9 février 2021 2 09 /02 /février /2021 08:50

 

 

Département 33 - GIRONDE

 

 

 

 

Une église Templière ne doit pas se regarder normalement

Le bourg :

Situation :   (--> le voir sur une carte)

   La commune de Mauriac est située à 25km au Sud-Est de Libourne (voir sa porte fortifiée), à 20km au Nord-Ouest de Duras et à 8km au Nord-Est de Sauveterre de Guyenne (voir cette bastide).

 

   Coordonnées de l'église :

44° 44' 43" N 00° 02' 09" W
 44.745358°  -0.035900°

 

 

 

 

L'église :

L'extérieur :

Une masse... qui m'assomme !

* En découvrant l'église, je suis éberlué, comme groggy.

* D'habitude, les églises construites par les Templiers sont simples :

- Une longue nef terminée par un chevet plat,

- Pas de transept,

- Pas de chapelle latérale.

* Cette construction regorge d'ajouts cubiques et ronds.

Me serais je trompé de ville ou de bâtiment ?

 

 

Comprenez vous cette architecture complexe ?

Un peu de recul, pour mieux avancer dans la compréhension

* Mes chausses plantée dans le cimetière, ma visière relevée, mon intelligence (si, si, j'en ai un peu) en effervescence, je tente de comprendre l'architecture de cette église :

- Une nef très courte.

- Un large transept.

- Deux rondes chapelles latérales plus basses bien qu'elles aient été surélevées pour une salle de repli.

- Un chevet en hémicycle.

 

 

Un curieux chevet

* Le chevet possède 3 petites fenêtres romanes.

* Ses contreforts sont larges et peu profonds.

* La différence de matériaux entre la paroi et le sommet prouve qu'il a été surélevé après la construction d'origine.

* Au centre trône une construction en encorbellement.

* Ses petits trous ronds m'informent que cette échauguette a été construite au moins au 16ème siècle.

* La paroi latérale de cette construction défensive montre une pierre tombale, certainement récupérée dans le sol de la nef.

 

 

Ce ne sont point latrines mais mâchicoulis

 

 

Un clocher-mur

* Curieusement l'entrée n'est pas fortifiée. Je ne vois ni bretèche (voir vocabulaire) ni archère, ni fente de tir.

* Les corbeaux au dessus de la porte furent certainement utilisés pour un auvent.

 

 

 

Voyez vous une porte pour monter dans les étages ?

L'intérieur :

La découverte

* En entrant, je vois :

- Les grandes fenêtres récentes dans la nef.

- La coupole à la croisée du transept.

- Une abside.

 

 

Les peintures de l'absidiole

* L'une des merveilles de cette église est au plafond.

* Les peintures représentent les 12 apôtres, chacun avec sa caractéristique définie par la chrétienté, par exemple Saint André et sa croix.

 

 

La surprise

* Pensant avoir tout vu, je rebrousse chemin vers la sortie quand....

..... je vois sur la gauche une porte derrière un harmonium.

* Au dessus je vois une ouverture de lumière. Conséquence, un escalier se cache derrière le mur.

* J'avance, je pousse la porte, je vois l'escalier, je monte les marches, je découvre une salle........

........ la suite est mon secret. 🤫

 

 

Le diaporama du château est visible ici - CLIC

 

 

 

Histoire de l'église :

* Au 11ème siècle, construction d'une petite chapelle.

* Au 12ème siècle, les Templiers construisent une commanderie. Lors de l'aménagement de l'église, la petite chapelle est transformée en absidiole.

* En 1282 (donc avant la dissolution de l'Ordre du Temple), le site est "donnée" aux Hospitaliers de Saint Jean.

* Au 13ème siècle, construction du clocher.

* Au 16ème siècle, à cause des Guerres de Religion, fortification de l'église.

* A la fin du 16ème siècle, le clocher reçoit un pignon. Des peintures sont réalisées dans les absidioles.

* Au milieu du 19ème siècle, une coupole est aménagée à la croisée du transept, des fenêtres sont ouvertes dans la nef.

* Au 21ème siècle, la découverte de l'extérieur de l'église (dédiée à Saint Saturnin) est libre et gratuite. La visite de l'intérieur des fortifications est interdite.

 

 

Un curieux encorbellement est le secret de cette église

 

 

Vers Menu églises
fortifiées
de France
Cliquez pour aller au menu des églises fortifiées   Vers liste
bâtiments des Templiers
Vers liste châteaux des Templiers   Cliquez pour aller au menu des Châteaux de la Gironde Vers Menu châteaux de la Gironde
Partager cet article

commentaires

Pierrote 10/02/2021 18:24

C omment ça ? Je ne suis du tout d’accord !*
H eur avez eu trouver un moutier fort
A ppartenant, c’est vrai, aux Templiers.
P ourquoi devrions-nous, lors, le mirer
E n extase quasi ?* (oui, j’exagère
L a teneur de vos propos ! N’ai-je guère «
L e béguin » pour cet Ordre si spécial,
E tant si puissant et si marginal).

T ant plus que ne furent au Moyen-Âge
E rigées fortifications… Dommage…
M e maudire allez pour cette franchise ?
P eut-être… ou pas… Savez que je ne prise
L es Templiers de trop.** Mais ceci est
I mage personnelle… dont reflet
E mbrumerait ma vision aujourd’hui ?
R éellement, je ne le pense mie.
E st clair et impartial – oui – mon esprit.

D e loin me semble ouïr votre argument :
E ut ce lieu défenses long temps avant…***

M agie n’opère donc pas, à mes yeux.
A urais-je voulu que soyez heureux
U ne fois encore lisant ma prose.
R avie j’aurais été que quelque chose
I llumine mon regard. A été
A ssurément très massif ce moutier,
C ocasse l’échauguette, à n’en douter.

P ourtant ne sont du passé que j’adore.
S oit, pour moi, ce ne sont mie des trésors.

* cf. votre info-bulle de la 1ère image de votre article.
** bien que je reconnaisse certains de leurs faits héroïques aux croisades, mais seulement ceci me siet chez eux. (NB : pour moi, les Hospitaliers firent autant, du point de vue faits d’armes, ou, du moins, presque autant, sans compter qu’eux s’occupaient vraiment des pèlerins, en sus… et on l’a oublié dirait-on… Là est ma rancœur aussi)… Et, en fait, c’est la seule info-bulle de la 1ère image qui m’a mise dans cet état !… et qui a fait que je n’ai mie pris en compte le fait que les Hospitaliers héritèrent de ce moutier par la suite !
*** … peut-être = les fortifications pourraient bien dater d’avant les Guerres de Religion… je mets la phrase au conditionnel, comme vous allez peut-être me répondre.

Le Chevalier Dauphinois 11/02/2021 13:16

* Rhôôôôôôô.... Ma Pierrote est puriste.
* Pourtant cette église possède une belle curiosité : Un encorbellement réalisé avec des pierres tombales.
* Certes, j'ai déjà montré cette particularité à Rimons en Gironde, mais en découvrir une autre est un plaisir de fascination.
* Pauvre Chevalier si incompriiiiiiiiiis !