21 décembre 2021 2 21 /12 /décembre /2021 08:50

 

 

Département :  68 - HAUT RHIN

 

 

 

 

Voyez vous une construction médiévale fortifiée ?

Le bourg :

Situation :   (--> le voir sur une carte)

   La commune d'Uffholtz est située à 35km au Sud-Ouest de Colmar, à 20km au Nord-Ouest de Mulhouse et à 5km au Nord-Est de Thann (voir son château).

 

  Coordonnées du château :

47° 50' 34" N 07° 08' 48" E
 47.842860°  7.146664°

 

 

 

 

Le château :

L'extérieur :

Y aller, c'est s'y rendre

*-* Pour un castellologue amateur, le Rien, c'est beaucoup.

*-* Pour un passionné de châteaux d'origine médiévale, monter, c'est la mission essentielle.

* C'est avec ces deux théorèmes qu'après avoir visité les fortifications de Thann, mon destrier me transporte au Nord-Est vers Uffholtz.

* En ce bourg je quémande à un autochtone :

- "Beau sir, veuillez m'indiquer la sente pour Herrenfluh."

-- "Toi t'es pas d'ici, donc t'sais pas" me répond l'édenté.

- "Il est vrai, noble sir, que d'une lointaine contrée merveilleuse je viens."

-- "Ben t'as cas aller par là, il est sur la montagne à 820 mètres de haut."

- "Dois je partir d'ici à pied et laisser mon brave Pégase ?"

-- "Toi t'es pas d'ici, ya ka prender la route qui monte !"

* Comme vous le constatez, je parle de nombreuses langues. 🤣

* Conséquence : 4 kilomètres au Nord-Ouest plus haut, je découvre ceci.

 

 

 

Suis je à l'intérieur ou à l'extérieur ?

L'intérieur :

Si confusion, il y a Confucius

-- "Le bonheur n'est pas toujours dans un ciel éternellement bleu, mais dans les choses les plus simples de la vie."

* C'est avec cette pensée confucéenne que j'aborde la ruine très.... heu.... ruinée. 🤔

-- "Nulle pierre ne peut être polie sans friction, nul homme ne peut parfaire son expérience sans épreuve."

* Mon épreuve est là, devant moi : Comprendre cette ruine. Lentement j'avance. 🚶

-- "Notre plus grande gloire n'est pas de ne jamais tomber mais de nous relever après chaque chute."

* C'est à ce moment que je glisse puis tombe. Il est bien sympa ce Confucius, mais j'ai mal au genou. Donc la pensée positive..... je lui dis...... Pfff. 😳

-- "Je ne cherche pas à connaître les réponses, je cherche à comprendre les questions."

* Mouai..... J'avoue que point d'accord je suis, j'aimerai bien comprendre le rôle de cette paroi. 🙄

-- "La vraie connaissance est de connaître l'étendue de son ignorance."

* Donc, j'ose affirmer que ma connaissance est sans limite 🤣 ....... puisque je ne comprends rien à cette ruine.

 

 

Etre ou ne pas être, telle est........

-- "L'homme qui déplace une montagne commence par déplacer les petites pierres."

* Sur un rocher arrondi j'ôte la poussière, puis je pose mon séant merveilleux et musclé pour écouter.

-- "Le silence est un ami qui ne trahit jamais."

* Mouai....... Je préfère regarder l'infini. C'est ainsi que je quitte les pensées Chinoises pour revenir en mon Royaume :

*** “L'horizon souligne l'infini” affirme Victor Hugo.

 

 

Le diaporama du château est visible ici - CLIC

 

 

 

Histoire du château :

* Au milieu du 13ème siècle, le château est cité comme possession du Comte (voir titre de noblesse) de Ferrette (voir le premier château de cette famille).

* Au début du 14ème siècle, le château est agrandi ou reconstruit (à vérifier).

* En 1468, durant la guerre de Bourgogne, les Suisses attaquent puis détruisent le château. Ruine est son avenir.

* Au début du 21ème siècle, la découverte du site castral est libre et gratuite. Veuillez être très prudents pour vous et pour la ruine.

 

 

Au loin l'infini beauté du monde

 

      Cliquez pour aller au menu des Châteaux du 68

Vers Menu
châteaux du
Haut Rhin

Partager cet article

commentaires

P
H antée j’ai failli être par le nom !<br /> E t puis, en l’analysant : eh bien, non !…<br /> R avie, de plus, qu’enfin un alsacien<br /> R este de castel me plaise aussi bien !<br /> E ut Confucius rôle à jouer ici ?<br /> N ‘en suis-je mie sûre, mais j’apprécie<br /> F ort ses pensées, et ce, depuis long temps.*<br /> L a sagesse est dans cet homme d’Orient…<br /> U n site qui ne soit de teinte rose :<br /> H ourra deux fois ! Mais question je me pose.<br /> <br /> U n mal-être s’installe, oui, en moi :<br /> F aut-il qu’à blancheur visible, je crois ?<br /> F ace externe n’aurait point disparu ?<br /> H élas, remblai serait lors aperçu…<br /> O r, peu me chaut : j’ai bien aimé ce lieu.<br /> L ‘incertitude rend esprit heureux !**<br /> T ant pis si ce n’est toujours vérité !<br /> Z èle je montre pour cette contrée,<br /> <br /> A lors, en profiter faut-il ! Ces pierres<br /> L aissent planer, sur bâti, grand mystère.<br /> S ait me seoir ce genre d’article qui<br /> A pporte questionnements, rêveries.<br /> C herchez dans ce pays de tels castels,<br /> E t ma vie et mon humeur seront belles !<br /> <br /> * je « m’épanche » : en cours d’anglais, en terminale, on nous demanda de faire une dissertation sur une pensée de Confucius, qui me valut un 18/20 (la dissert. écrite à la plume, de surcroît !)<br /> ** du moins, le mien, dans ce contexte-là.
Répondre
L
* La ruine étant minimale, il me fallait trouver une astuce pour faire un feu d'artifice.<br /> * Mon manque d'information et ma non capacité à comprendre les rares murs m'ont donnée l'idée de pensées à interpréter.<br /> * C'est ainsi que Confucius (que j'ai évidemment "bien" connu même s'il est "un peu" né avant moi) s'est invité en mon scriptorium.<br /> * Ensemble nous avons compris... que comprendre n'est pas toujours le but.<br /> * Ensemble nous imaginons...... que Noir & Blanc est LA solution pour contrer le rose.