Translation

 

Select your language below

 
 

 

Recherche Dans Ce Site Web

28 septembre 2021 2 28 /09 /septembre /2021 07:50

 

 

Département 16 - CHARENTE

 

 

 

Voyez vous le moutier ?

 

Le bourg :

Situation :   (--> le voir sur une carte)

   La commune de l'Isle d'Espagnac est située à 4km au Nord-Est du centre d'Angoulême (voir son château).

 

  Coordonnées de l'église :

45° 39' 38" N 00° 12' 05" E
 45.660556°  0.201333°

 

 

 

 

L'église :

L'extérieur :

Un travail... des travaux

* Quelle curieuse sensation j'ai, en ce jour très nuageux :

- Je suis en vacances mais d'autres travaillent pour reconstruire les rues proches de l'église.

* Il me faut donc :

- Déposer mon destrier loin de l'église.

- Être vigilant pour ne point gêner les travailleurs.

- Ne pas tomber dans un trou pendant que mes yeux regardent en hauteur. 

L'angle droit est partout !

 

 

Curieux empilement de cubes !!

* En découvrant l'église, je suis étonné par cette "cacophonie" de verrues anguleuses.

Pourquoi mon étonnement ?

* Ma petite brochure affirme que le moutier est linéaire, sans transept avec un chevet plat.

* Je me dois d'être attentif :

1 - Le clocher semble récent.

2 - Ce que je pressens être la sacristie n'est pas médiévale.

--> Conclusion :

- Cette église est bien linéaire, sans transept avec un chevet plat.

 

 

Premières constatations

* Le chevet est plat. Aucun modillon vient donner du relief à cette façade.

* Les parois sont réalisées avec des pierres correctement taillées.

* Les joints ont été refaits récemment.

* Curieusement, la couleur des pierres est différente entre le bas et le haut.

Ravalement récent ?

* Le contrefort d'angle est puissant. Je pressens qu'il est d'origine médiévale.

* Je ne vois aucun système défensif.

* Il me faut continuer ma recherche d'indices.

 

 

Identifiez vous la fonction de ces 2 pierres en encorbellement ?

Que de curiosités architecturales ! 

* En longeant la nef coté Nord, je vois un enfeu à la base d'une "verrue" avancée. Il est surmonté d'une fente verticale.

Comprenez vous cette architecture ?

* Il semble que l'enfeu soit à la base de l'escalier intérieur de l'ancien clocher (voir historique).

** Coté Sud, un enfeu aussi beau que le précédent.

** Puis, un peu plus loin, une niche (une sorte de petit enfeu), mais creusée dans le contrefort à larmier.

Aviez vous déjà vu cela ?

** Pensant avoir tout vu, je marche vers le portail de l'église quand.... j'ai l'idée saugrenue de me retourner.

** Et je vois.... Hoooo !

** Là haut, presque sous le toit actuel, des pierres en encorbellement et alignées.

** Je pressens que ce furent les supports d'un hourdage (voir vocabulaire).

* Conséquence :

- Soit le toit était plus haut.

- Soit il existait une plateforme (voir exemple ici).

 

 

Une façade ressemblant à du Gruyère

La façade d'entrée..... surprenante

* Après avoir vu un chevet plat puis des murs latéraux (presque) plats, je m'attends à découvrir une façade d'entrée plate. 

Gagné !...... Je suis très fort ! ! ! ! 🤩

* Après ce moment de délectation (peu habituel pour un chevalier), je remarque :

- Qu'il n'y a qu'une seule baie, contrairement aux portails Saintongeais.

- Qu'il n'y a pas de bretèche pour protéger la porte.

- Mais..... qu'il y a des trous de boulin alignés et réguliers.

* Réfléchissons : 🤔

- Ils sont au dessus de la porte.

- Ils sont à la même hauteur que les pierres en encorbellement coté nef.

- Ils sont surmontés d'une ouverture,

* Donc, un hourdage protégeait l'entrée.

 

 

 

L'intérieur :

Je suis tant.... et trop !

* "Comme je suis intelligent !"

* "Comme je suis formidable !"

* "Comme je suis inégalable !"

* "Comme je suis......... !"

* Oups..... point modeste je suis en ce jour..... 🙄

..... je me dois d'entrer en confession dans cette église. 🙏

 

 

Religieusement... j'avance

* Sombre est la nef. Cela n'est pas surprenant avec le peu de fenêtres que j'ai constatées depuis l'extérieur.

* Rapidement, je comprends que l’accès au clocher m'est interdit.

* Je vous laisse ici car je dois faire pénitence suite à mon égo surdimensionné.

 

 

Le diaporama de l'église est ici - CLIC

 

 

 

Histoire de l'église :

* En 1110, une église est construite dépendant du chapitre de la cathédrale d’Angoulême.

* A la fin du 12ème siècle, une nouvelle église est construite certainement sur les bases de l'église primitive.

* En 1360, après la défaite Française durant la Guerre de Cent Ans, le traité de Brétigny définit , entre autre, que tout l'Angoumois devient terre Anglaise. L'Isle d'Espagnac ne fait pas exception.

* Au 14ème siècle, l'église est (peut être) fortifiée.

* A la fin du 14ème et au début du 15ème siècle, étant proche d’Angoulême, l'Isle d'Espagnac subit les mêmes attaques des troupes Françaises mais aussi des Routiers.

* Au début du 15ème siècle (?), durant la guerre de Cent Ans, le château (dont je n'ai pas les coordonnées) est détruit.

* Au 15ème siècle, le chœur de l'église est reconstruit.

* Au 16ème siècle, durant les Guerres de Religion, l'église est attaquée par les Huguenots.

* Au début du 17ème siècle, pour amener plus de lumière, plusieurs baies sont ouvertes.

* Au milieu du 19ème siècle, un clocher est construit sur la partie la plus ancienne de l'église.

* Au début du 20ème siècle, le clocher est partiellement détruit par la foudre. Il est reconstruit rapidement.

* Au 21ème siècle, la découverte de l'extérieur est libre et gratuite. La visite d'une possible salle de repli à l'intérieur de l'église (dédiée à Saint Michel) est interdite.

 

 

Que voila une façade pour mon imaginaire !

 

Vers Menu églises
fortifiées
de France
Cliquez pour aller au menu des églises fortifiées   Vers Menu châteaux de Charente
Partager cet article

commentaires

P
L a manière d’apprécier moutier bien ?

I l me faut lui attribuer bons points !
S implicité du lieu, sans fioritures :
L e premier est déjà gagné, pour sûr.
E nfeu avez découvert dans un mur :

E t voilà deuxième ! Le troisième est
S itué dans contrefort : niche c’est.
P our le quatrième, de la hauteur
A t-il fallu : si plateforme eut l’heur
G arantir plus grande sécurité,
N u doute que bon point est mérité !
A u hourdage,* cinquième je dédie,
C omme cette défense me ravit !

C aché, pour le sixième, est élément : «
H abillé » d’un repli fut site, antan.
A jouterai-je septième bon point.
R ien à voir, du tout, avec ce lieu saint.
E n fait, un peu, si ! car est-il pour vous,
N ostre guide, sans qui, je vous l’avoue,
T résors (ou pas !) me seraient inconnus.
E t puis… vostre modestie m’a fort plu !!!

N ous n’atteignons pas dix… Lors, pas d’image !**
O uvrage « pêche », par endroits… dommage…
T rop ne me siet appareillage, ici.
A église, au moins, ne ressemble mie !

* hourdage au-dessus de la porte d’entrée (cf. § « La façade d’entrée… surprenante »), et cinquième, non pas dans l’ordre de préférence (sinon, il serait le 1er !), mais dans l’ordre de découverte dans votre article !
** vous vous souvenez bien, malgré votre âge canonique, qu’il fallait 10 bons points pour avoir une image… (oui, je le sais, vous n’êtes point allé à l’école… que vous dites !)
Répondre
L
* Snifff.... je n'aurai pas d'image.
* Snifff... pourtant j'ai été brillant.
* Snifff... j'ai pourtant fait d'incroyables raisonnements
* Snifff... être grand, beau, fort; intelligent et modeste aurait du m'apporter une image...... de Vous ! ! ! ! ! !..... (oups.... je dois encore me confesser pour ce rêve).
J
Je passe régulièrement à proximité de cette commune. Je vais rajouter cette église sur la liste des nombreux sites que je croise sur ma route à travers les anciennes provinces anglaises (de l'Anjou au Périgord et inversement). Au passage, celle de Touvre, perchée sur sa colline, me fait de l'œil !
Répondre
L
* Cette église est curieuse par son architecture défensive incomplète (car modifiée) et la rigueur de ses angles droits. Coincée entre les maisons, l'immortaliser en photo n'est pas facile, seuls les détails peuvent être montrés..... a moins de posséder un ultra-grand-angle puis réaliser des panoramiques.
*** L'église de Touvre, que j'ai décrite en septembre 2019, possède une curieuse architecture avec son clocher en angle, son portail Saintongeais et sa bretèche si haut perchée.
*** En se renseignant avant à la mairie, peut être vous sera-t-il possible de visiter la salle de repli sous le toit.