16 mai 2014 5 16 /05 /mai /2014 06:30

 

 

Département :  36 - INDRE

 

 

 

Le bourgMes jumelles multiples distinguent une haute tour

Situation :   (--> le voir sur une carte)

     La commune de La Châtre est située à 60km au Nord-Ouest de Montluçon, à 40km à l'Est d'Argenton sur Creuse et à 35km au Sud-Est de Châteauroux.

 

   Coordonnées du donjon :

46° 34' 55" N 01° 59' 24" E
 46.581939°  1.989888°

 

 

Toponymie :   (--> voir initiation)

- Le nom La Châtre vient de Castra, Castrum, nom latin signifiant camp puis par analogie, château, fortifications.

- Quelques archéologues imaginent qu'un camp Romain existait en haut de l'actuel bourg.

 

 

 

Le donjon 

L'extérieur :

La découverte

* Dans ce bourg, je navigue à travers les rues à la recherche de mon Graal du jour.

* Soudain, au détour d'une habitation, une haute construction très cubique avec de multiples fenêtres modernes apparaît au loin.

Est ce le donjon des Chauvigny ?

 

 

Le vieux donjon médiéval surveille le parking moderne 

Première analyse

* Depuis le petit parking proche du musée Georges Sand, l'imposante construction m'impressionne :

- Par sa hauteur (20m),

- Puis par son architecture primitive (forme parallélépipédique) pour une construction du 15ème siècle.

* Avec ses dimensions, je suis certain que ce donjon ne fut pas une simple tour de repli mais la résidence de son seigneur.

 

 

La tour flanque

* Accrochée au centre du donjon parallélépipédique, une tour semi-circulaire adoucit la rigueur de l'architecture.

Est ce une coquetterie de l'architecte ?

* Que nenni.

* Cette ronde construction est évidemment une tour escalier desservant les 4 étages du donjon.

* Sur sa hauteur, je distingue de nombreuses et hautes fentes verticales.

* Même si ces ouvertures doivent apporter de la lumière à l'escalier, elles ont aussi une fonction défensive évidente.

* D'ailleurs, ces archères sont aussi positionnées dans l'angle pour protéger la courtine du donjon.

 

 

Parois du parallélépipède

* Comme sur la tour-escalier, les pierres sont pauvrement taillées, mal assemblées me faisant penser que cette construction a souffert du désintérêt des hommes durant les siècles de la Renaissance.

* Seul le parement d'angle donne une idée de la construction à son origine.

* Mais je vois aussi des consolidations récentes.

 

 

Pensez vous que crénelage existait ? 

Point de système défensif

* Excepté les fentes sur la tour-escalier, aucune archère ni bretèche (voir vocabulaire) est visible.

* Curieusement, je ne vois pas de latrines qui parfois ont une fonction défensive.

* Question :

Comment les habitants faisaient ils leurs besoins ?

 

 

Espoir ?

* Pourtant, avec un peu d'attention il est possible de voir des consoles aussi bien sur la tour-escalier que sur le bâtiment rectangulaire.

* Leurs espacements me font douter de la présence de mâchicoulis.

 

 

Est ce la porte magique pour entrer dans le donjon ?

 

L'intérieur :

Echec ?

* Hélas, pour moi et pour vous, la tour est fermée ce jour.

* Mais un habitant, surpris de voir un touriste hors période estivale, m'informe que :

- Le donjon possède 4 niveaux,

- Chaque niveau comporte une salle unique,

- Chaque salle a gardé sa rusticité médiévale,

- Une grande cheminée est visible à chaque étage.

 

 

Consolation

* Grâce à quelques pierres sculptées posées à l'extérieur par la commune, je me rends compte du luxe que devait avoir chaque pièce.

* Mais ce luxe est de suite déclassé lorsque je vois une massive porte.

Pourquoi est elle si primitive ?

* Avec sa solide serrure et ses imposants verrous, je peux affirmer que cette porte fermait l'une des cellules de la prison, puisque telle fut la fonction du donjon à partir du siècle de Louis XV (voir liste des rois).

 

 

Le diaporama du donjon est ici - CLIC

 

 

 

Histoire du château :

* Au début du 11ème siècle, le dernier fils de Raoul de Déols (seigneur de Châteauroux), possède les terres de La Châtre. Il est nommé : Eudes de Déols.

* En 1152,  Éléonore d'Aquitaine épouse Henri Plantagenêt futur Roi d'Angleterre. Cet acte, bien loin de l'histoire de la petite commune de La Châtre, aura pour conséquence (2 siècles plus tard), la scission de la France et le début de la guerre de Cent Ans.

* Au milieu du 12ème siècle, le seigneur de Châteauroux et de La Châtre rend hommage au futur Roi Henri II d'Angleterre. En représailles, les troupes du Roi de France (voir liste) saccagent les 2 villes.

* En 1417, le seigneur autorise la construction de remparts pour protéger la ville.

* En 1424, le Baron (voir titre de noblesse) Guy III de Chauvigny seigneur de La Châtre et de Châteauroux fait construire un château avec un puissant donjon, en bordure de la rivière Indre.

* Vers 1453, à la fin de la guerre de Cent Ans, la ville devient prospère. De nombreuses maisons bourgeoises sont construites.

* En 1734 (?), le donjon devient une prison Royale.

* Vers 1792, les révolutionnaires ne détruisent pas ce symbole seigneurial car il va être utilisé comme prison.

* En 1937, Jean Despruneaux achète le donjon et le transforme en musée privé dédié à Georges Sand.

* En 1939, le musée accueille une collection ornithologique.

* En 1954, le donjon est officiellement déclaré : Musée Georges Sand et de la vallée noire.

* En 1966, monsieur Despruneaux lègue la tour et le musée à la ville.

* Au début du 21ème siècle, la découverte de l'extérieur est libre et gratuite. La visite du musée est payante. Veuillez vérifier les horaires d'ouverture "aléatoire".

 

 

chauvigny-35 chauvigny-33  chauvigny-34

 

 

  Cliquez pour aller au menu des Châteaux du 36 Vers Menu châteaux de l'Indre
Partager cet article