2 juin 2021 3 02 /06 /juin /2021 07:50

 

 

Département 56 - MORBIHAN

 

 

 

 

Que de rondeurs pour MON plaisir.... intense

 

Le bourg :

Situation :   (--> le voir sur une carte)

  La commune de Sarzeau est située à 60km au Sud-Est de Lorient, à 50km au Nord-Ouest de Saint Nazaire, et à 20km au Sud de Vannes et dans la presqu'île de Rhuys.

 

    Coordonnées du château :

47° 30' 48" N 02° 43' 43" W
 47.513458°  -2.728761°

 

 

 

 

Le château :

L'extérieur :

Est ce le bon endroit ?

* Le château est dans une presqu'île.

* Heu.... Cela signifie qu'il y a de l'eau partout.

* Votre Chevalier des montagnes Dauphinoises, vêtu de sa rutilante armure ne se sent point rassuré devant ces immensités aqueuses sensibles aux marées.

* C'est donc avec prudence que j'aborde la Bretonne construction défensive.

 

 

 

Que de verte verdure !

Comprendre c'est... heu... à prendre 😮

* Pour mieux comprendre votre visite en ma compagnie, voici un croquis digne de... heu.... Léonard de Vinci ou Emile Rocher :

1 - Parking non herbeux pour votre destrier.

2 - Douves.

3 - Entrée défensive.... du château.

4 - Logis Est.

5 - Logis Ouest.

6 - Puits.

7 - Pigeonnier.

8 - Chapelle en ruine.

9 - Marais..... (maudit ?).

10 - Océan.... interdit à votre Dauphinois en armure.

 

 

 

Que de trous carrés dans un bâtiment rond

 

Des petits trous, encore des petits trous

* C'est en fredonnant la chanson de Gainsbourg que j'aborde le premier bâtiment tout en rondeur (je pressens que ce mot sera le leitmotive de l'article).

* Par la porte basse j'entre.

* Cette construction n'est point défensive mais "gustative". C'était le pigeonnier.

* Avec le nombre important de nids, je pressens que le seigneur devait être très riche. Je les compte :

- 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9,.... 700 trous.

* Les volatiles ayant déserté le lieu, j'en fais autant.

 

 

 

Que de belles rondes dans le miroir du temps

 

La sublimation des rondeurs

* Depuis le coté Nord, le château montre une courtine protégée par de rondes tours défensives.

* Tours et courtines se mirent dans l'eau des larges douves.

* Curieusement la face Ouest semble plus douce avec sa courtine aux nombreuses fenêtres à meneaux en croix. Mais ceci n'est qu'apparence car les systèmes défensifs sont présents partout.

* Soudain dans l'angle Sud-Ouest, je vois un ouvrage triangulaire avancé devant une courtine. Je pressens que ce fut une demi-lune. Si mon raisonnement est correct, cela signifie que le château eut ses systèmes défensifs adaptés après l'invention des canons, donc à partir du 16ème siècle.

 

 

 

Que voilà une rondeur sachant se défendre

 

Les défenses actives sont partout

* Bien que ce site soit en bordure de l'océan, les rondes constructions ne sont point des phares mais de puissants système défensifs composés :

- D'un chemin de ronde couvert.

- De fentes verticales de tir.

- De mâchicoulis dont les consoles sont sculptées.

* Entre les tours, il y a des courtines possédant aussi :

- Des fentes verticales.

- Un chemin de ronde non couvert,

- Des mâchicoulis identiques aux tours.

 

 

 

Que voila rondeurs partout : Sur la tour et dans les défenses

 

Ils veulent tirer partout

* La particularité de ce château est la multiplicité de ses systèmes défensifs actifs due à leur évolution durant 4 siècles.

* Il est donc possible de voir :

- Des archères cruciformes.

- Des archères dont le centre fut adapté pour une arme à poudre.

- Des archères arquebusières.

- Des archères avec implantation d'une ouverture pour petit canon. Au dessus, un arc de décharge a été construit pour alléger la masse sur la fente.

- De véritables canonnières avec ébrasement (voir vocabulaire) extérieur important augmentant l'angle de tir.

 

 

 

Que de lumière en cette cette ronde tour

 

Que la lumière soit

* Avoir des systèmes défensifs est très intelligent pour un château médiéval. Mais s'il est impossible d'y vivre confortablement ou de ne s'éclairer qu'à la bougie toute la journée, la vie en temps de paix serait un "enfer".

* Conséquence, ce château possède de nombreuses fenêtres :

- Il y en a d'abord sur les tours.

- Puis sur les courtines défensives.

- D'autres sont certainement dans une salle pour le seigneur ou sa famille.

- Et enfin, quelques unes éclairent la chapelle.

 

 

 

L'entrée si défensive

* Il est temps de franchir le seuil de la porte pour déguster toutes les merveilles.

* Mais pour entrer, il faut montrer patte blanche car de nombreux systèmes défensifs attendent le malandrin :

- Un pont étroit enjambant les douves.

- Des archères latérales.

- Un pont levis (dont l'encadrement du pont relevé et les ouvertures des 2 flèches de levage se voient encore).

- Des mâchicoulis pour votre crâne sensible.

 

 

 

L'intérieur :

 

La suite de la visite est ici - CLIC

 

 

 

Que voila rondeurs même sur le pont... c'est le pompon !

 

      Cliquez pour aller au menu des Châteaux du 56

Vers Menu châteaux du Morbihan

Partager cet article

commentaires

P
S ûr que pour les rondeurs, êtes servi !
U n tableau qui vous met en appétit, *
S urtout que ridées ne sont-elles trop ! (
C omme tout le reste de ce château).**
I l faut avouer que le méritez :
N ‘est-il aisé franchir, tout armuré,
I mportante étendue d’eau. Et si voir
O uvrages « dodus » est votre vouloir,

S uis-je contente pour vous… et pour moi :
A i-je, mirant ce site, d’autrefois
R avissante image d’un castel fort.
Z one où est implanté est de tous bords
E xtrèmement difficile d’accès.
A vec l’aigue la pierre est « mariée », et
U n beau reflet cela donne. Me siet !***

M oult trous sur pigeonnier avez comptés.
O r, croyais-je qu’école aviez boudée !****
R éflexion idiote, oui, j’en conviens !
B eaucoup d’attributs, ici, avez bien
I dentifiés, nous expliquant comment
H ôtes du lieu surent, au fil du temps,
A ménager leur domaine. M’ont plu
N ombreux systèmes défensifs. J’ai eu «

B rochette de « récents » ou de très vieux.
R egard, où qu’il se pose, est, là, heureux.
E videmment, j’ai aimé les archères;
T ant prisé que, de toutes parts, pour guerre
A ient été murs du château habillés.
G uère de doute, conquise ai été !
N e reste qu’à savoir si intérieur
E moi provoquera… Serait bonheur !

* cf. info-bulle de la 1ère image de l’article.
** je veux dire : les tours ne sont mie en ruines (à part une un peu cassée !).
*** notamment sur la 4e image avec si poétique info-bulle !… mais sur toutes vos images aussi.
**** donc : que vous n’avez mie appris à compter !
Répondre
L
* Mentir n'est point la vocation première d'un Chevalier... surtout Dauphinois.
* Point à l'école je suis allé, car apprendre à guerroyer était ma mission essentielle.....
........ mais.....
............ sur un champs de bataille, il est important de compter l'ennemi..... surtout s'il est Savoisien (hihihi).
* Sur l'ordre du Dauphin de MON Dauphiné, j'ai du (avec beaucoup de problèmes) apprendre à compter.
* Pour ce qui est de conter fleurette..... ceci est une autre aventure d'apprentissage que je ne narrerai point ici.
P
Très joli ce château
Répondre
L
* Son architecture et sa construction défensive, agréable à l'oeil, reflètent parfaitement la puissance des Ducs de Bretagne.
P
Décidément, Chevalier, vous devez avoir peur que votre hygiène ne soit pas irréprochable sous vostre armure :
… Vous parlez de flèches de lavage ! (dans le dernier § « L’entrée si défensive ») et ce n’est mie la première fois, il me semble !

… Ou alors, vous êtes obnubilé par votre apparence ! (peur que vostre armure ne brille mie assez pour éblouir les dames de jadis… ou d’aujourd’hui !)
Répondre
L
* hihihihi.....
* Lavage.... hihihi.
* Maudit correcteur orthographique... et maudite relecture de mes vieux yeux.
* C'est amusant ce "lavage" car actuellement j'écris un article sur une tour dans une ville de bains...... où je conte mes problèmes d'odeurS.
* De suite, je corrige cette erreur..... causée par ma vieillesse bien sur.