4 mai 2007 5 04 /05 /mai /2007 06:30

 

 

Département :   63 - PUY DE DÔME

 

 

 

 

Sur sa colline, le château attend le visiteur amoureux des pierres.

Le bourg : 

Situation :   (--> le voir sur une carte)

    La petite commune de Saint Julien de Coppel est située dans une "région" appelée : La Comté.

   Elle est à 12km au Sud-Est de Clermont-Ferrand et à 25km au Nord-Est d'Issoire. Le château trône sur une butte au Sud-Est du bourg.

 

  Coordonnées du château :

45° 41' 01" N 03° 19' 52" E
 45.683518°  3.331003°

 

 

  Origine du nom :

* Coppel vient d'une racine latine signifiant : Butte arrondie.

* Saint Julien est le "patron" de Brioude.

 

 

 

 

Le château :

L'extérieur :

J'ai trop mangé

* Après un frugal repas dans une taverne de cette région, il me fallait une petite marche, sinon, je ne pourrais plus entrer dans mon armure.

* Les ruines castrales sont nombreuses en Auvergne, il ne me fallut que quelques minutes pour voir, perché sur une cheminée volcanique, une tour avec une enceinte puissante.

* Un sentier en pente douce contourne l'à-pic. 

 

 

Est ce une grosse cheminée ou une tour médiévale ?

 

 

L'approche

* Cette forteresse, aujourd'hui très ruinée, a du être impressionnante pour son époque, puisque des dessinateurs ont réalisé quelques représentations graphiques curieuses ou extraordinaires.

* En arrivant sur le plateau, la forme guerrière de la ruine s'adoucit et ne laisse apparaître que la tour maîtresse au dessus des arbres.

* Souvent, je fais le tour de la ruine pour m'imprégner de son architecture, mais Coppel étant entouré d'arbres et si proche du ravin, la découverte est difficile.

* Je révise ma méthode de recherche.

* Sans pendre de risque, je constate que les courtines externes épousent les contours du rocher, je suis devant une construction défensive construite au moyen âge.

 

 

 

La tour est ficelée comme.... un rôti

Première analyse de la Tour

Que vois je au pied du donjon ?

* Aucune d'archère (voir vocabulaire) ni ouverture de tir. Cela me fait penser à une construction du 12ème siècle.

* La puissante tour avec un épais mur de protection confirme mon hypothèse. Pourtant, la construction a une forme ronde. Ceci prouve qu'elle date au moins du 13ème siècle.

 

 

 

Mes premières conclusions

* Avec si peu de moyen de défense, ce château devait servir à la surveillance de la vallée et au "transport" de signaux visuels entre les différents châteaux "de la Comté".

* Aucun seigneur important a du vivre dans ce château certainement habité par des soldats.

* L'utilisation de moellons de basalte (noir) et de décors en arkose (blanc) donne à cet ensemble une esthétique agréable, mais je ne pense pas que cela soit la raison première.

 

 

 

L'intérieur :

Elle se déshabille... pour moi

* En contournant le puissant mur pour trouver une entrée dans le château, je constate que la tour s'est "déshabillée" pour mieux révéler son intérieur.

* Les salles circulaires du donjon sont voûtées et semblent petites.

* Aucun élément de décors ou de confort est visible.

* Ce donjon au mur épais n'était pas habitable, ce qui semble confirmer mon hypothèse d'un château pour soldats.

 

 

 

Il ne lui manque qu'un toit pour être (presque) habitable

Le logis

* Au Nord, apparaît un bâtiment rectangulaire avec quelques traces de cheminée, et des "fantômes" de fenêtres certainement ouvertes au 16ème siècles.

* Je suppose que plusieurs époques de construction se chevauchent. Un arc de décharge dans le mur semble être une preuve.

* Comme pour le donjon, entre certains moellons de basalte sont insérées des pierres en arkose plus tendre et facile à travailler.

* En slalomant entre les hautes herbes et les arbustes puis en prenant de la hauteur sur la tour, il est possible de reconstituer le plan de cette ruine.

 

 

 

C'est la fin

* Cette ruine n'a pas révélé tous ses secrets, il me faut continuer ma quête.

* Avant de vous quitter ici, je vous invite à regarder l'horizon.

* Voila un plaisir visuel qui justifie ma passion pour les ruines castrales.

Ressentez vous aussi ce plaisir ?

 

 

Le diaporama du château est ici - CLIC

 

 

 

Histoire du château :

* Au milieu du 10ème siècle, une famille Coupeilh est citée dans un texte. Elle possède quelques terres dans la région.

* Au milieu du 11ème siècle, une fortification est signalée sur la commune. Elle aurait été construite à la demande de Godefroy de Bouillon (?).

* Au 13ème siècle, il semble qu'un château soit construit (ou renforcé) sur la colline.

* En 1626, Richelieu demande la destruction des châteaux. Coppel est partiellement arasé.

* Au milieu de 19ème siècle, lors de travaux de terrassement, un parchemin daté du 16ème siècle est trouvé. Ce document contient 42 strophes narrant la confrérie du Saint-Esprit. Il semble que ce document soit une reproduction d'un texte original du 13ème siècle. (Ce manuscrit est visible aux archives départementales).

* En 1860, la chapelle du château s'écroule. Elle ne sera pas reconstruite. C'est celle du village qui reçoit depuis ce jour les "pèlerins".

* En 1861 (?) une partie du donjon s'écroule.

* En 1926, la ruine est inscrite aux Monuments Historiques.

* Au 21ème siècle, la découverte de la ruine est libre et gratuite. Le risque de recevoir une pierre existe. Le lieu est si beau, prenez le risque de la visite... avec... d'infinies précautions.

 

 

Sœur Anne, ne vois tu rien venir ?....

 

  Cliquez pour aller au menu des Châteaux du 63 Vers Menu châteaux du Puy de Dôme
Partager cet article

commentaires

P
Oups !<br /> J’ai interverti mes mots dans l’avant-dernier vers : il fallait lire : « N imbé de l’aura des temps très anciens », pour que la rime existe !<br /> <br /> Et, fort heureuse que l’on ait sans doute un nouvel aperçu des ces ruines magnifiques ! Aperçu ? Que dis-je un nouvel éventail très large de photos du site ! Merci d’avance !
Répondre
L
* Puisqu'erreur vous avez commise.....<br /> ....... punition vous devez avoir !<br /> * Vous aurez à subir sans broncher et avec le sourire.....<br /> ....... 3 églises consécutives....<br /> .......... de plus peu défensives !..... hihihi
P
S avouré j’ai ce lieu et ses images<br /> A ccessibles !* J’ai pu voir Moyen-Âge<br /> I lluminer ces ruines… Aussi merci<br /> N e mie vouloir grossir ! ** Avez ainsi<br /> T rouvé magnifiques et vieils bâtis !<br /> <br /> J e dirais juste qu’il aurait fallu<br /> U n « carré blanc » mettre ! Car dévêtue<br /> L a tour s’est devant vous !*** Spectacle osé ! <br /> I l est vrai : ça nous a moult arrangé !<br /> E n effet, dessous fort affriolants<br /> N ous a offert la belle (à vous, avant !). <br /> <br /> D écouvrir qu’est voûtée la dame n’a<br /> E videmment rien changé, car cela<br /> <br /> C onfère à son intimité grand charme !<br /> O ui, on en verserait presque une larme,<br /> P arce que jadis se rappelle à nous, <br /> P arce que l’on plonge dans rêves fous <br /> E mpreints d’Histoire, de ce que l’on veut.<br /> L ’esprit divague… lors on est heureux !<br /> <br /> A vez bien réussi votre mission !<br /> U n castel qui montre votre passion,<br /> V ers laquelle nous menez, Chevalier.<br /> E st site magique, même ruiné !<br /> R affiné ne fut ? Nous n’en avons cure ! <br /> G randioses sont tous ces lambeaux de murs<br /> N imbés de l’aura des très anciens temps.<br /> E st-ce une ambiance qui me plait fort bien !<br /> <br /> * cf. mon dernier commentaire et votre réponse.<br /> ** cf. le 1er § « J’ai trop mangé ».<br /> *** cf. § « L’intérieur – Elle se déshabille… pour moi »
Répondre
L
* Ce château est si fascinant que j'ai planifié (sans date) de le revoir et surtout de le photographier avec mes objectifs actuels.<br /> * Je le montrerai autrement, en mieux, en plus énigmatique, en plus de détails.<br /> * Suis je devenu un amoureux des châteaux brique et pierre ?.... Peut être, suite à la lecture d'un ouvrage ancien récupéré dans une brocante.<br /> * Conséquence : Il est possible que dans un an (ou deux) je republie ce château avec un addendum.... et des milliers (au moins) de photos).
A
Dommage… à part la 1ère et la dernière photo, toutes sont invisibles : « not found » me dit-on.<br /> Du coup, je réponds à votre question posée « sur » la dernière image : non, je ne vois rien venir !… alors que je viens de découvrir ce castel et que je souhaitais mieux le connaître.<br /> Pouvez-vous faire quelque chose ou est-ce « infaisable » avec la nouvelle version ?<br /> Grand merci d’avance si vos pouvez remédier au problème.
Répondre
L
* Merci pour votre commentaire m'informant d'un bug d'images.<br /> * Pour une fois, ce n'est point Overblog qui en est la cause, c'est un site externe d'images que j'avais testé il y a quelques années.<br /> * Je viens de corriger. Pour me faire pardonner, j'ai :<br /> - 1 - Ajouté d'autres images.<br /> - 2 - Changé un peu la prose.<br /> - 3 - Mis en lien une "nouvelle" possibilité de cette version de OB --> Un tableau d'images.
L
Au milieu de 19ème siècle, lors de travaux de terrassement, un parchemin daté du 16ème siècle est trouvé. Ce document contient 42 strophes narrant la confrérie du Saint-Esprit. Il semble que ce document soit une reproduction d'un texte original du 13ème siècle. (Ce manuscrit est visible aux archives départementales). <br /> <br /> Sur cette description, je me permet d'apporter un rectificatif important..messires.<br /> <br /> Ce manuscrit a été retrouvé sur le site de ROCHE qui est situé à 2 kms de COPPEL.<br /> Ce manuscrit, ainsi que des fers de lance, a été découvert lors de la création de la rampe d'accés au site.<br /> A ce jour le site (plateau de ROCHE) posséde une sanctuaire, une statue de la vierge, et un pelerinage annuel.<br /> <br /> ROCHE possedait également un chateau, il reste sa chapelle datant du 12eme,qui a été restauré.<br /> et le vestige d'une tour ronde arrasé au niveau du plateau.<br /> <br /> Si vous le souhaiter, si vous venez dans notre belle terre d'AUVERGNE, je me ferais plaisir de vous rencontrer et de vous confier quelques lieux magiques du MOYEN AGE.<br /> <br /> Je suis trés épris de cette période de l'histoire de FRANCE.
Répondre
L
trés beau descriptif de ce chateau médiéval;j"habite à st julien de coppel et j'ai toujours grand plaisr à me receuillir dans ces murailles;<br /> le livre "ravel" donne une bonne description de la batisse<br /> Ce serait godeffroy de bouillon qui l'aurait faite batir,COPPEL faisait parti des chateaux qui defendaient la capitale de la comté d'auvergne/VIC LE COMTE<br /> Au même titre que les chateaux de BURON,CRAMPS,MERCUROL,BUSSEOL,il formait ceinture autour de sa capital<br /> Des piéces de monnaies du 13éme à l'efigie des évéques de CLERMONT y ont été découvertes.<br /> <br /> Il est a savoir, qu'au pied du chateau se trouve une fontaine médiévale (vestiges;;)et sur ses flans ouest, se trouvent le vieux village en ruine de COPPEL.<br /> Certaines demeures renferment des fenetres a assises, cerainement prises sur le chateau<br /> Le chateau de COPPEL meriterait que ses ruines renaissent, a ce jour , son donjon est habité par les eperviers qui nichent au sommet des vestiges:<br /> Du village en ruine, on peut prendre le chemin d'accés au chateau avec murets de pierres <br /> Ce chemin zqt bizn visible au milieu de la vegétation , et conduit à la porte de la premiere enceinte qui a de nos jours un pan de mur tjs debout, <br /> belles photos et beau texte merci chevalier de donner de la passion
Répondre
L
<br /> Voila de nombreux détails qui améliorent la connaissance de cette ruine. Merci messire Lavenu.<br />    Cette ruine est magnifique. Bien qu'inscrite dans les tablettes du gouvernement (dans les inscriptons des monuments) elle n'a pas la chance d'avoir un projet de consolidation<br /> et de fouille.<br /> Mais peut être qu'un jour...<br /> <br /> <br />