31 août 2021 2 31 /08 /août /2021 07:50

 

 

 

Toi le touriste qui visite cette commune des Pyrénées Atlantiques......

........ sais tu que ce pont vit un événement historique unique !

 

 

Un pont..... légendaire

 

 

* En 1167, à l'âge de 23 ans, la belle Sancha de Navarre épouse le Vicomte Gaston V de Béarn, de 6 ans son ainé.

* Nul ne sait s'ils passèrent beaucoup de temps ensemble dans la chambre, mais il semblerait que 3 ans après, un enfant soit né...... Il semblerait car de l'enfant, personne le voit. C'est à ce moment que l'histoire rejoint la légende.

* En 1170, le 30 avril, Gaston V de Béarn décède, donc sans héritier mâle.

* Rapidement, une rumeur circule :

"La Comtesse a tué son fils pour régner seule !"

* Sanche VI, roi de Navarre et frère de Sancha sentant la rumeur enfler et le peuple gronder prend une décision :

"Gens de Sauveterre, je vous ai entendus.

 J'ordonne que ma sœur subisse le Jugement de Dieu !"

 

* Le lendemain, 3000 personnes sont présentes pour ce jugement Divin.

* La foule est calme, chacun attend la décision du Tout Puissant.

* La comtesse est amenée sur le pont......

..... Ses pieds et poings sont liés.........

....... puis elle est jetée dans le gave d'Oloron.

* Logiquement, le peuple espère une noyade, puisque meurtrière elle est.

 

* Mais.......

....... la comtesse flotte.........

...... elle semble comme portée au dessus des eaux.

* Lorsqu'elle est déposée sur la berge opposée, le foule est en apnée.

* Puis chacun se met à genou devant ce jugement Divin.

* C'est depuis ce jour que cette construction se nomme : Le pont de la légende.

 

 

- Ce que ne narre point la légende "vraie" est que :

-- 3 ans plus tard, elle épousera Pedro Manrique de Lara.

-- Elle donnera naissance à 3 garçons.

 

 

Le jugement de Dieu permet de rétablir LA vérité (ou pas)

 

 

La description de ce pont fortifié est ici - CLIC

 

 

  Vers menu
Contes
 et
Légendes

<---  clic
Partager cet article

commentaires

Pierrote 01/09/2021 20:40

S i diabolique est légende du jour,*
A ssurément, l’êtes à votre tour !
U n clic, sur lien que donnez pour mirer
V rai pont, nous conduit au néant ! Allez !
E t zou ! Circulez m’sieursdames ! Rien à voir !
T ant goujat êtes-vous ! Ne puis-je y croire !…
E st finie critique pour aujourd’hui.
R écit-légende est but de cet écrit.
R éellement, le jugement de Dieu
E st… comment dire… (sais-je, mais ne peux !)

D isons qu’il en était ainsi, jadis.
E t le feu pouvait être autre supplice…

B ien se termine histoire, heureusement !
E ut même la comtesse trois enfants.
A ubaine : put sur ce pont fortifié
R egard jeter ! (n’est dit qu’eut yeux bandés).
N ous, en revanche, sommes fort lésés !

P rochain article nous dévoilera
O uvrage, je l’espère ! On ne peut pas,
N enni, tenir plus long temps : c’est torture !
T ant vite veux-je découvrir ces murs !

* diabolique dans le sens de cruel, comme un châtiment que le diable aurait pu (or)donner.

Le Chevalier Dauphinois 02/09/2021 08:32

* Torturée vous êtes...... gnaf...gnaf...... Ceci est le jugement de Demi-Dieu (puisque point Dieu je ne suis).
* Se faire désirer est LA raison principale de cette vie "Covidienne".
* Ainsi... chacune et chacun.... devra attendre..... comme... un confinement...... intellectuel.
* Torturée vous êtes...... gnaf...gnaf.
* Question : Suis je un Demi-Dieu ou Le Diable ?........ gnaf gnaf.