16 décembre 2022 5 16 /12 /décembre /2022 08:50

 

 

Département 71 - SAÔNE et LOIRE

 

 

 

 

Y aurait il quelques belles rondeurs derrière les arbres ?

Le bourg :

Situation :   (--> le voir sur une carte)

    La commune de Sergy est située à 40km au Nord-Ouest de Macon, à 30km au Sud-Ouest de Châlon sur Saône et à 10km à l'Est de Buxy.

 

  Coordonnées du château :

46° 36' 18" N 04° 40' 59" E
 46.605142°  4.683078°

 

 

 

 

Le château :

L'extérieur :

Visiter c'est déguster !

* Avec un titre aussi évocateur, vous imaginez toutes et tous qu'en Bourgogne je suis un alcoolique. 🙄

* Que nenni !

* Je suis en cette province viticole pour négocier un traité de paix sur la demande de mon Dauphin (voir liste) puis faire quelques emplettes 🍾 pour les caves du : Versailles du Dauphiné (voir ce château).

* Soudain, sur une route de plaine, mes poils de castellologue amateur (et non de dégustateur) se dressent.

Dois je ôter ma casquette d'oenologue pour un heaume approprié ?

 

 

Cette Belle possède la forme idéale... pour la défense du château évidemment

Faire le mur !

* Derrière ce haut mur indéfinissable trône de hautes constructions que je pressens avoir été élevées à la fin du Moyen Âge.

* Sur la gauche trône une imposante tour coiffée (repère E) dont les mâchicoulis (voir vocabulaire) rappellent les heures sombres de la guerre de Cent Ans (par exemple).

* Je me déplace quelques mètres vers la droite pour observer cette imposante construction défensive.

* Étant positionné au Sud-Sud-Est, les bâtiments s'offrant à moi sont entrelacés, pourtant j'identifie :

- Devant moi, hors de l'enceinte médiévale, la chapelle privée (repère 1) construite au 19ème siècle (voir l'historique).

- Puis sur sa droite, une ancienne tour médiévale (repère A) de l'enceinte défensive extérieure devenue pigeonnier au 18ème siècle.

- Puis, un mur avec arquebusière (elle n'est pas la seule sur le château).

- Enfin sur la gauche (repère 2), deux hautes fentes verticales (dont une obstruée) que je pressens avoir contenu les flèches du pont levis.

* Il me faut un plan pour mieux comprendre cet enchevêtrement de bâtiments.

 

 

Même le plan forme un cercle bien rond  (ou presque)

Le bon plan

* Légende du plan simplifié :

A - Pigeonnier,

2 - Premier pont levis,

C - Tour porche,

D - Tour carrée,

E - Donjon,

F - Tour des archives,

G - Tour du hourd,

H - Trace d'une poterne,

3 - Cour intérieure,

J - Ancienne cuisine,

1 - Chapelle.

* Conclusion provisoire :

- La basse cour était à l'Est.

- La poterne est logiquement placée coté opposé à l'entrée.

- Les deux puissantes tours sont à l'opposé de la première enceinte.

- Le première enceinte défensive (coté Est) a disparu, même sa tour ronde d'angle (repère A) a été changée de fonction (pigeonnier).

- Le pont levis "primitif" (repère 2) aurait été bouché durant la guerre de Cent Ans pour être remplacé par une autre construction plus à l'Est, disparue totalement au "siècle dernier".

Les canards appartiennent ils aux systèmes défensifs ?

 

 

En voir plus pour tout comprendre

* Maintenant que le château n'a plus de secret pour moi, je me dois de le regarder les yeux dans les yeux (heu.. plutôt en face) :

- Le panneau m'informe que je ne me suis pas trompé de château.

- L'ambiance est bucolique avec ses arbres majestueux et son lac frissonnant.

- Cette profonde étendue, claire et sage en notre siècle de paix...

... Blabla...

* Diantre !

* Plume de poète j'ai prise, mais point Michault Taillevent je suis.

* De suite, je reprends mon oeil d'aigle pour parfaire ma découverte descriptive des bâtiments.

* But : L'observer puis retrouver les noms et fonction des tours.

 

 

Quelle compacité architecturale ! Avec les lettres de légende, ce château devient légendaire !

 

 

Rapide analyse des tours

* La tour carrée (repère D) dans l'angle Sud-Est ne montre plus de système défensif.

* Derrière, le donjon (repère E) arbore, sous sa lanterne de guetteur, une plateforme défensive avec mâchicoulis en pierre.

* Légèrement sur la droite (entre D et C), une curieuse construction en encorbellement tente de faire un compromis entre échauguette et oriel.

* La merveille de ce château est incontestablement au centre de la façade : La tour-porche (repère C).

- Sa hauteur : 15 mètres.

- Sa forme en arc brisé : 4 mètres de large, et d'une profondeur de 3 mètres de profondeur.

- Les mâchicoulis intérieurs peuvent s'apparenter à un assommoir.

- Avec son pont-levis (aujourd'hui disparu), cette entrée à l'architecture (presque) unique a du faire réfléchir plus d'un assaillant.

Sur le croquis, je constate que l'escalier intérieur en colimaçon ne commence qu'au premier étage.

-- Curiosité : Le rez de chaussée possède deux salles qui furent des fosses d'aisance pour 4 latrines positionnées sur plusieurs étages et salles.

* Puis sur la droite, angle Nord-Est (repère G) une tour circulaire surprenante nommée : Tour du hourd.

- Sa base possède une archère canonnière parfois nommée arquebusière.

- Ma documentation affirme qu'un puits de 1,2 m de diamètre existe en partie basse.

- Au sommet, une charpente à claire voie en chêne reposant sur des consoles de pierre formant mâchicoulis.

-- Les archéologues nomment ceci : Un hourd.

-- Des hourds ronds sont rares (je vous ai déjà montré plusieurs fois des anguleux).

-- Il semblerait que ce soit l'un des rares hourdages intacts datant du 15ème siècle.

 

 

 

L'intérieur :

Faim ou soif ?

* Certains jours, le site castral est ouvert à la visite après avoir donné quelques piastres.

* Hélas, en mars je suis venu dans cette contrée. Conséquence : Clos est le portail.

* Qu'importe, je vais m'abreuver (de connaissances bien sur 🤥 ) dans un autre château. 🍷

 

 

La diaporama du château est ici - CLIC

 

 

 

Histoire du château :

* En 1067, le sieur Sercy est cité dans un texte. Certains historiens affirment qu'il est un cadet de la puissante branche des Briançon.

* Au 12ème siècle, construction du château peut être par Jean de Sercy après sa croisade en Terre Sainte. Certains historiens affirment que ce fut une maison forte.

* Au 13ème siècle, les seigneurs de Sercy, proches des Ducs de Bourgogne (voir liste), réalisent quelques modifications défensives. Ce château de plaine a pour fonction la défense de la vallée de la Grosne et de la puissante abbaye de Cluny

* A partir du 14ème siècle, durant la guerre de Cent Ans, la province est attaquée. Le château ne fait pas exception. Pillé plusieurs fois il est (à vérifier).

* Au 15ème siècle (à partir de 1450 ?), Guillaume de Sercy (seigneur de Champalement et d'Igornay et premier écuyer des écuries du Duc Philippe le Bon) demande l'adaptation/modification du château suite aux progrès de l'armement : Aménagement d'arquebusières et bouches à feu. Certains historiens affirment que les systèmes défensifs sont techniquement "très en avance" par rapport à ceux des châteaux de la province.

* A la fin du 15ème siècle, Jean de Sergy, neveu de Guillaume, supervise les adaptations défensives.

* Au début du 16ème siècle, Claude de Sercy délaisse la forteresse car il fait construire, sur une colline proche (le Bourgeot), un château de confort "style Renaissance". Il décède (vers 1540) avant la fin des travaux.

* Peu de temps après son unique fils décède. La lignée s'éteint. Le château renaissance est oublié puis devient ruine (le voir ici).

* A partir du 16ème siècle, la famille propriétaire du château ne l'habite pas. Aucune amélioration de confort est réalisée. L'architecture médiévale du château est figée.

* Au 18ème siècle, la tour ronde du rempart extérieur est aménagée en pigeonnier avec échelles mobiles sur pilier central.

* Vers 1792, les Révolutionnaires assiègent le château.

* Au 19ème siècle, les propriétaires aménagent une chapelle privée

* En 1811, un perron est construit en avant de la tour-porche (repère C).

* En 1929, un violent incendie détruit une partie du château.

* En 1955, une partie du site est inscrite aux Monuments Historiques.

* En 1974, le château est classé aux Monuments Historiques.

* Au 21ème siècle, la découverte de l'extérieur du château est libre et gratuite depuis la route et les rues. La visite payante du parc avec ses arbres remarquables et de quelques salles est possible certains jours. Veuillez vous renseigner.

 

 

Quel magnifique château fort figé dans le temps !

 

      Cliquez pour aller au menu des Châteaux du 71

Vers Menu châteaux de Saône et Loire

Partager cet article

commentaires

P
N ombreux castels, et rien que des castels (!),<br /> O ui, je vous souhaite pour ce Noël !<br /> E n forme de livres ou bien mieux « en vrai »,<br /> L e tout est qu’ils ne restent mie secrets !<br /> <br /> P arce qu’êtes fort, intelligent, beau (!),<br /> S aurez, plus tard, nous en faire cadeau !!!
Répondre
L
* Le Gros Bonhomme Rouge m'a apporté......<br /> ...... hummmmm....<br /> ............ 3 livres fascinants (et uniques évidemment... comme moi.... hihihihi).<br /> * Nota : Si j'avais été plus sache cette année, peut être en aurais je eu plus que 3.<br /> * Je vais d'abord dévorer ces merveilles pleines de mots......<br /> .... et peut être.... si VOUS êtes sage (devant mes églises.... hihihihi)...... je les montrerai en ce blog.<br /> ** Signé : Votre Demi-Dieu Dauphinois (nommé 3D), Grand, Beau, Fort, intelligent, Fascinant, Merveilleux...... et modeste.... hihihihi.
P
S ûr que ce castel est des plus ancien.<br /> E t remanié fut-il, c’est bien certain.<br /> R avie je suis, cependant le mirer<br /> C ar moult détails reflètent le passé.<br /> Y suis-je sensible. Avez, Chevalier,<br /> <br /> B eautés de ce site mises en valeur.<br /> O n regarde donjon avec bonheur.<br /> U niques semblent ses mâchicoulis.<br /> R êveuse suis-je face à hourds ! Et puis,<br /> G rand’joie est-ce échauguette découvrir<br /> O u oriel, peu importe, c’est plaisir !<br /> G uère de doute que croquis donnés<br /> N ous ont à compréhension fort aidés.<br /> E n soyez dès lors cent fois remercié ! <br /> <br /> M unis de toutes ces explications<br /> E st-ce plus aisé fortifications<br /> D eviner telles que furent antan,<br /> I maginer ce que les assaillants<br /> E urent comme vision : force des murs,<br /> V isible encore aujourd’hui par allure <br /> A ustère* dûe à concentrés bâtis.<br /> L es ennemis durent être surpris <br /> E n voyant cette place… moi aussi !<br /> <br /> N ous avez régalés car atypique<br /> B ien est ce lieu. Cela le rend magique !<br /> <br /> * Oui, même avec beaucoup de fenêtres « modernes », je trouve une allure austère à ce castel si « ramassé », compact.
Répondre
L
* Bien qu'il ne soit pas visitable, ce château m'a procuré beaucoup de plaisirs !<br /> * Son origine médiévale se ressent partout, portant, il semble moderne. Ce contraste m'a étonné, même si j'ai tenté de cacher cette modernité dans ma prose.<br /> * Il est vrai que dans les provinces aussi "plates", les châteaux ont toujours été habités, donc ils ont bénéficié des ajouts de confort.<br /> * La Bourgogne médiévale sera certainement en valeur cette année.