5 février 2021 5 05 /02 /février /2021 08:50

 

 

Département 64 - PYRÉNÉES ATLANTIQUES

 

 

 

Le vent souffle la poussière médiévale en mes naseaux

 

Le bourg :

Situation :   (--> le voir sur une carte)

  La commune d'Ayherre est située à 40km au Sud-Ouest d'Orthez (voir son château), à 25km au Sud-Est de Bayonne (voir ses fortifications) et à 20km au Nord-Est d'Espelette.

 

  Coordonnées du château :

43° 22' 47" N 01° 14' 01" W
 43.379866°  -1.233634°

 

 

 

Le château :

L'extérieur :

Les sensations

* Après avoir traversé la petite commune, mon destrier m'emporte lentement vers le Sud-Est. La raison de cette direction :

- Mon besoin de faire du tourisme en espérant visiter les grottes d'Isturitz et d'Oxocelhaya.

* Soudain, mes poils de castellologue amateur se hérissent.

* Soudain, je sens un frémissement sur mon échine.

* Soudain, je vois.......

 

Voyez vous ses belles rondeurs ?

 

La façade aérée

* Sur la colline est posée une fascinante ruine dont la forme générale ressemble à un quadrilatère presque régulier.

* Dans un angle, je remarque une ronde tour défensive. Etant arasée, il n'est pas possible d'affirmer que crénelage et mâchicoulis (voir vocabulaire) existaient.

* L'autre angle montre aussi une tour ronde accolée à une élégante courtine.

* Les nombreuses fenêtres à meneaux en croix me permettent d'affirmer que le château fut modernisé après le 15ème siècle.

* Avec un peu d'attention, il est possible de voir quelques vestiges d'ouvertures médiévales.

* Pensant avoir tout vu de cette façade, je contourne la ruine.

 

 

Que voila façade élégante et défensive

 

 

La façade d'entrée

* Que voila une face bien surprenante !

- D'abord, elle est entière.

- Ensuite, elle monte une courtine bâtie sur le rocher.

- Ses tours affichent des canonnières sur plusieurs niveaux mais aussi des fentes de tir.

- L'association d'archères arquebusières sur la tour et la courtine permet d'augmenter les angles de tir.

* A elle seule, la porte est une gourmandise qui se déguste lentement :

- D'abord, par son blason hélas massacré (à la révolution ?).

- Puis par son arc en tiers-point,

- Enfin par sa bretèche.

 

 

Une partie du bois est déjà dans la cheminée.... hihihi

 

L'intérieur :

Le chaos ordonné

* En un bond, je suis dans le château (heu.... ce saut n'est pas un exploit olympique puisque des parties de courtine ont disparu).

* Ma première sensation est la grandeur du site. Certes ce n'est pas Chambord, mais l'espace entre les murs, puis la hauteur des parois offrent un volume digne d'un château d'une noble et puissante famille.

 

 

Les pièces de vie

* Même si je ne possède pas un plan du château, même si la lecture des ruines semble confuse, ma certitude est que je suis face aux pièces où seigneurs et servantes s'affairaient.

* Cette paroi reflète l'architecture des niveaux :

- Au premier niveau, l'ouverture (positionnée en hauteur) avec un ébrasement vers le sol fut certainement la cave ou la réserve de nourriture.

- Au deuxième niveau, la cheminée en pierre devait être dans la salle de réception (ou aula ou salle à manger).

- Au dessus, je pressens que ce furent les chambres ou bureau de travail.

 

 

La fin est un tourbillon

* Pensant avoir tout vu (et tout compris ?), je décide de repartir vers ma destination "grottesque" (voir mon introduction).

* Soudain, j'entends comme un souffle, comme un appel.

* C'est la tour qui me quémande de la regarder. Je passe la tête puis......

..... je suis emporté dans un typhon me soulevant pour......

....... admirer le paysage.

 

 

Pour voir le diaporama, veuillez cliquer ici

 

 

 

Histoire du château :

* Au 13ème siècle, construction du château.

* Au début du 14ème siècle, les seigneurs du Labourd (dont celui de Belzunce) font allégeance au Duc (voir titre de noblesse) d'Aquitaine et Roi d'Angleterre.

* Au 14ème siècle, modification du château.

* En 1450, dans les derniers moments de la Guerre de Cent Ans, les seigneurs du Labourd font allégeance au Roi de France (voir liste).

* Au 16ème siècle, le château est modernisé aussi bien que pour le confort que pour les défenses.

* Au milieu du 16ème siècle, durant les Guerres de Religion (à vérifier), le château est partiellement détruit. Ruine sera son avenir.

* Vers 1792, les Révolutionnaires récupèrent les ruines puis les vendent comme Bien National. Le site devient une carrière de pierres.

* En 1992, le site est inscrit aux Monuments Historiques.

* Au 21ème siècle, la découverte de l'extérieur du château est libre et gratuite. La visite de l'intérieur est possible sous votre responsabilité. Le risque de recevoir une pierre est important. Soyez très prudents.

 

 

Au loin, l'aventure est possible !

 

      Cliquez pour aller au menu des Châteaux du 64 Vers Menu châteaux des Pyrénées Atlantiques
Partager cet article

commentaires

Pierrote 07/02/2021 11:43

B ien chaud j’ai eu ! Nom « à coucher dehors »*
E vité j’ai ! Avez vu castel fort,
L aissé grottes alors. Chance ce fut !**
Z en je suis pour mirer site perdu,
U n de ceux que j’affectionne vraiment.
N ous faisons un bond dans siècles avant.
C ertes, un tant remaniée place a été.
E n fait, ouvertures j’ai oubliées :

A insi façade de la tierce image
Y apparaît telle qu’au Moyen-Âge.
H eureuse suis-je, « standards » de défense
E merveillent mes yeux. Quelle puissance !
R egard ne voit rien de ce que je dis ?
R éalité est qu’il nous faut, ici,
E videmment fermer les yeux… Mais oui !***

P our sûr, quand était entier, ce château
A dû impressionner… Etait fort haut.
Y trouvait-on crénelage partout
S ur courtines et tours.**** Ainsi, le tout

B elliqueux aspect offrait aux intrus.
A vec porte fortifiée, absolue
S écurité pensa lieu posséder.
Q ue ce fut vrai ou non, j’ai moult aimé
U nivers médiéval qui se dégage
E n tous points de ce bâti. Un mirage ?

N on ! Magie, certitude se mélangent.
B eauté en ressort, et je suis aux anges !

* où sont-« ils » allés chercher ces noms !…
** bien que je pense que ces grottes n’étaient mie des grottes fortifiées… Sinon vous nous en auriez parlé ou mis un lien menant vers un éventuel article…
*** vous voyez, je suis (de suivre !) vos conseils souvent donnés dans vos articles, et je ferme les yeux pour mieux voir… et ça marche à tous les coups !
**** du moins, je le suppose.

Le Chevalier Dauphinois 07/02/2021 14:31

* Hihihihi.... Des lettres bizarres..... hihihi.
* Evidemment, entre l'Alsace, la Bretagne, le pays basque....... Je pressens qu'imagination il va vous falloir en cette année 2021...... hihihi.
* Pauvre Pierrote martyrisée par le Chevalier....... hihihi.
* Je vous avais prévenue : Demander un dictionnaire spécial au Père Noël..... hihihi.
* Vous m'avez écouté pour "fermez les yeux".... mais pas pour le dictionnaire......... hihihi.
* Pauvre Pierrote martyrisée par le Chevalier....... hihihi.