25 mars 2022 5 25 /03 /mars /2022 08:50

 

 

Département 31 - HAUTE GARONNE

 

 

 

 

Voyez vous une construction médiévale ?

Le bourg :

Situation :   (--> le voir sur une carte)

  La commune d'Izaut de l'Hôtel est située à 60km à l'Est-Sud-Est de Tarbes, à 30km Ouest-Nord-Ouest de Saint Girons et à 10km au Sud de Saint Gaudens.

 

 Coordonnées du château :

43° 01' 16" N 00° 45' 08" E
 43.021167°  0.752444°

 

 

 

 

Le château :

L'extérieur :

Préambule

* J'ai visité cette ruine il y a longtemps.

* A l'époque, le vieux château était perdu dans la végétation.

* Depuis quelques années, une association de sauvegarde a été créée.

* Avec le débroussaillage, les consolidations et les fouilles, le site castral est devenu beau et compréhensible.

* Mon descriptif ne reflète pas l'état actuel du site.

 

 

Les arbres tentent de cacher la ruine... en vain !

Là haut... il est là haut

* Dans cette province de collines et de petites montagnes, pour voir les vestiges d'un château médiéval, il faut lever la tête et les yeux. 🙄

* C'est donc un chevalier Dauphinois au cou maltraité (suis je crédible ?) qui observe le Graal de ce jour.

* Mon unique pensée est :

Existe-t-il un chemin ou

dois-je fendre la végétation avec mon Excalibur 🗡 ?

 

 

Un chemin qui chemine et une ruine qui... heu

* Point besoin de hache ni d'épée au tranchant affutée, il y a un agréable chemin grimpant doucement.

* Durant l'ascension, j'observe cette ruine qui semble imposante.

* Ho hisse... ho hisse.

* Encore un effort....... bientôt elle sera à moi... la Belle de ce jour.

 

 

La ruine s'est mise au vert

 

 

Tu es pierre... partout

* Durant l'ascension, je vois partout des pierres plus ou moins bien équarries.

* Evidemment, j'ai pensé qu'elles appartenaient aux murs et courtines du château. Mais leur quantité et leur disposition me font penser que d'autres constructions existaient dans la pente.

Etait ce un village ?

* Un dernier effort... Ho hisse.

* Avec lenteur, patience et envie, la ruine vient à moi (ou inversement).

* Puis.... c'est l'extase de la découverte des entrailles.

 

 

 

La ruine me caresse en laissant tomber ses pierres

L'intérieur :

Partout.... pour me troubler

* Je passe la porte du temps.

* La végétation, jalouse de ma venue, m'empêche d'apprécier ce site castral. Les vieilles pierres, si honteuses de n'être que ruine, se cachent.

* Dans cette curieuse ambiance, je ne pourrai point vous détailler avec précision ma vision.

* Soudain, je suis face à... heu..... le donjon peut être. Ses pierres en lits réguliers et correctement équarries prouvent que ce site ne fut point un simple château de guet.

 

 

Sous la Manche ?

* Mon titre ne signifie point un changement de province (point dans le Nord je suis), mes chausses sont toujours en Haute Garonne. Ma surprise est de voir un tunnel.

Est ce pour (ou contre) les Anglais, envahisseurs durant la Guerre de Cent Ans?

En ces Pyrénées, est ce pour envahir l'Aragon médiéval ?

* Que nenni.

* Ce "tunnel" est en réalité le vestige d'une salle voûtée (cave ou réserve).

 

 

Le trésor final

* Après tant d'attaques de la végétation, après tant d'efforts, vient le temps de la délectation.

* C'est sur mon séant musclé et parfait (évidemment) posé sur le rocher que j'admire le paysage.

* L'infini est infiniment beau !

 

 

Le diaporama du château est ici - CLIC

 

 

 

Histoire du château :

* Au 12ème siècle, construction d'un château pour surveiller la vallée. Rapidement, un village s'établit dans la pente.

* Au 13ème siècle, la seigneurie appartient au Comté (voir titre de noblesse) de Comminges.

* En 1454, le Comté de Comminges devient possession du Royaume de France. 

* Au début du 21ème siècle, une association de sauvegarde est créée. Rapidement la ruine devient accessible et compréhensible.

* En 2012, les archéologues Thibaut Lasnier et Arnaud Coiffé tentent de comprendre ce château et son village oublié. Après une période de fouilles, un plan du site est réalisé.

* Au 21ème siècle, la découverte du site est libre et gratuite. Bien que les murs aient été consolidés, veuillez être très prudents, le risque de glisser ou de recevoir une pierre existe.

 

La vidéo du château est ici - CLIC

 

 

L'infini est... infiniment beau

 

      Cliquez pour aller au menu des Châteaux du 31 Vers Menu châteaux de Haute Garonne
Partager cet article

commentaires

P
I l y a long temps, nostre Chevalier,<br /> Z élé à l’extrême, eut cou maltraité * <br /> A fin d’atteindre un endroit magnifique ! <br /> U ne abnégation dont le but unique<br /> T ient en ces mots : montrer site magique ! <br /> <br /> D isons de suite qu’il y réussit !<br /> E t, pour ma part, je suis moult ébahie !<br /> <br /> L ‘odeur du passé traverse l’écran.<br /> ‘<br /> H eur avons, comme vous,** sentir antan,<br /> O ui, transparaître dans ces pans de murs<br /> T rès arasés, mais qui pourtant murmurent<br /> E poque ancienne où furent tous entiers.<br /> L a porte du temps j’ai aimé passer !***<br /> <br /> C ertes, abîmée, bien sûr, est-elle, mais<br /> O n rêve, quand on la franchit, et c’est<br /> M erveille divaguer**** dans lieu perdu,<br /> T entant comprendre comment défendue<br /> E tait la place. Indices sont menus.<br /> <br /> D isons que cela nous importe mie.<br /> E st le plan pour nous expliquer bâtis.<br /> <br /> T out du moins, leur antique position.<br /> O n voit que furent les habitations<br /> U nies autour de leur castel perché,<br /> L ovées pour être, par lui, protégées.<br /> O ncques ne pourrons redire à cela :<br /> U n superbe et très beau panorama<br /> S ‘offre aux abords de vos ruines ! Encore,<br /> E st-ce le cas ce jour ! J’apprécie fort,<br /> <br /> N otamment, « j’admire le paysage ».*****<br /> B ijou aussi est la dernière image !<br /> <br /> * cf. 1er §.<br /> ** n’est-ce mie le but de vos articles ? que l’on ressente la même chose que vous devant vos ruines ?<br /> *** cf. § « Partout, pour me troubler » : « je passe la porte du temps ».<br /> **** dans le sens premier du verbe : errer.<br /> ***** image du lien, dans § « Le trésor final ».
Répondre
L
* Comme vous le constatez, je suis si vieux (800 ans bien sur) que nombre des ruines actuelles j'ai vu leur château construits et même en construction.<br /> * Mais je suis si vieux en marcheur-découvreur-moderne, que certaines ruines incompréhensibles ne le sont plus en votre siècle.<br /> ** Peut être qu'un jour je retournerai voir ce site passionnant.... Mais il y a tant à voir et à photographier en notre Roayume qu'il y a peu de chance que je passe encore en Haute Garonne.
P
Quel plus beau lieu pour vous souhaiter une bonne année… médiévale… comme cela se faisait dans mon coin de Dauphiné, du temps de votre ruine du jour !<br /> <br /> B ien sûr, je me répète tous les ans…<br /> O r, aujourd’hui commence, pour moi, l’an<br /> N ouvel ! Donc, je vous souhaite aussitôt<br /> N ombreux cadeaux, de l’hypocras à flots !<br /> E st-ce ainsi que nos ancêtres fêtaient<br /> <br /> A nnée au Moyen-Âge ?… Ce n’était,<br /> N enni, triste journée sans nul plaisir !<br /> N e veux-je à la tradition mie faillir <br /> E t lève mon verre à votre santé !<br /> E t, que tous vos vœux soient réalisés !<br /> !
Répondre
L
* Avec cette riche et magnifique prose<br /> * Ma Dauphinoise Pierrote me rend tout chose.<br /> * Changement d'année elle a pensé<br /> * Et baiser (simulé) sur mon front elle a posé.<br /> * C'est donc un genou à terre puis le heaume enlevé<br /> * Que mon regard langoureux lui envoie..... heu...... (à définir... hihihi).