19 juin 2021 6 19 /06 /juin /2021 07:50

 

 

La description de l'EXTÉRIEUR du château est - CLIC

 

 

 

 

 

Département 33 - GIRONDE

 

 

 

 

Que de rondes rondeurs si... affriolantes !

L'intérieur :

Rappel

* La visite du château étant payante, je ne me sens pas le droit de tout vous montrer.

* Je vais donc m'étendre sur des thèmes que j'affectionne..... Les devinez vous ? 🙄

 

 

L'époustouflante entrée

* Après avoir donné quelques piastres à une charmante Girondine aux yeux ravageurs, j'entre dans la cour.

* Quel incroyable spectacle !

* Evidemment comme extérieurement le site est en ruine, je ne m'attendais pas à des lustres, des plafonds peints, des tentures. Mais l'agencement des bâtiments, le puits, les fenêtres montrent qu'un puissant personnage a quémandé cette forteresse.

* Le plan montre :

- Les courtines formant un rectangle extérieur de 52 mètres par 43 mètres avec des murs de 2 mètres d'épaisseur.

- Les 4 tours d'angle de 11 mètres de diamètre.

- Des bâtiments linéaires sur 3 cotés.

-- Au fond (coté opposé à l'entrée) vous ne distinguez pas les bâtiments car ils ont été détruits. Mais la trace des murs est visible dans l'herbe.

 

 

Diantre !.... Que de bâtiments

Les lieux de vie

* Je constate que le château possédait (et montre toujours) 2 niveaux d'habitation et de vie :

- La partie basse devait être les communs comprenant certainement les réserves, les écuries, la cuisine avec four à gateau, etc...

- Au dessus, avec les fenêtres à meneaux en croix, il y avait la aula de 30 mètres par 8 mètres, les chambres, etc...

- La partie haute était accessible par un escalier droit datant de la Renaissance. D'ailleurs, les fenêtres très grandes dans les courtines datent de cette époque.

 

 

Les défenses

* Evidemment, un château se doit d'avoir des systèmes défensifs nombreux et accessibles.

- Logiquement, il y en a au niveau bas facilement identifiables. Ce sont des archères en niche.

- Dans les tours d'angle, les fines fentes n'éclairent que partiellement la salle.

- Certains ébrasements intérieurs n'ont pas une ouverture optimale pour améliorer l'angle de tir.

- Dans les tours encadrant l'entrée, les défenseurs pouvaient tirer et aussi lâcher des pierres depuis l'assommoir.

 

 

L'archer était il ébloui par le soleil ? Presque rond est son trou pour une arquebuse

 

 

Que de confort  même dans les petites salles

Les salles

* Evidemment, à cause de la disparition des toitures, toutes les salles de vie seigneuriales ont disparu. Mais il en existe encore dans les tours.

* Dans ces pièces défensives ou d'attente je remarque :

- La beauté des plafonds dont les nervures retombent sur des culs de lampes à la sculpture simple.

- Les cheminées très simples mais toujours présentes.

- Et souvent, une petite porte.

Quelle est sa destination ?

 

 

La destination des petites portes dans les petites salles

* Quel suspens !

* Je vous ai déjà présenté "la destination". J'ai même affirmé qu'il y en a : 19.

* Vos yeux s'illuminent en pensant à cela.

* Vos lèvres préparent un sourire car vous me connaissez.......

...... ce sont des latrines.

 

 

Là haut, c'est haut et hoooooo

* Il y a une particularité typiquement médiévale que je ne vous ai point encore montrée : L'escalier en colimaçon.

* Je monte, monte, monte..... 😰

..... je tourne, tourne, tourne. 🙃

* Au sommet, deux merveilles s'offrent à moi :

- Le panorama sur la ville et l'infini.

- Le bâtiment de vie coté Ouest sans toit, sans plafond mais avec le rêve Papal.

* Déjà, le soleil se couche. Il me faut aussi retrouver ma couche.

 

 

Au loin, l'Amérique puis mon Dauphiné (ou presque)

 

 

 

Le diaporama du château est visible ici - CLIC

 

 

 

Histoire du château :

* Au 13ème siècle, la famille Got possède un petit château à l'emplacement de l'actuel église. Certains écrits affirment que le patriarche est seigneur de Vigandrondron (ancien nom).

* En 1264, dans le petit village, naissance de Bertrand de Got, qui deviendra 40 ans plus tard le pape Clément V.

* En cette fin du 13ème siècle, l'évêque Bertrand de Got est un habile négociateur entre le Roi de France (voir liste) et le Duc d'Aquitaine (le voir ici).

* En 1305, à la demande du pape Clément V, construction de l'imposant château.

* Vers 1314, le château est habitable.

* En 1315, après le décès du Pape, le Roi d'Angleterre Edouard III revendique la possession du château puisque les terres sont dans le Duché d'Aquitaine.

* Durant la Guerre de Cent Ans, le château est officiellement Anglais.

* Vers 1453, le château est officiellement Français.

* En 1461, le roi de France Louis XI donne le château à Antoine de Castelnau, sire du Lau.

* En 1467, après la trahison de Antoine de Castelnau, le roi donne la seigneurie à Gaston IV de Foix-Béarn.

* Au 16ème siècle (1572 ?), durant les Guerres de Religion, le château est attaqué par les Huguenots puis partiellement détruit.

Note personnelle :

- Ayant été construit par un Pape, ce symbole catholique se devait d'être pris.

* En 1572 (?) le catholique maréchal de Matignon met le siège puis attaque le château détenu par les Protestants. Après sa victoire, le démantèlement du château débute (la tour Sud-Est en garde les traces).

* En cette fin du 16ème siècle, le roi Henri IV (voir liste) accorde la possession de la seigneurie à Jacques de Durfort (voir cette famille) baptisé en 1547.

* Au 17ème siècle, le seigneur de Lalanne, propriétaire du site, réalise de nombreux travaux de consolidation.

* Au 18ème siècle, le château n'est plus habité.

* A partir de 1792, la vieille forteresse devient une carrière de pierre.

* Au 19ème siècle, après assèchement des douves (la date est incertaine), des potagers sont aménagés.

* En 1883, un passionné local s'intéresse aux ruines puis tente de les faire revivre.

* En 1886, le site est inscrit aux Monuments Historiques.

* A la fin du 20ème siècle (1983 ?), une association de sauvegarde est créée. Avec son actuel propriétaire, elle fait réaliser des consolidations. De nombreuses campagnes de fouilles permettent de comprendre l'évolution du château durant 7 siècles. De nombreux carreaux de pavements d'origine médiévale sont retrouvés dans les douves. Le site s'ouvre au public.

* Au 21ème siècle, la découverte de l'extérieur du château est libre et gratuite depuis la route et le sentier. La visite guidée ou libre de l'intérieur est payante. Veuillez vous renseigner sur les jours et heures d'ouverture.

 

 

La vidéo du château est ici - CLIC

 

 

Je me sens Pape... et même plus... Dieu... (des ruines bien sur)

 

      Cliquez pour aller au menu des Châteaux de la Gironde Vers Menu châteaux de la Gironde
Partager cet article

commentaires

P
V raiment belles sont les entrailles, j’ai
I maginé, avec le peu qui est,
L a vie des maîtres de céans sans peine,
L ‘heur d’avoir eu un puits dans le domaine,
A insi que tout le confort de ce temps.
N ‘oubions mie défenses, important
D étail, et pourtant fut hôte premier
R eligieux… l’ai-je tant vite oublié !!!
A ux communs j’attribue prix d’excellence !
U n choix osé, mais moult munificence
T ant mal me siet… simplicité, ici,

G rand’rusticité de ces lieux, aussi,
I lluminent neurones médiévaux !
R avie je fus mirer tous ces si beaux
O uvrages « primitifs » que sont archères.
N ous montrez commodités de naguère.
D ame ! Furent en nombre en ce castel !
E vidence qu’était pleine escarcelle,

G age de moult richesse des seigneurs…
U n aperçu des peintures est bonheur.
Y est exprimé ce raffinement
E xquis, bien que j’aie écrit juste avant
N e mie apprécier faste. Or, colorés
N e sont luxueux murs dans le passé.*
E t… pour dernière info-bulle : pouvez !!! **

* les peintures, simples, sur les murs ne sont pas signe de luxe, pour moi, mais de raffinement car le raffinement peut être peu onéreux.
** info-bulle de la dernière image de votre article, plutôt : oui, vous pouvez vous sentir le Dieu des ruines !
Répondre
L
* Ce site est une construction des contrastes :
-- Des systèmes défensifs nombreux, mais du confort partout.
-- Des rondeurs partout à l'extérieur, alors que la linéarité est la vision de l'intérieur.
-- Un château médiéval à l'extérieur, mais des ouvertures Renaissances visibles à l'intérieur.
-- De grandes pièces dans la longueur, mais de petites salles dans les tours et le châtelet.
* Luxe et défense se côtoient avec harmonie.
*** Un château unique qu'il faut avoir vu, touché et senti (dans les latrines bien sur.... hihihihi).