Translation

 

Select your language below

 
 

 

Recherche Dans Ce Site Web

11 février 2021 4 11 /02 /février /2021 08:50

 

 

Département :  67 - BAS RHIN

 

 

 

 

Voyez vous une tour, un rempart, un logis, un donjon ?

Le bourg :

Situation :   (--> le voir sur une carte)

   La commune d'Ottrott est située à 20km au Sud de Saverne, à 15km au Sud-Ouest de Strasbourg et à 10km au Nord d'Andlau.

 

   Coordonnées du château :

48° 26' 42" N 07° 21' 59" E
 48.445111°   7.366583°


 

 

 

Le château : 

L'extérieur :

Avant propos

* J'ai visité le site de Kagenfels il y a bien longtemps.

* La ruine fraichement découverte sortait à peine de terre.

* Depuis, la dynamique association a beaucoup oeuvré.

* Je pressens que si vous l'avez vu récemment ou si vous prévoyez de le découvrir, le château est/sera beaucoup plus grand, beau, lumineux.

 

 

 

La (première) découverte

* Après avoir visité le château d'Hagelschloss, je décide de prendre la direction du Sud-Ouest pour faire un peu d'exercice (en réalité ma carte m'indique la direction de la peu médiatique ruine du Kagenfels).

* A 667 mètres d'altitude, un bloc de pierres aménagé par l'homme me quémande ralentir.

* Lentement j'avance sur le sentier.

* Soudain, une ruine apparait.

* En voyant l'épaisseur du remblai (voir vocabulaire), je pressens que ce ne fut point un élément défensif d'importance.

* Avec précaution, je contourne cet ancêtre :

- Ses pierres sont pauvrement équarris.

- La dimension des pierres étant aléatoire, je subodore que réparé rapidement il fut.

- La fente verticale à la base me fait penser à un puits de lumière ou d'aération.

 

Comme un volcan, la ruine a produit des coulées de pierres taillées

 

La haute suite

* A mes pieds, des centaines de pierres.

* Je regarde au dessus pour comprendre d'où elles proviennent.

* Dans la végétation, je crois voir des constructions humaines se cachant tels des militaires en kaki.

* Mon regard monte encore pour.... heu....... voir des vestiges.

* Il me faut contourner cette butte pour mieux comprendre.

 

 

 

L'intérieur :

Quel chantier !

* Le sommet de la colline a été débarrassé de ses arbres pour faciliter le travail de découverte du site castral.

* Échafaudages en fer ont remplacé provisoirement les boulins médiévaux pour donner une seconde jeunesse à cet ancêtre.

* Les bénévoles s'activent en suant. Lentement les murs se consolident.

* Je n'ose pas les déranger.

* L'un d'eux, avec une barbe hirsute, me tend un classeur pour que je comprenne les recherches des spécialistes.

 

 

Cadeau final

* Le château fut ainsi à ses débuts.....

..... puis il se transforma en cela.

* Avant de partir, je déguste le plan ainsi qu'un bretzel.

 

 

Comme cela devait être agréable de vivre ici au début du 16ème siècle

 

 

Le diaporama du château est visible ici - CLIC

 

 

 

Histoire du château :

* Vers 1250, durant l'interrègne (période où le trône du Saint Empire Germanique était vacant), l'évêque de Strasbourg s'oppose aux représentants de la ville de Strasbourg.

* En 1262, sur un blog rocheux arasé, construction d'un logis protégé par une polygonale tour, suite à la demande de l'évêque de Strasbourg.

* En 1310, le site est possession de la famille Hohenstein, vassal de l'évêque.

* Dans le dernier quart du 14ème siècle, une armée Strasbourgeoise attaque le château.

* En 1383, des "parts" du château sont vendus (donnés ?) aux familles Shoenau et Stahel de Westoffen. La paix avec Strasbourg est "signée.

* Vers 1390, le château étant le refuge de brigand, une armée d'Ottrott attaque le site castral.

* En 1406, le château est partiellement incendié.

* Vers 1430, le système défensif du château (toujours possession de la famille Hohenstein) est amélioré par la construction d'un rempart avec tours à sa base.

* Au début du 16ème siècle, le château est restauré par la famille Uttenstein.

* En 1563, la ruine est achetée par Obernai.

* En 1570, un bailli d'Obernai s'installe dans le château qui a été partiellement consolidé et habitable.

* Au milieu du 17ème siècle, le château est détruit durant la guerre de trente ans.

* Vers 1970, une campagne de fouilles et de relevés est organisés par Monsieur Lenz. Rapidement Dominique Lerch et Charles-Laurent Salch interprètent le plan.

* En 1995, les castellologues universitaires Biller et Metz améliorent le plan existant.

* Vers 1999 (?), une association de sauvegarde s'organise. Heisler améliore les relevés. La ruine se dessine enfin.

* Au début du 21ème siècle, la découverte du site est libre et gratuite. Lors de fouilles ou de travaux de consolidation, il est important de demander l'autorisation auprès des bénévoles de l'association. Veuillez être très prudents.

 

La vidéo du château est ici - CLIC

 

 

Que voila une opération d'esthétique de grande ampleur !

 

      Cliquez pour aller au menu des Châteaux du 67

Vers Menu

châteaux du Bas Rhin

Partager cet article

commentaires

P
K ilos de pierres ont failli coûter
A insi la vie de Mon Preux Chevalier !*
G rand émoi en mon cœur tout retourné !
E n même temps, je savais bien qu’aller
N e fallait-il en lointaine contrée
F ourmillant de moult sites si rosés !**
E t bien que celui-ci n’ait mie été
L e plus coloré de ceux visités,
S ait-il vils maléfices provoquer !***

O ui, ici, j’ai un tant exagéré :
T out n’est pas rose (!****), je dois l’avouer.
T out est - chance pour moi - fort bien ruiné,
R aison pour laquelle je peux proser !
O n se voit aussi croquis présenter,
T enant du rêve pour le plus « âgé ».*****
T issé j’ai liens avec murs écroulés,

A lors, je reconnais que j’ai aimé
L es pans de ces murailles abîmées
S ans savoir si donjon, rempart mirés
A vaient été !******… Mais, je veux préciser :
C e castel semble exception !… Donc, n’allez
E n toute hâte d’autres nous montrer !

* cf. info-bulle de la 2e image de votre article… et voir ***
** = l‘Alsace.
*** ben oui, j’invente, je me fais ma petite histoire à moi !…
**** littéralement parlant, bien sûr.
***** celui du XIIIe siècle.
****** cf. info-bulle de la 1ère image de votre article.
Répondre
L
* Heureux je suis que cette Alsacienne soit appréciée de vous.
* Sur le web j'ai vu quelques photos récentes de cette ruine. Elles montrent des pans de murs imposants, des remparts marquants.
* Si le roi Manu 1er nous autorise enfin à errer avec restaurant le soir, je pressens que je retournerai en Alsace :
- 1 - D'abord pour voir les ruines que je n'avais pas eu le temps de déguster lors de mes 2 x 2 semaines.
- 2 - Puis revoir certaines ruines dont celle-ci.