Translation

Select your language below

 
 

 

 

Recherche Dans Ce Site Web

Joyeux Noël

28 janvier 2022 5 28 /01 /janvier /2022 08:50

 

 

Département :  07 - ARDÈCHE

 

 

 

 

Au loin, le vieux village et son château

Le bourg :

Situation :   (--> le voir sur une carte)

   La commune de Vallon Pont d'Arc est située à 45km au Nord-Est d'Alès, à 40km au Sud-Ouest de Montélimar (voir son château) et à 25km au Sud d'Aubenas.

 

  Coordonnées du château :

44° 24' 03" N 04° 23' 59" E
 44.401052°  4.399724°

 

 

 

 

Le castrum :

L'extérieur :

La colline habitée

* Après avoir visité le curieux château d'Aiguèze, mon destrier remonte la tumultueuse rivière Ardèche qui n'est pas fréquentée ce jour par les kayaks et canoës.

* Son pas lent et rythmé me permet de somnoler.

* Soudain, mon pégase stoppe, henni, souffle fort puis hoche la tête.

* Il me quémande de regarder au loin, sur une colline boisée.

* A 184 mètres d'altitude, une ruine castrale se dore au soleil, et surveille du coin de l'oeil, les vestiges de son village médiéval abandonné.

* Je me dois de visiter cette merveille âgée certainement de 700 ans.

Faut il couper les arbres pour atteindre cette ruine?

 

 

La montée

* Les ruines sont comme les damoiselles......

.... elles sont inaccessibles. Il faut du temps et de la patience pour les.... heu ....toucher.

* C'est donc par un petit sentier en pente que je dois grimper vers elle.

* Ho hisse, ho hisse..... La belle se mérite.

* Durant ma "périlleuse" montée (heu... suis je crédible ?), je croise les vestiges des maisons.

* Mais je ne suis point venu "si haut" pour voir les habitations des manants surprise , seul le luxe seigneurial me motive.

* Ho hisse, ho hisse.

 

 

Les pierres se battent contre l'envahissante végétation

 

 

L'intérieur :

Questionnement et doute

* En arrivant proche du sommet, je me pose une question :

Suis je dans le château ou toujours à l'extérieur ?

* Le site castral est si abîmé, les arbres sont si présents qu'il m'est difficile de comprendre l'architecture du château.

* Je vais tenter de prendre un peu de recul.

 

Cette rondeur m'attire !

 

Linéarité et rondeurs s'entremêlent

* Avec les siècles et le manque d'entretien, avec l'abandon du château depuis presque 400 ans, les murs se sont partiellement écroulés.

- Conséquence : Crénelage et mâchicoulis (voir vocabulaire) n'existent plus.

* Mais avec un peu d'attention, il est possible de voir les courtines et les rondes tours.

 

 

Défenses multiples

* J'arrive devant l'entrée supérieure du château.

* Elle est précédée d'un fossé taillé dans le roc.

* Avec précaution, je traverse le pont fixe et moderne.

* Depuis le mur, je peux :

- Contrôler le passage d'un éventuel assaillant en bas.

- Vérifier si les défenseurs, sur l'un des remparts, ne sont pas débordés ou s'ils sont à leur place avec leur arc.

 

 

La terre est plate, je vous le prouve !... hihihi

La réalité en notre siècle

* Evidemment, mes propos précédents n'étaient que fantasmes et rêveries du temps passé.....

.... En notre siècle, le plaisir est autre.

* La jouissance dans une ruine castrale : 

- Commence par s'approcher de l'à-pic.

- Puis regarder l'infini... et même au delà ! 😵

* Je vous abandonne ici pour manger ma pomme en admirant le panorama.

* Mais avant, je vous fais un cadeau : Le croquis (presque vrai) du château.

 

 

Le diaporama du château est visible ici - CLIC

 

 

 

Histoire du castrum :

Nota : La date de construction du château est inconnue.

* En 1243, Agnes de Brassaco (nommée parfois de Brissac) donne quelques terres (lesquels ?) du castrum de Vallon au commandeur de Trignan (sur l'actuelle commune de Saint Marcel d'Ardèche) appartenant à l'Ordre de Saint Jean de Jérusalem (certains textes affirment que le don fut aux Templiers, j'ai des doutes 🙄).

* En 1279, Randone d’Anduze, domina de Joyeuse (voir ce château) veuve de Guigue de Châteauneuf, en présence du Baron (voir titre de noblesse) Guillaume IV de Châteauneuf-Randon, seigneur de Luc (voir ce château), donne à son fils Dragonet de Châteauneuf tous ses droits et biens dans les castra et mandements de Labeaume et de Vallon, sous réserve de l’usufruit sa vie durant.

* Vers 1291, Hugonet de Lagorce hérite du castrum de Vallon suite au décès de Pierre de Lagorce.

* En 1303, en son castrum de Vallon, Albert de Lagorce reçoit hommage du seigneur de Grospierre pour son château (le voir ici) .

* Vers 1464, le village comporte 74 maisons/habitations.

* En 1559, durant les Guerres de Religion, le château est attaqué puis incendié par les Huguenots.

* A la fin du 16ème siècle, le château est (partiellement ?) reconstruit.

* En 1628, le Duc (voir titre de noblesse) Henri II de Rohan attaque le castrum.

* Vers 1629, après la capitulation de Privas devant les Troupes du Roi de France (voir liste) Louis XIII, François de la Beaume, propriétaire du Chastelas sur la colline, obtient de Richelieu l'autorisation de construire un château de confort dans la vallée, avec l'argent des Protestants.

* Au milieu du 17ème siècle, le château en ruine puis le village sur la colline sont abandonnés.

* Au début du 21ème siècle, la découverte des ruines du village médiéval et du château est libre et gratuite. Bien que de nombreux murs aient été consolidés, le risque de glisser ou de recevoir une pierre existe. Soyez très prudents.

 

La vidéo du castrum est ici - CLIC

 

 

Sans jumelles, je vois le bout du monde !

 

      Cliquez pour aller au menu des Châteaux du 07

Vers Menu châteaux de l'Ardèche

Partager cet article

commentaires

P
V ous avez si fidèle destrier !<br /> A insi, grâce à lui… et mollets musclés,<br /> L a sente pentue vite avez gravie.<br /> L a récompense ? belles ruines qui,<br /> O nt su leur intimité vous offrir.<br /> N ul doute que ce fut un pur plaisir<br /> <br /> P ouvoir caresser ces pierres d’antan. <br /> O ui, il ne reste que peu, maintenant.<br /> N ‘est-ce important quand subsiste murmure,<br /> T ant propice à rêverie, de ces murs.<br /> <br /> D e rondes tours par courtines reliées<br /> ‘<br /> A vez aperçues. Leur déshabillé<br /> R avi vous a, et nous aussi, d’ailleurs !<br /> C ertes, n’avons-nous mie eu le bonheur <br /> <br /> C astrum entier mirer, mais sont ses « miettes »,<br /> A ssurément, belles ! Je me répète :<br /> S ite incite à faire une « marche arrière »<br /> T rès loin dans le passé, où était guerre<br /> R éalité. Et furent ces bâtis<br /> U n hâvre de repos contre ennemis. <br /> M agnifique visite qui nous dit,<br /> <br /> P our sûr, avec gravure,* le temps jadis.<br /> S uis-je transportée, c’est un vrai délice !<br /> <br /> * cf. dernier §, lien « le croquis », même si l’on sait que ce n’est mie la vraie « image » du castrum (cela nous donne une idée).
Répondre
L
* Haaaaa.... Quel plaisir de savoir qu'une Dame (belle et Dauphinoise de surcroit) s'intéresse puis prose sur mes mollets.<br /> * Haaaaa.... Qu'il est doux de savoir que mon corps si parfait de Demi-Dieu-Dauphinois (dont le raccourci est 3D) soit apprécié !<br /> * Oups........ Je pressens qu'erreur j'ai faite..... Le thème de votre prose est pour la ruine de la médiatique ville avec son arche naturelle en forme de pont.