Translation

 

Select your language below

 
 

 

Recherche Dans Ce Site Web

23 novembre 2021 2 23 /11 /novembre /2021 08:50

 

 

Département 64 - PYRÉNÉES ATLANTIQUES

 

 

 

 

Pensez vous que cette église fut fortifiée ?

Le bourg :

Situation :  (--> le voir sur une carte)

  La commune de Sauveterre de Béarn est située à 50km à l'Ouest-Nord-Ouest de Pau (voir son château), à 45km à l'Est de Bayonne (voir son rempart) et à 20km au Sud-Ouest d'Orthez (voir son château).

 

  Coordonnées de l'église :

43° 23' 54" N 00° 56' 22" W
 43.398419°  -0.939565°

 

 

 

 

L'église :

L'extérieur :

L’œil est le complément des pieds

* Après avoir visité le pont de la légende (voir ici), je décide de me rendre au pied du rempart médiéval.

* Depuis la rive droite du gave d'Oloron, j'erre pour comprendre l'architecture des systèmes défensifs du bourg quand......

....... une forme religieuse s'offre à mes yeux de Dauphinois.

* Mon instinct de castellologue amateur n'a pas pour habitude de contempler une simple église.

Cela signifie-t-il que cette construction est fortifiée ?

 

 

Rondeurs et angles se battent pour avoir l'attention des touristes

L'enquête commence

* En un bon bond, je suis proche d'elle.

- Pour celles ou ceux qui se moquent de ma formulation, je souhaiterais leur expliquer qu'avec un mauvais bond, je serais dans l'eau. 😨

- Et... dans l'eau, le bonbon se dissout. 😀

* En découvrant l'église par le chevet, mon premier ressenti est l'asymétrie :

- Les deux absidioles paraissent minuscules par rapport au si haut chevet.

- Chaque toit des absidioles est différent.

- L'une des branches du transept est beaucoup plus haute.

* Que voila église très asymétrique.

* Je pressens qu'elle a été construite à plusieurs époques ou "souvent" modifiée.

* Pourtant, en la regardant côté Sud, je ne vois aucune différence dans la couleur des pierres ni leur type de taille.

Que voila mystère mystérieux !

 

 

Castellologue je redeviens

* Après avoir observé l'église comme un touriste curieux avec chapeau de paille, je change de casquette.....

..... ou plutôt je chausse mon heaume de castellologue amateur.

* Au sommet du bras Nord du transept (le plus haut des deux) j'avais remarqué des trous alignés avec en dessous des pierres en encorbellement.

- Première idée : Un pigeonnier.

- Deuxième idée : vestige d'un hourdage. Cette solution me titille beaucoup car :

-- Il y a une tour escalier accolée.

-- Une salle semble exister avec une "porte" et une haute fente.

 

 

Elégante et défensive.... Parfaite elle est

 

 

Le clocher : Arme ultime

* Vous êtes si intelligents derrière votre écran que dès le début de l'article vous avez remarqué le haut clocher culminant à 27 mètres.

* Je vous entends murmurez :

- "Le Chevalier nous prend il pour des débutants ?"

* Tel n'est point mon intention. Comme vous le savez, j'adore faire monter le suspens, faire découvrir avec lenteur.

* Cette tour carrée au dessus de la croisée "nef-transept" comporte 3 niveaux au dessus du toit de la nef :

- Niveau 1 : Deux ouvertures rectangulaires par face pour (je le suppose) une salle de repli défensif. Le tympan percé d'un oculus donne plus de vie "monastique".

- Niveau 2 : Sur chaque face, trois baies plein cintre divisées en deux par une colonnette.

- Niveau 3 : Sans que je puisse le prouver avec les images, je pressens que cet étage a été ajouté.

-- A l'origine, il n'y avait pas de toit (les pierres juste en dessous prouvent l'ajout tardif), donc c'était une plateforme défensive avec crénelage.

-- Les pierres en encorbellement alignées m'interpellent.

Était ce pour un hourdage (voir vocabulaire) ?

--- Possible surtout avec cet alignement de trou de boulin, mais j'ai un doute.

Sont ce des"gargouilles" pour l'évacuation d'eau ?

--- Certainement, mais pourquoi autant ?

 

 

 

J'affirme que ce ne sont point des marques de tacheron

L'intérieur :

Coloré

* Pour avoir la réponse à mes questions, il me faut monter dans le clocher.

* Rapidement je me rends coté Ouest, puis j'entre dans le porche pour franchir le portail.

* Je suis dans la nef. Que voila un joli ciel bleu.

* Diantre !..... Quelle lumière.

* J'erre dans les collatéraux puis dans les absidioles. Je comprends que la porte du clocher ne me sera pas ouverte.

 

 

L'échec, c'est une réussite reportée

* Qu'importe la porte, la beauté finale m'emporte.

* Je délaisse la statut de Ma Jehanne posée sur son socle de pierre pour sortir au soleil.

* Soudain à quelques mètres au Sud-Ouest, je vois une puissante construction à base rectangulaire :

- Son nom : Tour Monréal.

 

 

 

Pour voir le diaporama, veuillez cliquer ici

 

 

 

Histoire de l'église :

* Au 12ème siècle, construction de l'église (évidemment d'architecture romane).

* Au 13ème siècle, les travaux d'agrandissement (ou la finition des travaux d'après certains archéologues) créent un style architectural différent et des asymétries.

* Au 14ème siècle, à cause de la Guerre de Cent Ans, le clocher est rehaussé pour être transformé en donjon ou tour de guet défensive.

* En 1912, l'église est classée aux Monuments Historiques.

* Au 21ème siècle, la découverte de l'extérieur de l'église (dédiée à Saint André) est libre et gratuite. La visite du clocher est interdite.

 

 

Une église fortifiée dans un bourg fortifié Incroyable... La maquette reflète la réalité

 

Vers Menu églises
fortifiées
de France
Cliquez pour aller au menu des églises fortifiées   Cliquez pour aller au menu des Châteaux du 64 Vers Menu châteaux des Pyrénées Atlantiques
Partager cet article

commentaires

P
S i j’avais eu un vrai apriori
A la Tour Montréal pour ce bâti,*
U n tant j’ai, ce jour, changé d’opinion.
V ous avouerai-je qu’ici déception
E st moindre que je ne l’imaginais.
T outefois, mon esprit n’est satisfait
E ntièrement. (faut pas exagérer !)
R ude et massif est, de près, ce moutier.
R ondeurs et angles ** se marient très bien
E t donnent à cet ensemble « du chien ».***

D irez-vous : ce moutier, donc, elle adore !
E h non ! Manquent bien trop d’éléments forts !

B ien sûr, il y a le clocher très haut,
E n forme de tour de guet de château.
A i-je enfin vu défenses dans ce lieu !…
R ien à voir… mais quand même, si, un peu :
N ‘auraient religieux genre de défi «

N otifié », rehaussant la construction ?
O ui : combat du sabre et du goupillon !…
T out en « équilibrant » civile enceinte,****
A clocher montré puissance non feinte.

P uis a permis, il est vrai, en son temps,
S écurité renforcée pour les gens.

* cf. les derniers vers de ma prose à la Tour Montréal de Sauveterre-de-Béarn.
** cf. votre info-bulle de la 2e image de l’article.
*** je veux dire : l’ensemble, je le reconnais, est harmonieux à mes yeux, et fait très massif, ce qui me plait, mais cela ne suffit mie à me faire aimer vraiment ce bâtiment.
*** en mirant la maquette, pour moi, le clocher « finit », complète les défenses hautes du bourg, mais il défie celles-ci aussi me semble t-il ! (genre : je suis le plus haut (même s'il ne l'est pas vraiment), donc je suis le maître !)
Répondre
L
* Que lis je :""D irez-vous : ce moutier, donc, elle adore !"
* Ma Pierrote parle à ma place !
* C'est l'OSMOSE ! ! ! ! !
* Donc.... elle adore les églises fortifiées... comme moi... puisqu'osmose.
* Que voila grand plaisir ! ! ! ! !
* Conséquence : En 2022, il y en aura beaucoup..... rien que pour vous faire plaisir...... car c'est cela un vieux couple.... comprendre l'autre puis lui faire plaisir.
* Haaaa.... quelle année (religieuse) va être 2022......... hihihi.