Translation

Select your language below

 
 

 

 

Recherche Dans Ce Site Web

Joyeux Noël

19 janvier 2022 3 19 /01 /janvier /2022 08:50

 

 

Département 73 - SAVOIE

 

 

 

 

Une élévation haute comme.... une montagne (ou presque)

Le bourg :

Situation :   (--> le voir sur une carte)

  La commune de Chignin est située à 35km au Sud-Ouest d'Albertville (voir cette cité), à 15km au Nord de Pontcharra (voir son château) et à 10km au Sud-Est de Chambéry (voir son château).

 

   Coordonnées de la tour

45° 31' 40" N 05° 59' 56" E
 45.527806°  5.999028°

 

 

 

 

La tour :

L'extérieur :

Etre sur le grand plateau 🚴

* Après avoir conquis la tour de Montagny puis la tour du Villard, puis la tour de La Place, puis la tour de Boichère-Corraz, je me dirige au Nord-Ouest (repère 5 sur la carte) pour attaquer la tour de Bourdeau.

* Cette cinquième aventure m'emporte non point vers une construction mais une élévation du sol formant un petit plateau ou une motte aplanie.

* Soudain, j'ai un doute en découvrant l'angle si peu solide pour porter une tour.

A-t-il mal vieilli ?

ou ai je trop d'imagination ?

 

 

La vigne est vierge, mais la tour ne l'est plus... comme moi !

 

 

Le rien est un tout qui se déguste 

* Avec précaution, je monte sur le petit plateau.

* Avec émotion, je vois un bâtiment survolant le sol.

* Avec oscillation pour ne pas l'effrayer, je le contourne.

* Avec stupéfaction, je découvre des pierres envahies par la végétation.

* Avec déception, je constate que l'association de sauvegarde n'a pas encore tenter une mise en valeur.

* Avec délectation, j'observe les pierres correctement équarries sur la haute paroi.

 

 

 

Etait ce un abri de vigneron ou une tour médiévale ?

L'intérieur :

Le doute est aussi de la castellologie

* Mes contournements me font découvrir une entrée.

* Entre la végétation, l'écroulement des murs, les consolidations d'urgence, j'ai des doutes sur la date de construction du bâtiment ainsi que sa fonction.

* J'entre en baissant la tête... comme un pèlerin.

 

 

Ses entrailles sont lumineusement obscures

* Les murs ont une épaisseur de 1,5 mètre.

* En partie basse, je vois une voûte.

Etait ce une cave ou une réserve ?

* Puis sur un mur, je crois voir les vestiges d'une cheminée.

* Puis une imposante salle dont la fonction m'est inconnue.

 

 

La fin, c'est le retrait dans la vallée

* Pensant avoir tout vu mais pas tout compris, je ressors de cette tour... qui n'en est peut être pas une.

* Puis je redescends dans la vallée tout en observant la beauté du paysage.

* Soudain, au dessus de moi apparaît une fascinante construction.

* Il me faut de suite la connaître puis la comprendre.

 

 

 

Le diaporama de la tour de Bourdeau est ici - CLIC

 

 

 

 

Histoire de la tour :

* Au 13ème siècle, le Comte de Savoie (voir liste) Amédée IV, en guerre contre le Dauphiné (quelques kilomètres à l'Ouest et au Sud), demande la construction de systèmes défensifs au lieu dit Villard.

* Vers 1240 (les textes étant rares, les historiens supputent cette date), des tours d'habitation et de guet entourées de remparts sont construites.

* Vers 1330, par son mariage, le site est possession de Rodolphe de Miolans.

* En 1347, le Comte (voir titre de noblesse) Amédée VI de Savoie donne l'investiture de la tour à Aymar de Seyssel de la Bâtie.

* Au milieu du 15ème siècle, par héritage, le site est possession de Jean de Seyssel (voir cette famille), maréchal de Savoie (voir cette fonction).

* En 1470, Guy de Seyssel, seigneur de Bourdeau, de Saint-Cassin, de la Serraz, hérite de son cousin Jean de Seyssel.

* Au 16ème siècle, la maison forte et les tours sont visibles depuis la vallée.

* Au début du 18ème siècle, le site est toujours possession d'une branche de la famille Seyssel.

* En 1738, la tour est propriété de Nicolas Graine.

* Au 19ème siècle, certains témoignages affirment que les 7 tours et une maison forte sont encore visibles.

* Au 20ème siècle, les pierres du rempart et des tours sont récupérées. Ruines informes semble être l'avenir de ces constructions.

* En 1991, comme ses consoeurs, la tour de Bourdeau est inscrite aux Monuments Historiques (à vérifier).

* Au 21ème siècle, la découverte de l'extérieur de la tour est libre et gratuite. Bien que l'association de sauvegarde des ruines de Chignin consolident les tours, il est important d'être très vigilant, calme et respectueux à l'intérieur de cette fragile construction médiévale.

 

 

Que ce panorama est magnifique... puisque au loin c'est mon Dauphiné...hihihi

 

     

Vers Menu châteaux de Savoie

Partager cet article

commentaires

P
T ant bien savez faire suspens durer !<br /> O n s’attendait à grande nudité,<br /> U n plateau vide de son bel antan.<br /> R ien de cela ! Au bout d’un petit temps,<br /> <br /> D évoilé avez restes de bâtis. <br /> E t tant pis si sont plutôt « d’aujourd’hui ».<br /> <br /> B ien savons rêver que jadis il fut <br /> O uvrage défensif comme avons vu,<br /> U n peu avant.* Sur vestiges anciens<br /> R econstruit ont, peut-être, Savoisiens « <br /> D omaine » ? Mais aussi, voit-on, sans doute,<br /> E léments d’origine. Belle voûte<br /> A i-je aimé mirer, quel que soit son âge.<br /> U n aspect qui rappelle Moyen-Âge…<br /> <br /> P arce que cette place eut des consoeurs,<br /> S ut prévenir Savoie de moult malheurs.<br /> <br /> * les tours vues dans vos articles précédents.
Répondre
L
* Rusé j'ai été... je l'avoue... en ne montrant que peu au début.<br /> * Il me fallait bien trouver une astuce scénaristique pour attirer l'attention sur un bâtiment curieusement consolidé ou modernisé ou modifié.<br /> * Mon but fut aussi de montrer qu'il faut toujours être attentif sur un site de l'histoire. De loin, les 4 tours se voient, donc les touristes s'y pressent. Mais pour découvrir La Bourdeau.... il faut des yeux et de la patience.<br />