Translation

 

Select your language below

 
 

 

Recherche Dans Ce Site Web

25 janvier 2022 2 25 /01 /janvier /2022 08:50

 

 

Département 33 - GIRONDE

 

 

 

 

Voyez vous un bâtiment défensif au loin ?

Le bourg :

Situation :   (--> le voir sur une carte)

   La commune de Guîtres est située à 40km au Nord-Est de Bordeaux, à 20km au Nord de Libourne (voir sa porte fortifiée)
et à 5km à l'Ouest de Coutras.

 

  Coordonnées de l'abbaye :

45° 02' 22" N 00° 11' 15" W
 45.039667°  -0.187704°

 

 

 

 

L'abbatiale :

L'extérieur :

Faut il franchir le Rubicon.....(question ?)

* Depuis la berge, coté Sud de la rivière Isle, je vois au loin la commune de Guîtres.

* Mon regard est attiré par une haute bâtisse côtoyant un clocher pointu.

* Bien que de l'imposante abbaye Bénédictine il ne reste que ces deux bâtiments, je pressens déjà un puissant plaisir de castellologue amateur.

 

Voyez vous la salle de repli défensif au dessus du chevet ?

 

Un castellologue heureux

* Lentement j'avance vers l'église et surtout les bâtiments annexes qui ont été fortement modifiés durant les siècles.

* Dans l'angle d'un mur, aux pierres parfaitement taillées et très jointives, je vois une fente verticale.

Est ce une archère ou une ouverture pour fusil ?

* Puis sur la droite une sorte de tour avec le même type de pierres taillées. Cette construction est le bras Sud du transept.

* Sur le bâtiment que je pressens être l'église, en son extrémité Est, je remarque une ronde construction que j'ose nommer : Le Chevet en hémicycle.

- En voyant les nombreuses ouvertures carrées sous le toit, j'ose affirmer que salle de repli défensif il y a.

- Je suis surpris de la pauvreté de taille, les multiples dimensions et les joints si grossiers des pierres entourant les ouvertures.

Est ce du à une démolition durant les guerres de Religion ?

ou une élévation rapide durant une bataille ?

 

 

Appréciez vous un portail Saintongeais ?

 

 

Un touriste attentif

* Pensant avoir vu tous les systèmes défensifs, je chausse mon chapeau de paille de touriste pour découvrir la richesse des sculptures.

* En avançant coté Ouest, je ne suis par surpris de découvrir l'entrée de l'église (traditionnellement, l'orientation d'une église est Est-Ouest).

* Pourtant, j'ai une surprise.

La devinez vous ?

* Le portail est d’inspiration Saintongeaise, c'est à dire avec une porte centrale encadrée de deux portes feintes.

* Les contreforts d'angle sont puissants, mais je ne vois aucune bretèche (voir vocabulaire) au dessus de la porte.

 

Ces belles rondes ont les pieds dans le rocher et la tête dans la défense

 

Que de surprises énigmatiques

* Je longe la nef par le coté Nord.

* Soudain, je vois un dénivelé entre la rue et la façade.

Y avait il un fossé défensif ?

* Puis :

- De nombreuses baies murées.

- Une porte latérale murée.

- Des fenêtres non alignées.

- Une porte en style... heu... oriental.

* Devant tant d'énigmes et de curiosités architecturales, je décide de retrouver un style que je pensais bien connaitre : Le chevet.

* Hors je vois :

- Des rondeurs partout dues aux chapelles rayonnantes.

- Un bâtiment posé sur le rocher.

- Des canalisations en pierre dont la fonction m'est inconnue.

- Des marques...... d'un cadran solaire ou canonial (?)

 

 

 

L'intérieur :

* Hélas, le bâtiment religieux est fermé.

* Je repars vers une nouvelle aventure Girondine.

 

 

Le diaporama de l'abbaye est visible ici - CLIC

 

 

 

Histoire de l'abbaye :

* A la fin du 11ème siècle (?), construction d'une abbaye par les moines Bénédictins.

* Au 12ème siècle, construction de l'église.

* A la fin du 12ème siècle (?), aménagement de la façade de l'église en style Saintongeais.

* Au 13ème siècle, remplacement de la voûte romane par une voûte d'ogive. Deux travées sont ajoutées à la nef.

* Au 14ème siècle, à cause de la Guerre de Cent Ans, l'abbatiale et son église sont fortifiées.

* Au 15ème siècle, la charpente de la nef est refaite ainsi que le pignon de la façade.

* Au 16ème siècle, durant les Guerres de Religion, l'église protège les habitants des multiples attaques.

* En 1774, l'abbaye est détruite. Seules l'église et la maison conventuelle semblent avoir été épargnées.

* En 1901, le site religieux est classé aux Monuments Historiques.

* Au 21ème siècle, la découverte de l'extérieur de l'abbatiale (dédiée à Notre Dame) est libre et gratuite depuis les rues. La visite de l'intérieur des fortifications est interdite.

 

 

Proche de la rivière, l'abbaye a vu de nombreux assaillants marins

 

Vers Menu églises
fortifiées
de France
Cliquez pour aller au menu des églises fortifiées   Cliquez pour aller au menu des Châteaux de la Gironde Vers Menu châteaux de la Gironde
Partager cet article

commentaires

P
G uère d’enthousiasme de ma part. C’est<br /> U ne église dont je n’aime l’aspect.<br /> I l y a trop de religieux en elle (!).<br /> T out ce que j’attendais était de belles<br /> R angées d’archères, ou sécurités<br /> E n nombre, montrant que dans le passé<br /> S ut religion être bouleversée<br /> <br /> G randement au point d’aliéner « visage ».<br /> I l y a un repli : seul habillage<br /> R etenant mon regard. Pour la question « <br /> O rnant »* tierce image, je vous réponds :<br /> N enni ! La simplicité j’apprécie.<br /> D isproportionnée est, je trouve, ici,<br /> E ntrée. Non ! Cathédrale ce n’est mie !<br /> <br /> * l’info-bulle de la 3e photo de votre article.
Répondre
L
* Je pressentais en écrivant l'article que MA Pierrote n'aurait point d'yeux amoureux pour cette construction.<br /> * Ce bâtiment m'a plus :<br /> -- Il fut défensif (impossible de le nier).<br /> -- Puis l'opposition entre les angles droits et les rondeurs.<br /> -- Enfin pour les traces des hommes sur les murs (je n'en ai montrées que quelques unes).<br /> * Pour un article du mardi (donc mineur) j'avoue que cette abbatiale est parfaite.