Translation

 

Select your language below

 
 

 

Recherche Dans Ce Site Web

10 juillet 2021 6 10 /07 /juillet /2021 07:50

 

 


 

La description de la porte fortifiée de Lhyan est ici - CLIC

 

 

 

Département 33 - GIRONDE

 

 

 

Faut il encore montrer patte blanche ?

 

La citadelle :

L'extérieur :

Rions... avant d'en pleurer (de joie)

* Ayant quitté la porte de Lhyan, j'erre dans le bourg à la recherche d'une taverne pour me sustenter.

* Soudain, au Nord-Ouest, je vois une autre porte.

Puis je affirmer qu'en ce bourg, je suis souvent mis à la porte ? 🤣

* Rions.... cette commune porte bien son nom. 🤗

 

 

 

Coordonnées de la citadelle

44° 39' 51" N 00° 21' 12" W
 44.664222°  -0.353528°

 

 

 

Le pont levis est... levé par son absence

Rappel.... sans baudrier 🙄

* En ce bourg fortifié il y avait aussi un château seigneurial dont la famille était vassale du Duc Aquitaine (voir cette puissante province).

- Nota : Du château il ne reste que le souvenir de son emplacement.

* Entre possession Anglaise puis Française, avec la modernité de cette fin du Moyen Âge, avec l'esprit de "liberté" du territoire Sud (langue d'Oc) par rapport au Nord (langue d'Oïl), cette petite cité vit l'affrontement idéologique entre pouvoir seigneurial et autorité municipale (les commerçants ?).

* C'est ainsi que la jurande fit construire une citadelle défensive.

 

 

 

Une paroi défensive mais.... pas Roi 😆

* Cette construction "municipale" du 14ème siècle est composée :

- D'un haut mur entourant l'ensemble.

- D'une haute tour que l'on peut qualifier de donjon.

- Des dépendances (peut être).

* L'impressions de puissance est faible (si je la compare à un vrai château fort ou à la porte de Lhyan).

* Par contre, les fonctions défensives sont partout visibles.

* Bien que le pont en bois ait disparu (puisque le fossé a été comblé), sa position ainsi que l'emplacement de la flèche de levage sont facilement identifiables. 

 

 

 

Chemin de ronde dans un carré

L'intérieur :

Chemin de rondes ou chemin de ronde 😝

* En me transportant à travers la porte, un nouveau paysage d'architecture s'offre à mes yeux rieurs.* Bien que les murs ait été arasées, ils montrent encore des fentes verticales.

- Je pressens qu'elles furent pour des armes à poudre.... modification due au 16ème siècle.

* La largeur de circulation sur ce mur étant faible, une passerelle en bois était ajoutée. Elle était supportée par des poutres dont les trous de boulin sont toujours visibles.

Y a-t-il eu des rondes (damoiselles) sur ce chemin de ronde ? 😮

* Je ne saurais affirmer que la gente féminine sur cet axe défensif fut avec un peu (beaucoup 😜) d'embonpoint, mais il est certain que les femmes participaient à la défense.

Y a-t-il eu des rondes (danses) sur ce chemin de ronde ? 🤪

* Peut être.... lorsque victoire il y eut sur les maudits attaquants.

 

 

 

Que voila un solide donjon... heu... donjonnant

La tour ou le donjon ou la tour-donjon 🤔

* Triste je suis, elle n'est pas ronde.

* Ceux qui me suivent depuis longtemps savent que j'adore les rondeurs... partout. 🤗

Vais je quand même vous la décrire ?

* La tour très anguleuse possède 4 niveaux :

- En bas, le ratier (réserve).

- Au dessus, porte d'accès précédée en notre siècle d'un escalier en pierre.

- Puis une salle avec cheminée, fenêtre à coussiège et.... des latrines.... hummm ! 🤧

- Au sommet, un chemin de ronde avec crénelage (disparu) et mâchicoulis (dont les consoles sont toujours visibles).

* Les parois possèdent des fentes verticales défensives.

* En me déplaçant vers le Nord, je vois des pierres d'arrachement sur le donjon, fantôme du rempart.

 

 

Droite comme un 'i' comme.... Incroyable !

 

 

La faim engendre la fin 😋

* Toutes ces découvertes m'ont ouvert l'appétit.

* Je quitte la citadelle pour six tadelles. 🤣

* Ce met si rare (et six rares ?) est à quérir dans un magasin spécial.

* Oups.... L'échoppe n'est pas encore ouverte. Je vais attendre en admirant le paysage.

 

 

 

Le diaporama de la porte et de la citadelle est visible ici - CLIC

 

 

 

Histoire du bourg :

* Au 12ème siècle, construction d'un château par la famille Rions. Rapidement des habitations se construisent. La cité devient prospère car elle est proche de l'axe commercial sur la Garonne.

* En 1295, le Roi de France (voir liste) Philippe IV le Bel veut montrer sa puissance face à son vassal : Le Duc (voir titre de noblesse) d'Aquitaine qui est aussi Roi d'Angleterre. Conséquence : Le frère du roi de France, Charles de France, Comte de Valois (voir liste), à la tête d'une puissante armée attaque la cité puis détruit une grande partie des fortifications.

* En 1330, avec l'autorisation du Duc d'Aquitaine, Edouard III, Guillaume Seguin, seigneur de Rions, reconstruit les remparts puis fait réaliser plusieurs entrées fortifiées dont : La porte de Lhyan.

* En 1337, l'Aquitaine entre dans le domaine du Roi d'Angleterre. Rions devient une forteresse Anglaise.

* A la fin du 14ème siècle, au Nord-Ouest de la ville, la jurande demande la construction d'une puissante et hauteur dans ce qui est nommé : La citadelle. Sa fonction est d'assurer la surveillance du port et d'être un repli en cas d'invasion de la cité.

* Après 1453 (date de la bataille de Castillon), l'Aquitaine est définitivement Française. Rions perd lentement sa position militaire stratégique.

* En 1753, le château est cité en ruine.

* Au 19ème siècle, pour faciliter la circulation des engins et le commerce, un projet de destruction des remparts et de la porte de Lhyan est à l'étude.

* En 1837, Léo Drouyn réalise un croquis de la porte de Lhyan.

* En 1840, Léon Drouyn réalise un croquis du château, avant sa destruction totale.

* En 1862, la porte de Lhyan est classée aux Monuments Historiques. D'autres constructions sont aussi classées comme la tour de guet, le fossé double, la grotte Charles VII, etc...

* En 1881, la porte de Lhyan est restaurée. Un chemin de ronde avec crénelage et mâchicoulis est réalisé. Pour faciliter l'accès au sommet, une tour avec escalier en colimaçon est construite à l'extérieur, depuis l'ancien fossé. 

* Au 21ème siècle, la découverte de l'extérieur des remparts, porte, tour de guet est libre et gratuite. La visite de l'intérieur de certains bâtiments serait possible, veuillez vous renseigner.

 

La vidéo des fortifications est ici - CLIC

 

 

L'infini est la récompense de tous chercheurs de ruines castrales

 

      Cliquez pour aller au menu des Châteaux de la Gironde Vers Menu châteaux de la Gironde
Partager cet article

commentaires

P
C ertes, nous ne sommes face à bâti
I rradiant de splendeur, juste un « abri »,
T rès grand, cependant, et bien défendu.
A i-je au sujet des jurandes un peu lu.
D e ces lectures, sais-je que puissants
E taient personnages les composant.
L ors, purent la citadelle ériger,
L a tour-donjon aussi pour mieux guetter.
E mprisonné dans ruines est le passé…

D élicat vestige ? Nenni ! Rudesse
E st visible. Antan était-ce promesse

R epousser intrus… Aveugle quasi,
I mposante est tour de guet. Ce n’est mie
O uvrage des plus avenant !* Rondeur
N ‘est là, de plus, à votre grand malheur !
S ait être fort agréable à mon cœur !*

N ous gâtez avec cette belle image,**
O u échoppe fleure le Moyen-Âge,
T out du moins dans basique architecture.
A i-je de ce temps ouï le murmure.

P uis, dessin du castel aussi m’a plu. ***
S i dommage qu’aujourd’hui soit perdu…****

* il me plait ainsi, ce bâti tout en force, semblant impénétrable.
** image du lien « pas encore ouverte », dernier §.
*** cf. image du lien "croquis du château", dans l’historique, même si le dessin n’est sûrement pas conforme à ce que fut le castel antan.
**** le castel, pas le dessin !
Répondre
L
* Normalement, six tadelles sont rondes nourritures.....
........ Permettant, grace à leur glucose, de "rondir" encore plus (hihihi).
* Hors, citadelle n'est point ronde...... ce qui fut (presque) mon désespoir.
* Heureusement, latrine il y a me rendant.... le sourire du plaisir.
** Moralité : Chacun voit son "rien" qui le rend tout heureux.