au Sud.

- L'évangile au Nord.

* Soudain, la lumière m'appelle. 😇 Ce n'est point celle divine mais la flamme de la découverte.

* En sortant, je déguste le panorama. Puis je vois en contrebas, à gauche du vignoble, les ruines du village médiéval avec les vestiges de sa porte (partiellement) défensive.

 

 

Combien d'assaillants ont été repoussés par les multiples archères ?

Une arrivée Royale !

* Le qualificatif "Royal" est parfois utilisé pour exprimer la richesse, l'opulence (comme un couscous Royal), mais pour cette enceinte cela signifie qu'elle est l'oeuvre des architectes du Roi de France (voir liste) Louis IX, au milieu du 13ème siècle.

* Courtines et surtout les tours s'inspirent de l'architecture Philipienne. Ce château est passé de la défense passive à la défense active. 😮

 

 

Les rondeurs sont partout

* Durant l'ascension, l'architecture la plus remarquée sont les tours. Même s'il n'y en a que 6, elles semblent omniprésentes.

* Leur grise couleur et le cylindre parfait se détachent dans le ciel et la verdure.

* Premières constatations :

- La hauteur actuelle est comprise entre deux à cinq mètres.

- Ayant été arasées les tours ne montrent ni crénelage, ni mâchicoulis, ni trou de boulin pour hourdage (voir vocabulaire).

- La base, aménagée sur le rocher, est évasée pour certaines.

- Deux tours possèdent en partie basse des pierres à bossage.

- Bien que les tours aient été plusieurs fois réparées, les pierres jointives montrent un équarrissage parfait, prouvant que le demandeur était fortuné.

- Les archères droites sont hautes, sur deux niveaux et intercalées pour ne pas fragiliser la paroi.

- La base de nombreuses archères (sur le second niveau défensif) possède un évasement rectangulaire nommée : Archère en bêche. Celle-ci est à seuil plongeant permettant de tirer plus bas (proche du mur).

- Toutes les tours possèdent des archères d'angle permettant une défense des courtines.

 

 

Rondes collines et rondes tours..... quel spectacle !

 

 

L'approche

* Avant d'entrer je regarde les courtines.

* Ma plus grande surprise n'est pas leur faible hauteur mais le peu d'archère sur la longueur.

* Je pressens que les défenseurs se tenaient sur un chemin de ronde crénelé.

* Soudain, je repense à l'histoire de ce château. Il fut habité jusqu'au milieu du 16ème siècle, donc :

Pourquoi n'y a-t-il pas de canonnière ni d'arquebusière ? 🤔

* C'est avec ces multiples questions que j'avance vers l'entrée, coté Ouest.

* Une barbacane semi-circulaire (très arasée et comblée de terre en notre siècle) défendait l'entrée. Elle limitait l'utilisation d'un bélier.

 

 

 

L'intérieur :

 

La description de l'intérieur du château est ici - CLIC

 

 

 

Est ce que les assaillants regardaient le paysage avant d'entrer ?

 

  Cliquez pour aller au menu des Châteaux du 11 Vers Menu
châteaux
de l'Aude
Partager cet article

commentaires

Pierrote 04/08/2021 18:46

A h ! Ce castel que je ne connais mie !
G rand mauvais temps il avait fait, moult pluie;
U n temps à ne point mettre un Dauphinois,
I l faut l’avouer, dehors !…* Or, je vois :
L a chance a souri au preux Chevalier !
A insi vais-je par ses yeux déguster
R esplendissante ruine du passé !

T rès bel effet sur image première :
U n lieu mythique ainsi mis en lumière,
C ‘est visite entamer sous bons auspices !
H eur a, de plus, prestigieux édifice
A pparaitre sous magnifique aspect.
N e vous encenserais-je pas trop ? C’est

A ssurément non, mais reconnaissance,
U n tant appuyée, car grand’jouissance
D onnez à chaque article (… ou presque !). Ici,
E xtérieur, bien que connu,** m’éblouit !

L es six tours ont de quoi faire rêver,
A ux droites archères ! Les ai-je aimées.
N e me suis-je attardée sur le lieu saint.
G randiose ne fut et simple. C’est bien…
U ne force, de l’ensemble, se dégage.
E st-ce, pour nous, un long guerrier voyage
D uquel on retient que, même « perdu »,
O n devine que ne fut dépourvu
C e site d’attributs, mais fut vaincu…***

N ‘est barbacane plus qu’un souvenir,
O ui. Comme jadis a dû prévenir
T entatives d’intrusion !… Que j’attends
A vec impatience article suivant,

P our que château primitif se révèle !
S era spectacle, je le sens, très bel !

* lorsque je suis allée dans la région, il y a quelques d’années…
** parce que vu dans des livres… puisque je devais aller visiter ce castel, je m’étais renseignée sur lui !
*** sans avoir lu l’historique, mais vu que vous écrivez que l’enceinte est du fait de Louis IX, et connaissant un peu l’histoire des seigneurs de ces citadelles du vertige, on devine qu’il ne résista mie aux troupes royales, donc, fut vaincu.

Le Chevalier Dauphinois 04/08/2021 19:59

* Ce château est si extraordinaire que je me devais de le décrire en 3 articles.
* Le premier, sur l'extérieur, est une sorte de mise en bouche pour appâter lectrices et lecteurs.
* J'aurais pu mettre 300 images rien que sur les 6 tours, les courtines, le sentier d'approche, les rochers, le panorama.......
....... mais il y a tant à dire et à montrer, tant de détails à déguster sur ce château unique et Royal qu'il m'a fallu faire des choix ... terribles ! ! ! ! !
** Nota : Sur l'histoire.... vous commettez une petite erreur (que moi même il y a quelques années j'avais commise).... car point vaincu par Louis IX ce château fut ----> Patience.... la vérité est samedi.